Pourquoi la moto ?


Et donc, pourquoi  se mettre à la moto à plus de 40 ans ?

 

Ca ne s'explique pas, ça s'impose et ça se vit.

 
En fait, j'ai toujours aimé  la sensation de vitesse.

Déjà à 3 ans, sur mon tricycle,  je pédalais comme un malade pour aller plus vite que les autres.


Un peu plus tard mon père, Antonio ce héros, m'offrit une superbe voiture à pédales (une Ferrari bleue toute faite de métal avec les phares qui s’allumaient ...).


Plus tard il m'emmena avec lui voir des courses de voitures, de motos, ...

C'était aussi l'occasion pour tous ensemble  pique-niquer  dans l'herbe  et dévorer les escalopes panées, les oeufs durs, les salades aux tomates ... que ma mère  Giulia aidée par ma grande soeur Pina, avaient amoureusement préparés.


A 16 ans j'ai eu mon premier vélomoteur, un HOnda Amigo, suivi 2 ans plus tard par une Honda 50 SS (4 vitesses, un bon 90 en pointe une fois ... euh ... libérée), que j'ai gardée dans un coin du garage pendant plus d'une décennie ... avant de la vendre pour une croûte de pain et une larme au coin de l'oeil.


Et puis, au prix, ici, d'un énorme raccourci sur ma vie qui ne fut dès lors qu'un long fleuve tranquille sur lequel "mon péniche" vint et alla  ... une femme, 2 enfants, 3 déménagements ... l'une ou l'autre séance de karting in ou  outdoor ... un jour ... mon "boss" s'est offert une  MOTO : une Honda Deauville champagne (alors que tout le monde sait que Deauville se situe en basse Normandie  dans le Calvados mais bon ... ).
Il me la fit essayer (en tant que passager) et là ... ce fut la  R E V E L A T I O N, le coup de poing dans la face, l'uppercut qui cut, la droite qui frappe, le gauche qui vous déjauge ... le K.O. quoi !


Voilà ce qu'il fallait pour "rebooster" le quadradégénaire que j'étais devenu ... certains appelleront ça le démon de midi moins le quart, moi je ne dirai rien, mais n'en penserai pas moins.


Honda Amigo 50cc 4temps 1972

Le cadre du mien était gris ...


Honda 50 SS 1974


Plus de 25 ans plus tard ...

Suzuki Freewind  XF 650


Vous avez remarqué qu'on est toujours sur un monocylindre avec un pot d'échappement relevé , comme la Honda 50 ?

C'était écrit, c'est moi qui vous le dis ;-)))))


Voici ce que j'écrivais le 31/12/2004 ...

En professionnel que je suis (si, si) l'heure est venue d'établir le bilan de cette première année ...

 

J'avais moi-même cru au départ à une espèce de "coup de tête", l'achat d'une moto étant avant tout, me semble-t-il, un caprice, quelque chose de déraisonnable, un rêve d'enfant qu'on réalise, etc ...


Bien sûr, cela reste vrai ... mais en même temps, pour peu que l'on s'accroche au guidon et que l'on accepte les règles du jeu, cela peut vite tourner à la passion.
Ainsi, je remarquai que si je ne sortais pas au minimum 1 x par quinzaine, je devenais neuneurasthénique, mon humeur s'assombrissant au fil des jours ...


Je compris d'emblée le plaisir que pouvait apporter la conduite, ou mieux encore, le pilotage d'une moto : rien à voir avec celui d'une automobile sauf à posséder 500 chevaux peut-être ...


En plus, à partir du moment où j'ai rencontré de fidèles compagnons de route, j'ai retrouvé l'ambiance de mes 18/20 ans, un sacré coup de jeune pour un quadra jusque là rangé.

 

Donc, bilan largement positif après ... près de 9.000 km en 8 mois avec, à l'actif, rien que du plus et au passif, pas de moins ... et en matière de compte d'exploitation, les comptes sont vite faits, c'est un ... conte ... de fée !!!

De quoi aussi démarrer 2001 sur la roue arrière !!!!!!!!!!!!

Voilà qui augurait de lendemains qui chantent !!