L'Alsace 2010

Du 13 au 16 mai

-----------------

Intro

Dernier coup d'oeil sur les prévisions météorologiques : Pluies éparses et/ou rares averses.
Avec beaucoup de chance, on passera entre les gouttes ...
De toute façon, comme on dit en latin, "'Allez Jacques, ta veste !!"
Demain matin, un demi kilo d'air (pour le pneu arrière) et une quinzaine de précieux litres d'essence et on pourra tailler la route. Restera juste, auparavant, à arrimer les bagages qu'on aura définitivement bouclés ...
Je pense n'avoir rien oublié d'essentiel, mais on s'en rendra compte sur place, comme toujours !!
Portez-vous bien jusque là et surtout, soyez prudents, sortez couverts !!!

 

Le retour !  Hein ? Quoi ??  Déja ???

Ouais, je vous voyais tous très inquiets d'être sans nouvelles ...
Et bien vous voilà rassurés !!
Bien rentrés avec "s" a "rentrés" vu que cette fois, ma Dulcinée était
du voyage.
Vous aurez droit au compte-rendu, vous n'y échapperez évidemment pas mais, avant tout je voulais vous faire part du contenu de quelques e-mails envoyés par les copains ...
Tout d'abord un morceau choisi, extrait de celui de François :
P.S. Il me semble que notre ami Alberto a réussi ses deux badges "organisateur" et "road-bookeur" avec distinction.
Ensuite, un autre morceau choisi, toujours au hasard, dans la réponse d'Henri :
Je suis comme François d'avis d'accorder à notre ami Alberto son diplôme de GO et de rédacteur de road-book. Il peut remettre cela dès que possible.
Enfin, pour clore ce petit chapitre qui pourrait servir de préface à l'imminent compte-rendu qui vous attend, voici un extrait du courriel de Jacques :
Un tout grand merci au Gentil Organisateur, non seulement pour sa perpétuelle bonne humeur, mais surtout par le choix des trajets : juste ce qu'il faut de 160-170 pour vérifier qu'elle est encore bonne, les magnifiques vallées de la Moselle et de la Sûre, avec une bien jolie petite Suisse, une arrivée en fanfare en Alsace, etc, etc.
Un seul regret: on a trop rigolé et mangé.
Quelque part, ça pourrait entrer tout droit dans mon LIVRE D'OR si j'en avais un, mais je n'ai que peu de moyens ;-)))

 

PS : merci à François pour la photo qui sert d'illustration à cette mise en ... route !!

 

Alsace, nous voilà !

Le compte-rendu ? J'y viens, j'y vais !!
Avant que je le perde, voici tout d'abord le lien vers les PHOTOS du 1er jour de ce périple qui en comportera 4. Quatre jours, cinq motos et huit participants :
-Solange et Jacques sur BMW 1200 GS;
-Bernadette et Henri sur TRIUMPH Tiger 955i;
- Didier sur YAMAHA TDM 850;
- François sur MOTO GUZZI Breva 1200 et, bien évidemment
- Josée et Alberto sur cette fantastique moto, probablement la meilleure du monde après la Tiger 955i (noire), j'ai nommé la SUZUKI V-Strom DL 650 !!!
Vu que j'étais quelque part l'instigateur, l'organisateur et "road-bookeur" de ce voyage, j'avais proposé, en cadeau BONUX, que tout le monde transite par la maison pour un café d'avant départ ... Les bruxellois, par le truchement de Didier, ont décliné l'invitation, snobant ainsi notre belle ville de Charleroi et prétextant que ça ne valait vraiment pas le détour !! Ceux-là se tournent sans doute vers le Palais de Laeken pour faire leurs prières ...
Quant aux autres, ils étaient emballés par l'idée de venir chez moi, au point qu'Henri proposait de se pointer dès 8h30, alors que le rendez-vous à Pondrôme était fixé à 10h30 !!!
Je savais que, vu que nous allions travailler, ma Josée et moi, jusque très tard le mercredi pour boucler les affaires courantes, toutes les minutes seraient précieuses pour préparer notre départ et, pour ne pas en perdre, j'ai finalement proposé qu'on se retrouve tous à Pondrôme. De cette manière, ça nous laissait grosso moto une heure de plus pour nous organiser dans le calme et la sérénité avec peut-être un quart d'heure supplémentaire sous la couette, après une nuit que je savais par avance agitée !!!!!!!!!!
Et croyez le ou non, cette heure de "rab" fut bien utile car, contrairement aux voyages que j'entreprends seul, rien n'avait été bouclé la veille, la moto n'était pas chargée, le plein pas fait et la pression des pneus pas vérifiée. Tout cela s'est fait le jeudi matin, entre 8h30 et 9h30. La veille j'avais juste durci la suspension et retendu la chaîne. Le matin, pendant que ma Dulcinée bouclait ce qui devait encore l'être, je suis allé à la station service. Juste avant, j'avais ressorti le mode d'emploi de la DL de dessous la selle pour vérifier les pressions recommandées : 2.25 kg à l'avant et 2.8 kg à l'arrière (avec passager).
Il manquait 750 gr à l'avant (1.5 kg au lieu de 2.25 !!!) et bien plus encore à l'arrière du fait des 300 gr supplémentaires requis pour le transport d'un passager (2.8 au lieu de 2.5 en solo). J'ai fait le plein à ras bord (une erreur dans la mesure où on passait par le Luxembourg où l'essence est bien moins chère) et suis revenu à la maison. Tout était prêt : fixation du top-case et du sac de réservoir, une dernière gorgée de bon café, des adieux émouvants au fiston en peignoir/casquette, et on prenait la route qu'il était quelque chose comme 9h31 ou 9h32 ...

 

Alsace, on y va !!

Image vue sur le compte "facebook" de Loris CAPIROSSI ...
Mais nooooooooooon, ça ne veut pas dire "Motocycliste à Bordeaux" !!!
Evidemment que ça ne veut pas dire "Motocycliste à Bordeaux", sinon ... il aurait un verre de vin à la main et pas une chopine de bière !!!!!!
Il serait alsacien, que ça ne m'étonnerait qu'à demi !
Tiens, au sujet de l'Alsace, vous vous demandez
QUAND est-ce que je continuerai le compte-rendu, n'est-ce pas ??
Et bien, sachez que je me pose également la question !!
J'attends que François mette sa version en ligne alors qu'Henri, lui, a déjà bâclé bouclé son résumé, en deux coups de cuillère à pot de confiture de coings, depuis belle burette en y mettant tout son coeur, et le reste ...

 

Alsace, nous y sommes !!!

Etant donné que le compte-rendu du trip en Alsace ne veut pas sortir, en désespoir de cause et dans la mesure où je vous ai déjà donné le lien vers les photos du 1er jour, voici les liens vers celles du deuxième jour , celles du troisième jour et, tant qu'à faire, dans la foulée, au diable l'avarice, celles du dernier jour.
Quelque part, elles parlent d'elles-mêmes, d'autant qu'elles sont, pour la plupart, accompagnées d'un petit topo en quelques mots.
Il vous est évidemment loisible de lire les comptes-rendus d'Henri de Montignies-St-Christophe et de François enrichis de bien belles photos !!
Evidemment j'ai des palettes de trucs en plus à dire, des mises au point à faire, des précisions à apporter, des démentis à diffuser ;-))), des avocats à consulter, des péchés à confesser, des détails à révéler, des personnes à remercier mais je crois que je vais ranger tout ça au fond d'un tiroir : tant pis pour ceux qui s'attendaient à ... autre chose et tant pis pour moi qui vais sans doute regretter d'en rester là !
Sachez juste que, contrairement à certains, l'enthousiasme ne m'a jamais quitté, ni dans la préparation, ni avant, ni pendant, ni après ce voyage : j'ai pris le parti de PROFITER de chacune des minutes, trop rares, que je consacre à
la moto et à tout ce qui tourne autour d'elle, sans jamais bouder mon plaisir !!!

 

Merci mille et une fois à ma Douce d'avoir accepter de m'accompagner