Spielberg : 9-10-11/08/2019

C'est donc reparti sur les chapeaux de roues avec, après la Tchéquie le week-end dernier, le Grand Prix d'Autriche, à Spielberg sur les terres de KTM par conséquent.

A ce stade, les motos oranges se sont effectivement fait remarquer.

En FP1, Johann ZARCO (Factory) a décroché le 8ème temps à 0.637 sec d'Andrea DOVIZIOSO alors que Miguel OLIVEIRA (Tech3) se classait 10ème à 0.891 sec.

En FP2, c'est le portugais qui obtenait le 6ème temps (!!) à seulement 0.410 sec de Marc MARQUEZ alors que Pol ESPARGARO (Factory) arrivait 10ème à 0.502 sec.

Pour ce qui est du classement en FP2, les dix premiers sont les suivants :

MARQUEZ, VIÑALES, NAKAGAMI, QUARTARARO, MILLER, OLIVEIRA, PETRUCCI, CRUTCHLOW, DOVIZIOSO et P. ESPARGARO.

Viennent ensuite ROSSI et RINS.

 

A noter :

  1. que Joan MIR ne courra pas pour cause de blessure
  2. que Jack MILLER n'a pas encore resigné avec Pramac Racing pour des raisons qui semblent échapper à tout le monde,  même dans les milieux autorisés.  Il se chuchote que Jorge LORENZO pourrait revenir chez Ducati par la petite porte mais ... personne n'y croit à cette rumeur !

FP3 : MARQUEZ, VIÑALES, DOVIZIOSO, PETRUCCI, QUARTARARO, ROSSI, MILLER, NAKAGAMI, RINS et P. ESPARGARO se qualifient pour la Q2.

 

FP4 : en condition "course", c'est VIÑALES qui fait le meilleur temps devant respectivement DOVIZIOSO, MARQUEZ, QUARTARARO, P. ESPARGARO, MILLER, PETRUCCI, RINS, OLIVEIRA, MORBIDELLI, BAGNAIA, IANNONE, NAKAGAMI, RABAT, CRUTCHLOW, ROSSI, ZARCO, BRADL, A. ESPARGARO, SYAHRIN et ABRAHAM.

Pour ce qui est des qualifications, ce sont Cal CRUTCHLOW et Francesco BAGNAIA qui prennent les 2 premières places pour se qualifier en Q2.

De la 13ème à la dernière position sur la grille on a donc : OLIVEIRA, MORBIDELLI, RABAT, ZARCO, ABRAHAM, IANNONE, A. ESPARGARO, SYAHRIN et BRADL (qui a rencontré un problème technique semble-t-il).

 

Quant au quart d'heure pour accroché les 12 premières place on a, faut-il le souligner, non, Marc MARQUEZ en pole avec + de 4 dixièmes d'avance sur QUARTARARO, puis viennent DOVIZIOSO, VIÑALES, BAGNAIA (!!), NAKAGAMI, RINS, MILLER, CRUTCHLOW, ROSSI, P. ESPARGARO et PETRUCCI qui a chuté.

Demain je ne m'endormirai pas devant l'écran dans la mesure où j'assiste à LA PERBAISIENNE ...

Le "Magnéto Serge" est programmé !!

La course !!

Et à la fin, c'est Marc MARQUEZ qui gagne toujours ...

 

Et bien PAS DU TOUT CETTE FOIS !

Notez, il n'est passé qu'à 213 millièmes de la victoire mais c'est le

F-A-N-T-A-S-T-I-Q-U-E Andrea DOVIZIOSO qui l'a coiffé sur le poteau !!

Et c'est bien fait !!

Spielberg était, est, et restera un an de plus le seul circuit où Marc MARQUEZ n'aura pas gagné.  Cela a dû lui rester en travers de la gorge car il pensait bien y parvenir jusqu'au dernier virage !

 

Et donc BRAVO à Andrea DOVIZIOSO et ... BRAVO aussi à BRAD BINDER en Moto2 qui ont battu les frères MARQUEZ.  En Moto3 c'est un "revenant", Romano FENATI qui empoche les 25 points de la victoire.

 

Pas de "marcha real" ce dimanche, c'est suffisamment rare pour être souligné, écrit en gras et en rouge, vous ne trouvez pas ?  N'est-ce pas !!

Pour ce qui est de la course en Moto GP, à part la fantastique passe d'armes entre DOVI et MARQUEZ, il ne s'est pas passé grand chose.

Crash entre CRUTCHLOW et P. ESPARGARO en tout début de course.

Excellent départ de Valentino ROSSI qui est rapidement devenu 4ème pour ensuite s'essoufler et terminer à cette position, talonné par son équipier Maverick VIÑALES ainsi qu'Alex RINS.

A noter l'excellente 8ème place de Miguel OLIVEIRA sur la KTM Tech 3 alors que Johann ZARCO sur la Factory termine 12ème.

Une "bombinette" est tombée hier : ZARCO et KTM ce sera terminé dès novembre cette année.  Le contrat de deux ans sera donc rompu et, à l'heure où je vous parle, on ne sait encore rien de l'avenir du "tricolore" comme aiment à le dire nos voisins français.

Pourtant, la plupart des drapeaux le sont ... tricolores je veux dire.

Allez savoir pourquoi : à la limite j'aurais compris "tricocoricolore", voyez ??

Et donc on a :

  • 1. DOVIZIOSO - 2. MARQUEZ - 3. QUARTARARO
  • 4. ROSSI - 5. VIÑALES - 6. RINS
  • 7. BAGNAIA (!!) - 8. OLIVEIRA - 9. PETRUCCI (insipide ce jour !?)
  • 10. MORBIDELLI - 11. NAKAGAMI - 12. ZARCO
  • 13. BRADL - 14. A. ESPARGARO - 15. ABRAHAM
  • 16. IANNONE (à 1 tour ...)

Le classement général :

  1. MARQUEZ              230
  2. DOVIZOSO             172
  3. PETRUCCI               136
  4. RINS                        124
  5. ROSSI                      103
  6. VIÑALES                  102
  7. QUARTARARO          92
  8. MILLER                      86
  9. CRUTCHLOW            78

Prochaine course à SILVERSTONE le 25 août ...


Brno : 2-3-4/08/2019

Finie la trêve estivale, nos fous du guidon sur leurs drôles de machines sont de retour en République Tchèque.  Nous les avons précédés pour chauffer la piste en fait, ah ah !!

Contrairement à l'habitude je vais faire court, sans doute tellement je suis "dégouté" par la supériorité insolente qu'affiche à nouveau Marc MARQUEZ dans la  discipline reine ...

Au point que c'est décidé : je ne renouvellerai pas mon abonnement à MotoGP.com l'an prochain et tant pis si je rate tous les épisodes intermédiaires relatifs aux essais, aux conférences de presse, etc.

Je m'en mordrai peut-être les doigts ...

Ouais, j'aviserai le moment venu !

 

Et donc, je relèverai les points suivants :

  1. les 2 KTM d'usine de ZARCO et P. ESPARGARO sont sorties en tête de la Q1 et ont ainsi pu participer à la Q2.  Ces deux-là étaient donc bien préparés car ils ont dû composer avec une piste qui avait été arrosée un peu avant la séance : ils savaient dès lors mieux que quiconque où il fallait placer les Michelin ...
  2. la grille de départ "insolite" ou presque avec, en pole, un MARQUEZ qui a mis 2.524 secondes en Q2 à MILLER, second sur la grille :
  • 1. MARQUEZ - 2. MILLER - 3. ZARCO
  • 4. DOVIZIOSO - 5. P. ESPARGARO - 6. RINS
  • 7. ROSSI - 8. PETRUCCI - 9. VIÑALES
  • 10. QUARTARARO - 11. CRUTCHLOW - 12 MORBIDELLI

Quant à la course, qui a commencé avec 35 minutes de retard pour que la piste s'assèche, elle fut incolore, inodore et insipide ou presque et réduite d'un tour, heureusement ai-je envie d'écrire ...

Voici le classement du jour :

  • 1. MARQUEZ - 2. DOVIZIOSO - 3. MILLER
  • 4. RINS - 5. CRUTCHLOW - 6. ROSSI
  • 7. QUARTARARO - 8. PETRUCCI - 9. NAKAGAMI
  • 10. VIÑALES - 11. P. ESPARGARO - 12. BAGNAIA
  • 13. OIVEIRA -14. ZARCO - 15. BRADL
  • 16. RABAT - 17. IANNONE - 18. A. ESPARGARO
  • 19. ABRAHAM - 20. GUINTOLI

MORBIDELLI et MIR se sont accrochés dans le 1er tour et SYAHRIN a abandonné.

A noter que BRADL remplace toujours LORENZO chez Repsol Honda.

Il se chuchote de + en + que le majorquin pourrait mettre un terme à sa carrière à la fin de la saison du fait des trop nombreuses blessures qu'il a encourues depuis ses débuts ...

Au classement général, MARQUEZ creuse un peu plus encore l'écart sur tous ses "poursuivants" : 63 points sur DOVIZIOSO, 81 sur PETRUCCI, 96 sur RINS, 119 sur VIÑALES et 120 sur ROSSI !!!

Sans commentaires ...

MILLER a fait une très belle fin de course pour terminer 3ème devant RINS
MILLER a fait une très belle fin de course pour terminer 3ème devant RINS

Sachsenring : 5-6-7/07/2019

05/07 - FP1, FP2

Stefan BRADL, régional de l'étape remplace LORENZO, sur la touche suite à sa violente cabriole en FP2 à Assen.  Il fait 17ème en FP1 qui se clôture comme suit : QUARTARARO, MARQUEZ, ROSSI, RINS, VIÑALES, DOVIZIOSO, MILLER, IANNONE, NAKAGAMI et CRUTCHLOW pour les 10 premiers.

En FP2, MARQUEZ a repris les devants, laissant RINS a plus de 3/10èmes, puis QUARTARARO souvent gêné lors de ses chronos apparemment, VIÑALES, P. ESPARGARO (alors que Z5 n'est que 19 !), CRUTCHLOW, MILLER, PETRUCCI, DOVIZIOSO et ... ROSSI qui assure provisoirement sa place en Q2. 

*

06/07 - FP3, FP4, Q1 et Q2

FP3 : MARQUEZ confirme devant QUARTARARO et VIÑALES.  Viennent ensuite CRUTCHLOW, RINS, MORBIDELLI, PETRUCCI, MILLER, MIR et P. ESPARGARO.  Ces dix-là sont qualifiés pour la Q2.

Pour ce qui est de ROSSI, j'ai envie de dire "C'était écrit !" mais comme je ne l'avais pas encore écrit, je ne l'écris pas, voyez ?

Il termine ... 11ème à 7 miniscules millièmes de Pol ESPARGARO ce qui suffit largement à l'obliger à passer par la Q1.

DOVIZIOSO n'est pas là non plus.  Il n'obtient que le 14ème temps de la session : comme son compatriote il devra être 1er ou 2ème de la Q1 pour avoir le ticket d'entrée pour la Q2. 

Mais Aleix ESPARGARO, Takaaki NAKAGAMI et d'autres encore pourraient venir jouer les trouble-fêtes.

A noter qu'entre le 1er et le 22ème et dernier temps il n'y a qu'une seconde et 8 dixièmes ... un écart qui correspond à l'amélioration de mon temps à Mettet ;-)

Rendez-vous à 14h10 pour la Q1.  Quant à la pole elle se décidera entre 14h35 et 14h50. 

MARQUEZ a 2 têtes  et un BRADL ...
MARQUEZ a 2 têtes et un BRADL ...

Pour ce qui est de la FP4, en mode "course", VIÑALES devance (St Paul) MARQUEZ, RINS, MIR (!), P. ESPARGARO, NAKAGAMI, QUARTARARO, ROSSI et les autres ...  DOVIZIOSO a fait 14ème et PETRUCCI 19ème : mais que se passe-t-il chez Ducati ?  Les machines ne "tournent" plus à nouveau ??

 

En Q1, Valentino ROSSI s'est sauvé (oui, oui, il l'a fait) même s'il a chuté en toute fin de séance alors qu'il avait sans doute trop laissé refroidir ses Michelin pour ne pas enmener Aleix ESPARGARO qui prenait sa roue.   Andrea DOVIZIOSO, deuxième sur la feuille des temps, s'est fait brûler la politesse par NAKAGAMI en toute fin de séance, un Takaaki qui, à peine descendu de sa Honda, est rentré dans le box avec des béquilles !

 

Pour la Q2, ce fût encore une lutte à trois avec les mêmes qu'à Assen.  Comme (presque) toujours (sauf récemment), c'est MARQUEZ qui a fait le meilleur temps, battant sa pole record de l'an dernier de 75 millièmes.  Son temps : 1.20'195.  Deuxième QUARTARARO, troisième VIÑALES puis RINS, MILLER (meilleure Ducati !), CRUTCHLOW, MORBIDELLI, P. ESPARGARO, MIR, NAKAGAMI, ROSSI (!!) et PETRUCCI, victime d'une maladresse de MIR d'abord et d'une grosse grosse chute dans sa deuxième tentative.

Récapitulatif de la grille ?  Y a qu'à demander :

  • MARQUEZ - QUARTARARO - VIÑALES
  • RINS - MILLER - CRUTCHLOW
  • MORBIDELLI - P. ESPARGARO - MIR
  • NAKAGAMI - ROSSI - PETRUCCI
  • DOVIZIOSO - BRADL - A. ESPARGARO
  • IANNONE - BAGNAIA - SYAHRIN
  • ZARCO - OLIVEIRA - ABRAHAM
  • RABAT

*

07/07 : la Course !!

Triste à dire, mais elle fut relativement soporifique.

A partir du moment où Marc MARQUEZ a pris la tête de la course, c'est-à-dire après, hum, 500 mètres (?), il ne l'a plus quittée : voilà un des éléments qui l'a rendue soporifique, voyez ?  Ouvrez les yeux !!  Vous vous êtes endormis aussi ??

Il faut reconnaitre que, pour la deuxième place, c'est resté incertain jusqu'au bout avec Cal CRUTCHLOW qui suivait Maverick VIÑALES comme son ombre.  Le truc, c'est qu'il n'a jamais été en mesure de l'inquiéter véritablement : pas de dépassements donc !

Avec la chute prématurée de Fabio QUARTARARO dès le 2ème tour et, plus tard,  celle d'Alex RINS, ça faisait deux adversaires en moins à surveiller.

Finalement le spectacle est venu des ... Ducati, avec Andrea DOVIZIOSO, Jack MILLER et Danilo PETRUCCI qui ont ferraillé pour l'obtention de la 4ème place.  Quant à ROSSI, il n'a pas pu faire mieux que 8ème en se bagarrant avec le jeune Joan MIR.  Pas de "remontada" pour Valentino.  C'est Tito RABAT qui a fait fort : parti 22ème et dernier il termine à la 11ème position sur la ligne d'arrivée !!

 

Fin de la course avec le classement suivant :

  • 1. MARQUEZ - 2. VIÑALES - 3. CRUTCHLOW
  • 4. PETRUCCI - 5. DOVIZIOSO - 6. MILLER
  • 7. MIR - 8. ROSSI - 9. MORBIDELLI
  • 10. BRADL - 11. RABAT - 12. P. ESPARGARO
  • 13. IANNONE - 14. NAKAGAMI - 15. ABRAHAM
  •  16. SYARHIN - 17. BAGNAIA - 18. OLIVEIRA

Au général, on a :

  1. MARQUEZ - 185
  2. DOVIZIOSO - 127
  3. PETRUCCI - 121
  4. RINS - 101
  5. VIÑALES - 85
  6. ROSSI - 80

Place à la trêve estivale !!  Bonne vacances à tous !!


Assen : 28-29-30/06/2019

Si j'ai regardé les essais "dans mon fauteuil", j'ai vu la course sur grand écran sur le Circuit de Mettet où je participais au "Yamaha Day".

 

En FP1, Fabio QUARTARARO a marqué les esprits d'entrée en accrochant le meilleur temps devant VIÑALES, PETRUCCI, RINS, NAKAGAMI, MARQUEZ, CRUTCHLOW, ABRAHAM (!) et Pol ESPARGARO.

 

En FP2, c'est Maverick qui a fait mieux que tout le monde.  Il devance Fabio, Danilo, Andrea D., Alex, Andrea I. (!!), Marc, Joan et Valentino.

Enorme chute de ... Jorge LORENZO qui en restera là pour le week-end.  Aux dernières nouvelles la 6ème vertèbre serait fracturée mais ce serait plus impressionnant à lire qu'en réalité.  Affaire à suivre !

 

FP3, celle qui décide normalement des Q2 : là c'est QUARTARARO qui reprend le meilleur en devançant PETRUCCI décidément bien plus en verve que son équipier vice-champion 2018, puis MARQUEZ, NAKAGAMI, VIÑALES, MORBIDELLI qui revient ENFIN aux affaires, MILLER, DOVIZIOSO,  CRUTCHLOW et MIR.  Les Ducati ne sont pas vraiment à la fête sauf Danilo qui fait illusion ...

Pas de ROSSI dans les qualifiés d'office : il termine 14ème et devra donc disputer la Q1 : cela devient une très mauvaise habitude !

 

D'autant plus mauvaise qu'en FP4 et donc en "condition course", il ne pointe qu'à la 18ème place.   On retrouve QUARTARARO devant, puis VIÑALES qui en veut, c'est sûr, puis RINS, MARQUEZ, DOVIZIOSO (ouf !), MIR (les Suzuki vont fort à Assen), NAKAGAMI et Pol ESPARGARO qui mène la KTM autrement que le malheureux ZARCO (15ème tout de même) qui se demande peut-être ce qu'il est venu faire dans cette galère, lui qui brillait sur la Yamaha Tech 3 l'an dernier.

Arrivent les qualifications ...

Concernant la Q1, une fois encore l'ami ROSSI termine trop court.  Pour un peu, comme récemment encore, il loupait le dernier tour rapide.  Qu'est-ce qu'ils foutent dans le staff ?

Et donc, il termine 4ème de la séance, synonyme de 14ème place sur la grille de départ.

Ce sont les 2 espagnols Alex RINS et Pol ESPARGARO qui font les 2 meilleurs chronos et qui accèdent ainsi à la Q2.

Une Q2 qui a vu Fabio QUARTARARO décrocher une 2ème pole consécutive (nouveau record encore !) devant VIÑALES très en verve, RINS, MARQUEZ, MIR, CRUTCHLOW, PETRUCCI, NAKAGAMI, MORBIDELLI, MILLER, DOVIZIOSO et Pol ESPARGARO.  A noter que ce "dernier" fait un temps de 1.33'762 alors qu'en Q1 il réalisait 1.33'170 : ce temps l'aurait mis en 6ème position sur la grille !  Alors, pourquoi une telle différence entre les 2 séances ?  Peut-être qu'il a "sauvé" une paire de pneus neufs, nous ne voyons pas d'autre explication sauf qu'une séance n'est pas l'autre évidemment !!

Pour ce qui est de LA COURSE, je ne vais pas la faire longue s'agissant à cette heure (vendredi 5 juillet à 17h00 !) de l'histoire ancienne !

Pour rappel, j'ai regardé le Grand Prix "de loin", alors qu'on terminait de manger sur le circuit de ... Mettet !

Une fois à la maison, je suis revenu sur quelques phases de la course, sans plus.  A croire que dès que VR46 n'est pas à l'arrivée, mon intérêt n'est pas tout-à-fait le même ...

Je crains pourtant qu'il faudra s'y faire.  Et ça ne sera que normal, c'est sûr !

Et donc, cette course ?

Hole shot d'Alex RINS qui la mènera pendant deux tours avant de chuter dans le 3ème.  VIÑALES, comme souvent, ne prend pas un départ rêvé et pointe 4ème et même 5ème au deuxième tour.

Après la chute de RINS, c'est Fabio QUARTARARO qui va prendre la tête de la course. Il va la garder pendant 8 tours d'abord, suivi par MARQUEZ et VIÑALES.  Il va la perdre au 11ème tour pour la reprendre pendant 4 tours encore, avec MARQUEZ et VIÑALES qui commet quelques grosses fautes, puis VIÑALES qui recolle à chaque fois et MARQUEZ.

Derrière, on a les 2 Ducati avec DOVIZIOSO et PETRUCCI qui s'échangent leurs positions puis MIR, CRUTCHLOW, MORBIDELLI et les autres !

Maverick prend finalement la tête de la course au 16ème tour et il la gardera jusqu'à la fin, avec une avance qui grandira au fil des tours.

Marc prendra en même temps le meilleur sur Fabio qui devra se "contenter" de la troisième place sur le podium.

En fin de course, Franco MORBIDELLI fera une très belle "remontada" pour arracher la 5ème place à PETRUCCI, juste derrière DOVIZIOSO qui limite ainsi les dégâts !

On a ensuite CRUTCHLOW, MIR, MILLER, IANNONE, Pol ESPARGARO, son frère Aleix, OLIVEIRA, BAGNAIA, SYARHIN, RABAT et ABRAHAM, ces deux derniers hors des points.

 

Quant à ROSSI, il butera à la 11ème place et lorsqu'il voudra passer Takaaki NAKAGAMI, il perdra l'avant en emportant avec lui le malheureux nippon !!

Un week de plus à oublier pour la star transalpine !

 

Au général, MARQUEZ continue à creuser les écarts avec 44 points d'avance sur DOVIZIOSO, 52 sur PETRUCCI et 59 sur RINS.  Le compteur de ROSSI, cinquième au classement, est bloqué à 72 unités depuis 3 courses.  Il est talonné par QUARTARARO (67) et VIÑALES (65).  Suivent MILLER, P. ESPARGARO et CRUTCHLOW.


Catalogne : 14-15-16/06/2019

J'étais en vacances dans le Pays Basque !

Mauvaise Wifi dans les chambres et forfait 4G très limité : j'ai donc suivi l'évènement d'assez loin.

 

Je retiens essentiellement :

  • la pole de Fabio QUARTARARO : c'est déjà sa deuxième cette année;
  • le strike de Jorge LORENZO : même si les conséquences sont désastreuses pour le championnat, on doit admettre qu'il s'agit bien là d'un fait de course.  Il est diversement "apprécié", c'est sûr, le pilote le plus virulent étant Maverick VIÑALES qui, pourtant, n'est pas le mieux placé au championnat pour réagir de la sorte.  Il faut reconnaître que c'est déjà la 3ème fois qu'il se fait "sortir" par un pilote qui vient l'accrocher, d'où son énorme frustration très compréhensible.  Et donc, dans sa chute, Jorge a emmené avec lui Andrea DOVIZIOSO, Maverick VIÑALES et Valentino ROSSI, alors que Marc MARQUEZ s'en est tiré, d'autant mieux qu'il a remporté une victoire de plus, sa 4ème cette saison ...  Encore heureux qu'ils s'en sortent tous indemnes !
  • la très belle 2ème place de Fabio QUARTARARO qui concrétise enfin !
  • peut-être je me trompe mais cette "stratégie" de DOVIZIOSO de tenter de se mettre devant et de ralentir le groupe a fini par se retourner contre lui.

Au classement général, la situation se présente dès lors comme suit :

  1. Marc MARQUEZ - 140
  2. Andrea DOVIZIOSO - 103
  3. Alex RINS - 101
  4. Danilo PETRUCCI - 98
  5. Valentino ROSSI - 72
  6. Jack MILLER - 53
  7. Fabio QUARTARARO - 51
  8. Takaaki NAKAGAMI - 48
  9. Pol ESPARGARO - 47

Même si, comme le dit MARQUEZ, la saison est très longue, en effet on vient juste de franchir le tiers du nombre de grands prix, le championnat semble bien se dessiner avec un MARQUEZ presque intouchable et une bagarre pour la 2ème place du podium final ...

Prochain rendez-vous à ASSEN le 30 juin...


Mugello : 31/05>01-02/06/2019


Francesco BAGNAIA - 1er en FP2
Francesco BAGNAIA - 1er en FP2

FP1

  1. MARQUEZ
  2. PETRUCCI
  3. PIRRO
  4. QUARTARARO
  5. A. ESPARGARO
  6. MILLER

10. DOVIZIOSO, 12. ROSSI, 18. LORENZO !!!

 

FP2

  1. Francesco BAGNAIA
  2. Fabio QUARTARARO
  3. Danilo PETRUCCI
  4. Pol ESPARGARO
  5. Maverick VIÑALES
  6. Marc MARQUEZ

11. DOVIZIOSO, 18. ROSSI, 20.LORENZO !!!

Etonnant classement n'est-il pas avec 2 "rookies" aux deux premières places et une fantastique 4ème position pour Pol ESPARGARO sur une KTM qu'il semble être le seul à pouvoir exploiter, un peu comme à une époque Casey STONER tirait le meilleur d'une Ducati très rétive aux yeux de tous les autres.

Bon, tout cela risque de changer demain mais ces exploits devaient être soulignés !!

Toscane 06/2017
Toscane 06/2017

FP3 : 1. PETRUCCI (Record du tour 1'46.056, à comparer au record détenu depuis ... l'an dernier par VR46 et son 1'46.208) - 2. P. ESPARGARO (!!!) - 3. MARQUEZ - 4. NAKAGAMI (!!!!) - 5. MILLER - 6. QUARTARARO - 7. VIÑALES - 8. CRUTCHLOW - 9. MORBIDELLI - 10. BAGNAIA

Ces dix là sont qualifiés pour la Q2, les autres dont DOVIZIOSO, LORENZO, ROSSI & RINS notamment devront se battre pour les 2 places restantes.

FP4 : on zappe mais sachez que c'est Fabio QUARTARARO qui a fait le meilleur temps, devant respectivement VIÑALES, MARQUEZ, RINS, MILLER, CRUTCHLOW, NAKAGAMI, PETRUCCI et DOVIZIOSO.  Toujours pas de ROSSI dans les 10 premiers alors que des VIÑALES et autres RINS retrouvent des couleurs en configuration course ...

*

Q1 :   ce sont Andrea DOVIZIOSO et Michele PIRRO qui obtiendront les deux postes vacants pour la Q2.  RINS et ROSSI se sont livrés à un épisode ridicule du "c'est toi qui passe devant, non je n'en ferai rien ..." qui fait qu'ils ont franchi la ligne deux ou trois secondes trop tard pour leur dernier tour lancé et les voilà 13ème pour l'espagnol et 18ème pour l'italien qui n'avait jamais aussi mal fait depuis plus de 12 ou 13 ans ...

Un journaliste anglais n'a pas hésité à considérer cela comme un manque absolu de professionnalisme, n'ayons pas peur des mots !!

ROSSI a "certifié" qu'il n'aurait pas fait beaucoup mieux car il manquait de vitesse partout ... 

Il confirmera en course mais là, je vais un peu vite en besogne ... contrairement à lui !!

Q2Fabio QUARTARARO a une fois encore, voire deux fois en réalité, fait sensation en battant deux fois le record du tour détenu depuis ... le matin par Danilo PETRUCCI avec 1'45.992 et 1'45.845 à la 5ème et 6ème minute de la qualification.  Mais Marc MARQUEZ a eu le dernier mot lorsqu'à la 16ème minute, dans le dernier tour qualif, il a claqué un extraordinaire 1'.45.519 !!

A l'issue de cette Q2, les positions sur la grille pour les 12 premiers sont les suivantes :

  • 1. MARQUEZ - 2. QUARTARARO - 3. PETRUCCI
  • 4. MORBIDELLI - 5. MILLER - 6. CRUTCHLOW
  • 7. VIÑALES - 8. BAGNAIA - 9. DOVIZIOSO
  • 10. NAKAGAMI - 11. P. ESPARGARO - 12. PIRRO

La course :

Que dire ?

Fantastique départ d'Andrea DOVIZIOSO, parti 9ème et qui pointe 2ème au passage du premier tour.  Le launch control de Ducati fait des miracles.  Pour Fabio QUARTARARO c'est exactement le contraire : parti 2ème, il franchit la ligne 9ème au 1er tour !  Le jeune français fera illusion en remontant jusqu'à la 6ème place en cours de grand prix mais pour retomber ensuite à la 10ème position.

Maverick VIÑALES, mal parti comme d'habitude, terminera en force, s'octroyant une décente 6ème place au classement du jour.  Son vieil équipier ROSSI par contre doit absolument oublier ce week-end pourri ! Parti 18ème il entreprend une lente remontée.  Alors 15ème, il accroche la roue arrière de Joan MIR et se retrouve bon dernier.  3 tours plus tard il chute en perdant l'avant. 

L'an dernier il fait la pole et termine 3ème derrière les Ducati de LORENZO et DOVIZIOSO et cette année il est dans les choux.  Bizarre, non ?

Et on dit que la YAMAHA va mieux que l'an dernier ??  Bizarre autant qu'étrange ou alors les autres machines vont BEAUCOUP mieux, je ne vois pas d'autre explication !!

 

Et donc la course va se jouer à 4 : DOVIZIOSO, MARQUEZ, PETRUCCI et RINS par ordre ... alphabétique.

Très beau quatuor et c'est finalement Danilo PETRUCCI qui, dans le dernier tour, alors que MARQUEZ et DOVIZIOSO qui l'ont passé en bout de ligne droite,  tirent un peu large, se faufile à l'intérieur et passe la ligne d'arrivée en vainqueur.

Je suis EXTRÊMEMENT content pour lui, il l'a vraiment méritée cette victoire.  D'ailleurs si on regarde le "lap chart" qu'est-ce que l'on constate ?

Qu'il a mené la course les 5ème et 6ème tours mais surtout du 11ème au 21ème tour.  Par ailleurs, il a toujours fait mieux que son coéquipier tout au long du week-end.  Bon, certes, celui-ci terminant 3ème, Marc MARQUEZ lui prend encore 4 points au championnat mais là n'est pas l'essentiel en définitive.

Et puis, maintenant que Danilo a atteint son objectif de GAGNER une COURSE cette année, il semble qu'il va se mettre au service du team pour qu'Andrea décroche le titre cette année.  Des paroles TROP SAGES à mon goût et presque polémiques dans la mesure où cela sous-entend clairement qu'il fera le jeu d'équipe au sein du team ...  On en reparlera sans doute !

Et donc le classement du jour :

  • 1. PETRUCCI - 2. MARQUEZ - 3. DOVIZIOSO
  • 4. RINS - 5. NAKAGAMI - 6. VIÑALES
  • 7. PIRRO - 8. CRUTCHLOW - 9. P. ESPARGARO
  • 10. QUARTARARO - 11. A. ESPARGARO - 12 MIR
  • 13. LORENZO - 14. ABRAHAM - 15. IANNONE
  • 16. OLIVEIRA - 17. ZARCO

A noter les 2 premiers points de Karel ABRAHAM, de sorte que tous les pilotes en ont maintenant marqués.  A noter aussi LA FORMIDABLE 5ème place de NAKAGAMI, l'ANONYME 13ème place d'un LORENZO pour lequel on chuchote qu'il va devoir faire des résultats sinon ... ainsi que la 17ème position du double champion du monde Moto2, Johann ZARCO qui termine à plus de 25 secondes de son équipier Pol ESPARGARO et à + de 11 secondes de Miguel OLIVEIRA sur une KTM satellite ...

 

Au championnat, après 6 courses, on a :

  1. MARQUEZ - 115
  2. DOVIZIOSO - 103
  3. RINS - 88
  4. PETRUCCI - 82
  5. ROSSI - 72
  6. MILLER - 42
  7. CRUTCHLOW - 42
  8. VIÑALES - 40
  9. NAKAGAMI - 40

Rendez-vous dans 15 jours en Catalogne ...

Le tiercé l'an dernier ?  LORENZO, MARQUEZ & ROSSI.


Le Mans : 17-18-19/05/2019

Pendant que je faisais La Manche, barbotant dans les eaux claires de la Baie du Mont Saint Michel, d'autres se crachaient dans les gants de cuir sur la piste du Mans ...

Je n'ai donc pas eu l'occasion de suivre les essais, les qualifications et la course du dimanche.  Je ne reviendrai dès lors pas là-dessus, vous renvoyant à vos sites préférés.

J'ai regardé la course en différé alors que je connaissais les résultats : c'est clair que ça enlève pas mal de sel à la chose d'autant que je savais que Marc MARQUEZ avait encore frappé fort en tuant le suspense très rapidement.

Bon, il n'a pas mené tout du long : Jack MILLER est venu le titiller et à même mené les 5 et 6 ème tours des 27 que comportaient la course ...

Le pauvre Maverick VIÑALES englué dans le peloton, naviguait entre les 13ème et 14ème positions avant de se faire balayer par Francesco BAGNAIA au 6ème tour, les deux hommes finissant au tapis !

Au fil de la course, Jack MILLER a perdu de sa superbe, rétrogradant à la 4ème position alors que les "Ducati Boys" se disputaient la 2ème place.

Valentino ROSSI n'a pu que suivre le rythme de ces quatre là sans jamais se montrer véritablement menaçant, hélas.

A noter la splendide 6ème place de Pol ESPARGARO alors que son coéquipier et "régional de l'étape" Johann ZARCO n'a pu faire mieux que 13ème avec la même moto ...

Fabio QUARTARARO a terminé en trombe, dans le même rythme que le vainqueur, empochant si je ne trompe le tour le plus rapide, mais il a pris un mauvais départ qui lui a coûté cher tout au long de la course.

Quand toutes les planètes seront alignées, ce gamin risque d'en surprendre beaucoup, c'est une évidence.

Course étonnamment incolore, inodore et insipide par contre de Alex RINS qui est parti de très très loin et qui clôture le top 10 du jour.  Même chose pour Cal CRUTCHLOW et Jorge LORENZO qui ont brillé par leur ... discrétion.

Premiers points pour Hafizh SYARHIN, on est content pour lui.

A ce stade, seul Karel ABRAHAM, disqualifié pour le coup, n'a pas encore de points dans son escarcelle ... Abraham, pfff !

 

Et donc, pour ce qui est de la course, on a le classement suivant :

  1. Marc MARQUEZ
  2. Andrea DOVIZIOSO + 1.984
  3. Danilo PETRUCCI + 2.142
  4. Jack MILLER + 2.940
  5. Valentino ROSSI + 3.053
  6. Pol ESPARGARO + 5.935
  7. Franco MORBIDELLI
  8. Fabio QUARTARARO
  9. Cal CRUTCHLOW
  10. Alex RINS
  11. Jorge LORENZO
  12. Aleix ESPARGARO
  13. Johann ZARCO
  14. Hafizh SYARHIN
  15. Miguel OLIVEIRA

Et au championnat, toujours les 4 mêmes :

  1. Marc MARQUEZ   95
  2. Andrea DOVIZIOSO   87
  3. Alex RINS   75
  4. Valentino ROSSI   72

Suivent

  • Danilo PETRUCCI   57
  • Jack MILLER   42

Prochain épisode les 31 mai, 1er et 2 juin au MUGELLO !!!!!


Jerez : 3-4-5/05/2019

Demandez le programme !!

Vendredi

  • FP1 : 09:55 -> 10:40
  • FP2 : 14:10 -> 14:55

Samedi

  • FP3 : 09:55 -> 10:40
  • FP4 : 13:30 -> 14:00
  • Q1  : 14:10 -> 14:25
  • Q2  : 14:35 -> 14:50

Dimanche

  • WUP : 09:40 -> 10:00
  • ------
  • RACE   Moto3 : 11:00
  • RACE   Moto2 : 12:20
  • RACE MotoGP : 14:00

FP1 - 3/05

  • 1. MARQUEZ - 2. LORENZO - 3. VIÑALES
  • 4. NAKAGAMI - 5. DOVIZIOSO - 6. QUARTARARO
  • 7. MILLER - 8. PETRUCCI - 9. MORBIDELLI
  • 10. RINS - 11. CRUTCHLOW - 12. ZARCO
  • 13. MIR - 14. A.ESPARGARO - 15. BRADL
  • 16. IANNONE - 17. P.ESPARGARO - 18. ROSSI
  • 19. SMITH - 20. RABAT - 21. BAGNAIA
  • 22. ABRAHAM -  23. OLIVEIRA - 24. SYARHIN

Deux pilotes d'essai en renfort caisse pour Honda et Aprilia avec BRADL et SMITH qui bénéficient de wild cards.

LORENZO fait des étincelles.  Il se chuchote, dans les milieux autorisés et ... motorisés,  qu'on va enfin voir "le vrai" LORENZO. 

La question est ... lequel ?

Car c'est un personnage aux multiples facettes, pas toutes brillantes ;-)

Beau duo YAMAHA ... avec Fabio et Franco !!  Quant aux pilotes usine, c'est mitigé et les convoyeurs (en un mot) attendent !

*

FP2 : 03/05

  • 1. PETRUCCI - 2. DOVIZIOSO - 3. CRUTCHLOW
  • 4. MARQUEZ - 5. VIÑALES - 6. QUARTARARO
  • 7. BRADL - 8. NAKAGAMI - 9. LORENZO
  • 10. BAGNAIA - 11. MILLER - 12. P.ESPARGARO
  • 13. IANNONE - 14. ROSSI - 15. A.ESPARGARO
  • 16. RINS - 17. MIR - 18. MORBIDELLI
  • 19. RABAT - 20. ZARCO - 21. SMITH
  • 22. ABRAHAM - 23. OLIVEIRA - 24. SYARHIN

Drapeau rouge en fin de session (-2.30 min) suite aux chutes presque simultanées et dans le même virage d'ABRAHAM et de SMITH.

ROSSI était alors 10ème : 14, 18, l'ancien combattant a du panino sur la plancha pour demain s'il veut figurer en ordre utile.

A la reprise, chute également pour MIR qui a fait un tout droit en bout de ligne droite.


On verra demain qui a travaillé pour la position et qui pour la course ... ou pour les deux !!

19 pilotes dans la même seconde : les places en Q2 vont être chères ...

*

FP3 : 4/05

Une FP3 qui restera dans les annales !  Quasi une qualification, jugez plutôt...

Il faut savoir que la séance a été interrompue afin de réparer un mur gonflable que la LCR Honda de CRUTCHLOW avait percuté.

 

Voici donc la séquence des tours les plus rapides :

  1. Jorge LORENZO - 1'38.790
  2. Alex RINS - 1'38.353
  3. Alex RINS - 1'37.840
  4. Marc MARQUEZ - 1'37.712
  5. Jorge LORENZO - 1'37.684 ... à la 39ème minute de la séance
  6. Fabio QUARTARARO - 1'37.683
  7. Takaaki NAKAGAMI - 1'37.587 ... Nouveau record du tour !! (détenu depuis 2018 par CRUTCHLOW en 1'37.653)
  8. Danilo PETRUCCI - 1'37.547
  9. Fabio QUARTARARO - 1'37.485
  10. Valentino ROSSI - 1'37.417
  11. Marc MARQUEZ - 1'37.018
  12. Danilo PETRUCCI - 1'36.957

Et donc, entre la 40ème minute et 49 secondes et la 51ème, 14 pilotes ont battu l'ancien record du tour.  Par exemple, ROSSI a fait un meilleur tour  qui a tenu moins de 21 secondes et il se retrouve ... 11ème au classement du jour : il passera donc par la Q1 !!! 

C'est pas anthologique ça ??

Les 10 qualifiés d'office pour la Q2 sont :

  • 1. PETRUCCI - 2. MARQUEZ - 3. QUARTARARO
  • 4. DOVIZIOSO - 5. MIR - 6. RINS
  • 7. NAKAGAMI - 8. CRUTCHLOW - 9. MORBIDELLI
  • 10. LORENZO

Et donc ROSSI est 11ème, MILLER 12ème et  VIÑALES 15ème : 3 pilotes pour 2 places de repêchage sans compter les éventuelles surprises car les frères ESPARGARO sont en embuscade !!

Yamaha s'illustre avec son équipe satellite : faudrait voir à mettre les "petits nouveaux" sur les machines d'usine ... juste pour voir et pour le fun !

 

Vivement les qualifs !!  Un nouveau record du tour est pratiquement certain.

*

FP4 : 04/05

Pour rappel, cette session est utilisée par les teams en condition "course" et devrait dès lors reflèter fidèlement le niveau de chacun pour le dimanche ...

On a donc :

  • 1. MARQUEZ - 2. VIÑALES - 3. CRUTCHLOW
  • 4. QUARTARARO - 5. DOVIZIOSO - 6. NAKAGAMI
  • 7. BAGNAIA - 8. PETRUCCI - 9. MORBIDELLI

Suivent : RINS, MILLER, P.ESPARGARO, ROSSI, LORENZO, BRADL, MIR, A.ESPARGARO, RABAT, SMITH, ZARCO, ABRAHAM, IANNONE (victime d'une violente chute au virage 11), OLIVEIRA et SYARHIN.

Evidemment MARQUEZ est toujours bien là et VIÑALES retrouve des couleurs.  Pour les autres, c'est ... à voir sur le terrain comme on dit ;-)

*

Q1 : 04/05

VIÑALES établit le meilleur temps avec une belle marge.

ROSSI embraye et fait quelques millièmes de mieux.  C'est deux-là vont passer, c'est sûr, car ils ont fait le trou.

VIÑALES améliore encore avec 1'37.1 pendant que ROSSI semble se contenter de son 1'37.4 et traine dans son box en sirotant sa boisson énergisante ...

Apparemment, si mon anglais ne me joue pas de bad trick, il repart avec un pneu "usé" et n'améliore pas alors que son élève BAGNAIA claque 1'37.3 et se qualifie pour la Q2 !

  • VIÑALES - BAGNAIA en Q2
  • 13. ROSSI - 14. BRADL - 15. MILLER
  • 16. A.ESPARGARO - 17. P.ESPARGARO - 18. ZARCO
  • 19. SMITH - 20. RABAT - 21. ABRAHAM
  • 22. OLIVEIRA - 23. SYARHIN   -  IANNONE n'a pas fait la Q1

*

Q2 : 04/05

Une Q2 doublement historique puisque, comme prévu, le record du tour, détenu depuis le matin par PETRUCCI (1'36.957) a encore été amélioré mais pas par celui qu'on attendait !

C'est ce diable de Fabio QUARTARARO ("El diablo") qui a claqué un 1'36.880 de malââââââde et, du coup, il fait déjà sauter un des records que détenait Marc MARQUEZ, à savoir celui du plus jeune pilote à obtenir une pole en catégorie reine !!  Il a 20 ans et 14 jours exactement.

La seconde surprise c'est Franco MORBIDELLI qui l'a offerte en se plaçant en deuxième position avec un 1'36.962 tout aussi épatant.  Et donc les deux Yamaha satellites prenent les 2 premières places !!!

Marc MARQUEZ doit se contenter de la 3ème avec 1'36.970 !!

Derrière on a Andrea DOVIZIOSO, Maverick VIÑALES, Cal CRUTCHLOW, Danilo PETRUCCI, Takaaki NAKAGAMI, Alex RINS, Franco BAGNAIA, Jorge LORENZO et Joan MIR.  A noter que PETRUCCI et LORENZO ont chuté en cours de qualif.

Demain la course !!

*

The race : 05/05

And the winner is ...
And the winner is ...

Voilà pour casser tout suspens ...

Car en fait de suspens il n'y en a pas vraimeut eu !

Certes QUARTARARO est bien revenu sur MARQUEZ après qu'il ait dépassé son coéquipier MORBIDELLI mais un problème de shifter l'a contraint à l'abandon.  Lorsqu'on voit que Franco termine 7ème, on se dit que Fabio n'aurait probablement pas su tenir le rythme de Marc ...

Et donc voilà une course sans beaucoup de sel (avec cette nouvelle "stratégie" de MARQUEZ qui consiste à filer tout seul devant, façon LORENZO à sa belle époque !) si ce n'est un très beau final de ... Valentino ROSSI qui, dans les derniers tours, s'est payé le scalp de NAKAGAMI, CRUTCHLOW et MORBIDELLI, de sorte qu'il termine 6ème de l'épreuve.  Belle course de l'autre Yamaha boy, Maverick VIÑALES qui a resisté à DOVIZIOSO et qui termine à la 3ème position, ce qu'il assimile quasiment à une victoire après tous ses déboires de début de saison !

 

Le classement est "chamboulé" même si les 4 mêmes premiers se retrouvent toujours avec 9 petits points d'écart.

  1.  Marc MARQUEZ - 70
  2.  Alex RINS - 69
  3.  Andrea DOVIZIOSO - 67
  4.  Valentino ROSSI - 61

 

PS : A propos de cette "nouvelle stratégie" de Marc MARQUEZ, je me pose des questions.  Est-ce pour éviter d'être sanctionné pour sa conduite généralement agressive lorsqu'il roule "en paquet" ?  That's la pregunta !!

Des commentaires (obligeants) ?

*

Commentaires: 3
  • #3

    Alberto (lundi, 06 mai 2019 22:52)

    Carte vermeil ?

    http://sante.lefigaro.fr/social/personnes-agees/avantages-connexes-carte-vermeil/quest-ce-que-carte-vermeil

  • #2

    Alberto (lundi, 06 mai 2019 22:46)

    Ouaiiis ! Une catégorie Moto GP GP : Grand Prix pour Grands-Pères !!
    Le prochain c'est au Mans, on pourrait le faire en wild card vermeil ...

  • #1

    alain (lundi, 06 mai 2019 17:21)

    purée c'est la 1ere fois ou je me suis endormi en regardant le motoGP.
    pas de bagarre mas alors rien a se mettre sous la dent...
    dommage pour fabio ,il méritait mieux.
    c'est pas comme aux écuyers ou Alberto se déchaîne et vas-y que jte fais l'exter puis l'inter et avec xavier avec son arme qui met son grain de sel et des fois moi qui essaye de me mettre au milieu, des fois que les responsables du motoGP nous liraient on est libre pour le prochain grand prix ...



"The Americas" : 12-13-14/04/2019

FP1- 12/04

 

  • 1. MARQUEZ - 2. VINALES - 3. MILLER
  • 4. DOVIZIOSO - 5. ROSSI - 6. P. ESPARGARO
  • 7. QUARTARARO - 8. CRUTCHLOW - 9. A. ESPARGARO
  • 10. IANNONE - 11. MORBIDELLI - 12. ABRAHAM
  • 13. PETRUCCI - 14. MIR - 15. RINS
  • 16. ZARCO - 17. NAKAGAMI - 18. LORENZO
  • 19. BAGNAIA - 20. OLIVEIRA - 21. RABAT
  • 22. SYARHIN

Si VIÑALES colle à MARQUEZ (+ 78 millièmes), MILLER est déjà à 625 millièmes, DOVIZIOSO à 652 et ROSSI à 731.  SIxième, P. ESPARGARO pointe à plus d'une seconde ...

Se dirige-t-on vers une ultra-domination de MARQUEZ avec une réédition du GP d'Argentine.

Attendons voir et espérons que non, juste pour le spectacle !!

FP2

  • 1. VIÑALES (2.03.857) - 2. MARQUEZ (+0.044) - 3. ROSSI (+0.146)
  • 4. MILLER - 5. CRUTCHLOW - 6. RINS
  • 7. P. ESPARGARO - 8. MORBIDELLI - 9. QUARTARARO
  • 10. BAGNAIA - 11. DOVIZIOSO - 12. MIR
  • 13. PETRUCCI - 14. A. ESPARGARO - 15. NAKAGAMI
  • 16. LORENZO - 17. ZARCO - 18. IANNONE
  • 19. ABRAHAM - 20. RABAT - 21. OLIVEIRA - 22. SYARHIN

Les écarts se resserrent ...

MILLER et BAGNAIA font mieux que les pilotes usine Ducati ! 

La suite demain : FP3 à 16:55, FP4 à 20:30, Q1 à 21:10 et Q2 à 21:35.

FP3 - 13/04

Pas de FP3, la faute au déluge !

FP4

Piste humide

  • 1. MARQUEZ - 2. CRUTCHLOW (+1.9 sec) - 3. ROSSI (+2.5 sec)
  • 4. MORBIDELLI - 5. RINS - 6. VIÑALES
  • 7. DOVIZIOSO - 8. NAKAGAMI - 9. MILLER
  • 10. ZARCO - 11. P. ESPARGARO - 12. MIR

Q1

Pas de FP3 - > les 10 meilleurs temps dela FP2 sont d'office qualifiés pour la Q2.  Les autres, dont DOVIZIOSO, PETRUCCI et LORENZO doivent "se battre" pour y arriver.  C'est LORENZO et PETRUCCI qui obtiennent les 2 meilleurs temps.  DOVIZIOSO, troisième, partira 13ème sur la grille !

Q2

MARQUEZ claque le meilleur temps du week-end lors de son premier tour rapide.  Les autres feront ce qu'ils peuvent.  LORENZO verra sa qualification contrariée par un saut de chaîne !!

Les résultats :

  • 1. MARQUEZ - 2. ROSSI (+0.273) - 3. CRUTCHLOW (+0.360)
  • 4. MILLER (+0.629) - 5. P. ESPARGARO (+0.685) - 6. VIÑALES (+0.702)
  • 7. RINS (+0.747) - 8. PETRUCCI (+0.909) - 9. QUARTARARO (+1.154)
  • 10. MORBIDELLI (+1.491) - 11. LORENZO (+1.596) - 12. (+2.100)
  • 13. DOVIZIOSO - 14. MIR - 15. NAKAGAMI
  • 16. A. ESPARGARO - 17. IANNONE - 18. OLIVEIRA
  • 19. ZARCO - 20. ABRAHAM - 21. SYARHIN
  • 22. RABAT

MARQUEZ au dessus du lot, certes, mais la concurrence est là et qui c'est qui s'y colle en "premier" ?  Le vieux briscard de Valentino ROSSI : ce gars est providentiel !

Que dire de la splendide 5ème position de Pol ESPARGARO sur la KTM alors que son équipier Johann ZARCO navigue péniblement à la 19ème place sur la grille ?

Bravo à Jack MILLER également qui confirme de course en course.

Finalement, il n'a peut-être pas à regretter de n'avoir pas été appelé par l'équipe usine ... 

A demain pour la course !!!! 

La course !

Ce qui suit est un copié/collé d'un extrait du compte-rendu du stage de "Remise en Forme" aux Ecuyers en Champagne.

Comme il n'a pas été possible de visionner la course de Moto GP sur grand écran, chacun à notre table, a sorti son smartphone pour le regarder.

Cela n'a pas été sans "surprises" car, suivant le mode choisi, chacun était décalé par rapport au direct, certains beaucoup plus décalés que d'autres d'ailleurs.

MARQUEZ parti en tête, suivi déjà d'assez loin par ROSSI et RINS, je regardais la course d'une oreille et l'écoutais d'un oeil distrait ...

A un moment Marie-Rose est venue me dire que Valentino était en tête.

Chute de Marc !  Invraisemblable !!  Il termine à cul d'un scooter direction les stands !!!  Triste ... hum, hum !!!!

Bon, c'est RINS qui a pris le meilleur sur ROSSI, mais ce n'est pas une déception.  Cet Alex là ne démérite absolument pas et sa 3ème place au championnat est 100 fois méritée.

Les 4 premiers se tiennent en 9 petits points, ce qui est parfait pour la suite d'un championnat qu'on voyait déjà ... presque plié !

On a donc :

  1. Andrea DOVIZIOSO - 54 pts
  2. Valentino ROSSI - 51
  3. Alex RINS - 49
  4. Marc MARQUEZ - 45
  5. Danilo PETRUCCI - 30
  6. Jack MILLER - 29  ...

Pour ce qui est des teams :

  1. Mission Winnow DUCATI - 84 pts
  2. Monster Energy YAMAHA - 65
  3. Team SUZUKI Ecstar - 57
  4. Repsol HONDA Team - 52
  5. Lcr HONDA - 41
  6. Pramac Racing - 38 ...

Et chez les constructeurs, on a :

  1. DUCATI - 57 pts
  2. HONDA - 51
  3. YAMAHA - 51
  4. SUZUKI - 49 ...

Prochain rendez-vous le 5 mai en Espagne, sur le circuit de Jerez !!


Argentine : 29-30-31/03/2019


Et non, il n'a pas gagné mais ... presque !
Et non, il n'a pas gagné mais ... presque !

31/03/2019

Pas trop eu de temps à consacrer à cet évènement.

De retour de voyage vendredi, j'ai passé du temps sur mes notes samedi afin d'apporter les modifications aux road-books du Morvan ...

Aujourd'hui c'était la balade caritative "Offrez-moi la lune" à Longchamp, près d'Eghezée.  Juste eu le temps de rentrer et de me mettre derrière le PC pour voir la grille en Moto GP et d'assister à la course.

Je m'attendais à une victoire de Marc MARQUEZ mais pas avec pratiquement 10 secondes d'avance sur le peloton et sans jamais avoir été inquiété : il était en pole, il a fait le hole shot et il a pris une seconde pleine au tour pendant les 4-5 premiers tours et presque 5 dixièmes les tours suivants : insupportable !! ;-)

Derrière, ça c'est bien battu pour les 2 places restantes sur le podium entre Andrea DOVIZIOSO et Valentino ROSSI : la Yam du vétéran n'avait pas la vitesse pour lâcher DOVI sur la surpuissante Ducati de sorte que le Doctor a dû attendre le tout dernier tour pour porter l'estocade !   Il a une fois encore montré sa "grinta" comme on dit là-bas et n'a de leçon à recevoir de personne à ce niveau-là, c'est une E-V-I-D-E-N-C-E !!!

A noter au passage que la Honda du HRC n'a plus rien à envier en matière de vitesse de pointe par rapport à l'italienne.

Derrière, on a ferraillé entre MILLER, RINS (qui revenait de la 16ème place !), PETRUCCI ainsi que VIÑALES et MORBIDELLI mais l'italien est venu toucher l'arrière de l'espagnol de sorte qu'ils ont fini tous les deux par terre.

Jorge LORENZO a complètement loupé son départ pour se retrouver 21ème avant le 1er virage.

Quant à Cal CRUTCHLOW, il a écopé d'un ride through pour avoir volé le départ : à voir les images, c'est franchement injuste !

A la "revoyure", c'est subtil mais mais mais mais il y a bien un petit quelque chose ...

A signaler enfin, la très belle prestation de Jack MILLER qui termine dans les échappements de DOVIZIOSO (+1.6 s) et les premiers points en Moto GP de Fabio QUARTARARO (8), Miguel OLIVEIRA (5) et Francesco BAGNAIA (2).

 

Voici le classement du jour :

  1. Marc MARQUEZ
  2. Valentino ROSSI
  3. Andrea DOVIZIOSO
  4. Jack MILLER
  5. Alex RINS
  6. Danilo PETRUCCI
  7. Takaaki NAKAGAMI
  8. Fabio QUARTARARO
  9. Aleix ESPARGARO
  10. Pol ESPARGARO
  11. Miguel OLIVEIRA
  12. Jorge LORENZO
  13. Cal CRUTCHLOW
  14. Francesco BAGNAIA
  15. Johann ZARCO
  16. Hafizh SYARHIN
  17. Andrea IANNONE

Au général on a Marc MARQUEZ en tête (45 points), devant Andrea DOVIZIOSO (41 points) et Valentino ROSSI (31 points).

Prochain rendez-vous à AUSTIN dans 2 semaines ...


Qatar : 8-9-10/03/2019


10/03/2019 : Warm Up Moto GP

20 minutes de warm-up entre 13h40 et 14h00 avec les résultats suivants :

 

1. PETRUCCI - 2. MARQUEZ - 3. RINS

4. VIÑALES - 5. MORBIDELLI - 6. NAKAGAMI

7. DOVIZIOSO - 8. MILLER - 9. A. ESPARGARO

10. P. ESPARGARO - 11. ROSSI - 12. BAGNAIA

13. QUARTARARO - 14. CRUTCHLOW - 15. OLIVEIRA

16. MIR - 17. IANNONE - 18 ZARCO

19. RABAT - 20. LORENZO - 21. ABRAHAM

22. SYARHIN - 23. SMITH (Wild card)

 

On en tire quoi comme conclusion ?  Euh ...

On verra en course !!

*

La course Moto GP...

A la "photo finish" vous aurez compris que l'histoire se répète, DOVIZIOSO battant MARQUEZ de 23 millièmes de seconde sur la ligne d'arrivée ... soit 4 millièmes de moins que l'année dernière.

Voilà pour le duel final, mais en course, il faut savoir que les prétendants à la victoire étaient 7, 8 ou 9 à quelques tours à peine du drapeau à damiers.

Ils se tenaient en 2 ou 3 secondes tout au plus.

Il y avait Andrea et Marc bien entendu mais aussi Cal, Alex, Valentino, Danilo, Maverick et Joan et même Jack pendant de nombreux tours, les places changeant presqu'à chaque tour entre Alex, Danilo et Joan notamment ...

 

Finalement, c'est donc DOVIZIOSO qui l'emporte, devant MARQUEZ, le vaillant CRUTCHLOW, RINS (qui, à ce que j'en sais, s'est montré très mécontent de l'agressivité de MARQUEZ), ROSSI (qui revient de "nulle part", parti qu'il était de la 14ème place sur la grille !), PETRUCCI (très déçu de ne pas avoir fait mieux), VIÑALES qui, après un départ très moyen, n'a jamais été en mesure de revenir sur la tête de la course, MIR qui obtient une très belle 8ème place et qui a "ferraillé" avec des grands noms de la discipline, et NAKAGAMI qui ne démérite pas en ce début de saison.

Mais trêve de bavardage, voici le classement complet :

 

1. DOVIZIOSO - 2. MARQUEZ - 3. CRUTCHLOW

4. RINS - 5. ROSSI - 6. PETRUCCI

7. VIÑALES - 8. MIR - 9. NAKAGAMI

10. A. ESPARGARO - 11. MORBIDELLI - 12. P. ESPARGARO

13. LORENZO - 14. IANNONE - 15. ZARCO

16. QUARTARARO - 17. OLIVEIRA - 18. ABRAHAM

19. RABAT - 20. SYAHRIN

 

Abandons de SMITH, MILLER et BAGNAIA

 

J'allais oublier un "détail" important : Fabio QUARTARARO a calé au départ du tour de chauffe et a dû prendre le départ du grand prix dans la pit lane ... 

Il aurait très certainement fait une belle course, il a d'ailleurs décroché le meilleur temps en piste !!  Un "top 10" était certainement possible voire mieux encore !!

A dans 3 semaines en Argentine ...

*

En Moto3, c'est le jeune japonais, TOBA, qui l'emporte, devant l'italien DALLA PORTA et l'espagnol CANET.


En Moto2, c'est BALDASSARI qui décroche la timbale, suivi de très près par LUTHI et SCHROTTER.

Très peu d'espagnols sur les podiums et pas de Marcha Real pour l'occasion.

Ça doit faire plaisir au moins à Carlos PUIGDEMONT.


08-09/03/2019

Premiers essais qualificatifs de l'année au Qatar, de 13h40 à 14h25.

C'est peut-être un détail pour vous ... mais "l'ancien" a réussi à afficher son nom au frontispice du premier classement de l'année en Moto GP.

Valentino ROSSI a, de fait, obtenu le meilleur temps lors d'une séance bien disputée ...

Il a tourné en 1:55.048 et devance le clan du HRC, Jorge LORENZO devant Marc MARQUEZ, à respectivement 79 et 116 millièmes.

Viennent ensuite Andrea DOVIZIOSO, Danilo PETRUCCI, Maverick VIÑALES, Franco MORBIDELLI, Jack MILLER et Alex RINS.

Vous savez quoi ?  Pour moi il a déjà fait le job !!

Il a mis une petite claque (amicale) à tous en disant : "le vieux est là !"

Faudra (Encore ? Pfffff ...) compter avec lui cette année : c'est à la Yamaha et aux pneus Michelin à tenir la distance car, lui, c'est un fait, il peut encore la tenir !!!

*

En FP2, le voilà qui termine 17ème notre médecin en campagne : c'est à n'y rien comprendre !!  MARQUEZ a tout compris, lui qui termine premier en battant de 3 dixièmes le record absolu du circuit : son temps, 1:53.380 !!

VINALES termine 2ème à 474 millièmes je crois, un Maverick qui a un peu servi de lièvre à MarcMILLER termine 3ème devant PETRUCCI et l'étonnant QUARTARARO, 19 ans et toutes ses dents, écartées 😁.

DOVIZIOSO, MORBIDELLI, RINS, A. ESPARGARO et MIR complètent le top 10.

La suite des qualifications demain !!!

*

Ces 10 là étaient quasi qualifiés d'office pour la Q2, les conditions de piste étant bien meilleures que lors de la FP3 qui s'est roulée 1 seconde à une seconde et demi moins vite. 

La Q1, de 18h00 à 18h15, a vu les pilotes du team LCR Honda se placer 1er et deuxième, CRUTCHLOW devant NAKAGAMI et rejoindre ainsi la Q2.

Voici donc la toute première grille de départ de l'année en Moto GP :

  • 1. VIÑALES - 2. DOVIZIOSO - 3. MARQUEZ
  • 4. MILLER - 5. QUARTARARO - 6. CRUTCHLOW
  • 7. PETRUCCI - 8. MORBIDELLI - 9. NAKAGAMI
  • 10. RINS - 11. MIR - 12. A. ESPARGARO
  • 13. BAGNAIA - 14. ROSSI - 15. LORENZO
  • 16. P. ESPARGARO - 17. OLIVEIRA - 18. RABAT
  • 19. IANNONE - 20. ABRAHAM - 21. ZARCO
  • 22. SYARHIN - 23. SMITH

Et donc, ROSSI termine "dernier Yamaha", devancé par VIÑALES bien entendu, mais aussi par les deux pilotes du tout nouveau team SRT Petronas, QUARTARARO et MORBIDELLI ...

C'était au tour de PETRUCCI de servir de lièvre à MARQUEZ cette fois ...

A noter que LORENZO a été victime d'un high side en tout début de FP3, qu'il est passé par le contrôle médical avant de se lancer pour la FP4 et la Q1. 

Avec d'autres pilotes, il souhaitait qu'on avance le départ du grand prix d'une heure car entre 19 et 20 heures, heures locales, le temps se rafraîchit de 5 à 6 degrés avec, en plus, une humidité bien plus importante.

Il n'en sera apparemment rien, l'horaire est maintenu !

YAMAHA GP Midnight black ;-)
YAMAHA GP Midnight black ;-)

Qatar Tests

25/02/2019

3ème session du Qatar Act  : chassé-croisé entre les deux ibères avec cette fois VIÑALES qui reprend l'avantage ... et RINS qui termine 11ème de la session !  QUARTARARO continue d'épater en réalisant le 2ème temps de cette session.  A noter que ce gamin (19 ans) pilote une YAMAHA 2019 ...

Il pourrait "jouer" le rôle de ZARCO qui, l'an dernier, était plus souvent qu'à son tour meilleur que les pilotes usine !

MARQUEZ termine 3ème, ROSSI 4ème et rassure enfin tous les retraités qui le suivent encore. LORENZO qui sort d'une fracture du scaphoïde accroche une excellente 5ème place devant, dans l'ordre, MORBIDELLI, P. ESPARGARO, NAKAGAMI, PETRUCCI, MILLER, RINS, MIR, BAGNAIA, RABAT, DOVIZIOSO, IANNONE, CRUTCHLOW, OLIVEIRA, A. ESPARGARO, SMITH, ABRAHAM, ZARCO et, last but ... actually last, SYARHIN !

VIÑALES et son N° 12
VIÑALES et son N° 12

 

Les sessions combinées donnent le classement suivant :

  1. Maverick VIÑALES
  2. Fabio QUARTARARO
  3. Alex RINS
  4. Marc MARQUEZ
  5. Valentino ROSSI
  6. Jorge LORENZO
  7. Franco MORBIDELLI
  8. Pol ESPARGARO
  9. Takaaki NAKAGAMI
  10. Danilo PETRUCCI
  11. Jack MILLER
  12. Joan MIR
  13. Franco BAGNAIA
  14. Aleix ESPARGARO
  15. Andrea DOVIZIOSO
  16. Tito RABAT
  17. Cal CRUTCHLOW
  18. Andrea IANNONE
  19. Johann ZARCO
  20. Miguel OLIVEIRA
  21. Karel ABRAHAM
  22. Bradley SMITH
  23. Hafizh SYARHIN
  • 1:54.208
  • 1:54.441
  • 1:54.593
  • 1:54.613
  • 1:54.651
  • 1:54.653
  • 1:54.660
  • 1:54.770
  • 1:54.789
  • 1:54.818
  • 1:54.851
  • 1:54.997
  • 1:55.074
  • 1:55.173
  • 1:55.205
  • 1:55.229
  • 1:55.247
  • 1:55.343
  • 1:55.716
  • 1:55.773
  • 1:55.951
  • 1:56.072
  • 1:56.371

A l'exception de RINS, A. ESPARGARO, DOVIZIOSO, CRUTCHLOW et ABRAHAM, tous les pilotes ont fait leur meilleur temps au cours de la dernière session.

 

Par rapport aux tests précédents, on est en droit de s'étonner de ce que l'on peut considérer comme une contre-performance de la part des Ducati qui avaient squatté les 4 premières places, alors que le circuit du Qatar est pourtant réputé leur convenir.  Gageons que Gigi à la manœuvre, Giorgio à la guitare et Sandro à la mandoline, en gardent sous le pied ;-))

 

On note également que 15 pilotes se tiennent dans une seconde.

Avec un circuit aussi long (5,380 km), c'est assez incroyable.  Je me suis amusé à calculer ce qu'une seconde  d'écart  pouvait représenter en mètres  entre le 1er et le 15ème. Et bien, croyez-le ou non, ça fait exactement 47 mètres et 10 centimètres !  

Ça fait une moto, un mètre, une moto, un mètre et ainsi de suite jusqu'au 15ème. 

C'est dire comme ... chaque mètre  compte et tend à  confirmer que cette saison sera particulièrement disputée ...

 

Rendez-vous dans une dizaine de jours à peine pour le premier grand prix de la saison !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


24/02/2019

2ème session du Qatar test : cette fois c'est Alex RINS qui a pris le meilleur sur Maverick VIÑALES pour 57 millièmes.  En prenant une extraordinaire 3ème place, Fabio QUARTARARO épate tout le monde.  Viennent ensuite Danilo PETRUCCI, Marc MARQUEZ, Aleix ESPARGARO (!), Takaaki NAKAGAMI (!!), Andrea DOVIZIOSO, Cal CRUTCHLOW, Pol ESPARGARO, Joan MIR et Jack MILLER.

Andrea IANNONE termine 16ème, Johann ZARCO 17ème, Jorge LORENZO 18ème et ... Valentino ROSSI 19ème (???)

Interrogé sur MotoGP.com, Simon CRAFAR souligne malgré tout qu'il faut prendre ces temps avec des pincettes, certains pilotes, dont les rookies très probablement étant sans doute épargnés par le test de nouvelles pièces, contrairement aux pilotes confirmés, et pouvant dès lors se concentrer uniquement sur leurs chronos ...

 

Je présume que, même après la 3ème et dernière session, à 2 semaines du premier grand prix, on n'aura pas une idée tout-à-fait précise des forces en présence. 

On annonce toutefois une saison grandiose avec de plus en plus de pilotes susceptibles de gagner des courses !!!

 

Seconde digression, si vous le permettez, pour confirmer la domination d'Alvaro BAUTISTA en WSBK, celui-ci ayant remporté la seconde manche dimanche.  Il colle 12.195 secondes à Jonathan REA et 26.823 secondes à son équipier dans le team, Chaz DAVIES qui termine 7ème.

En gagnant également le sprint de la "Superpole" (10 tours), il empoche 62 points pour sa première journée de course en WSBK : un record absolu !!

Alex RINS - Qatar test 2019
Alex RINS - Qatar test 2019

23/02/2019

Tests officiels au Quatar du 23 au 25 février : après la 1ère session, c'est Maverick VIÑALES qui mène la danse, devant Alex RINS, Andrea DOVIZIOSO, Danilo PETRUCCI, Valentino ROSSI, Tito RABAT, Fabio QUARTARARO, Takaaki NAKAGAMI, Pol ESPARGARO, Marc MARQUEZ, Joan MIR et Aleix ESPARGARO pour les 12 premiers.  Une seconde deux-cent-sept millièmes séparent ces douze hommes.

Johann ZARCO est 16ème, Cal CRUTCHLOW 18ème et Jorge LORENZO 21ème ...

 

Petite "digression" pour signaler que le talentueux Alvaro BAUTISTA a remporté la 1ère manche en World Super Bike au guidon de la nouvelle Ducati V4, 14 secondes  devant le multiple champion Jonathan REA qui rafle tout depuis des années dans la discipline. 

Espérons pour l'espagnol qu'il puisse continuer sur ce rythme.  Quand je pense qu'il a dû quitter le Moto GP alors que d'autres, beaucoup moins "vite" que lui, sont toujours là ... Ok, ok, j'arrête de faire mon grincheux ;-)

Alvaro BAUTISTA - Phillip Island 2019
Alvaro BAUTISTA - Phillip Island 2019

06/02/2019

Tests officiels à Sepang du 6 au 8 février : pour info ou rappel, Jorge LORENZO n'est pas présent, la faute à une blessure encourue lors d'une séance d'entraînement et d'une opération consécutive ...

A noter que Cal CRUTCHLOW ressort également de blessure : il n'a plus piloté depuis sa chute l'an dernier en Malaisie et la lourde opération qu'il a subie à la jambe droite.  Dans une interview il dit qu'on a installé un frein arrière au pouce sur sa Honda au cas où il ne pourrait pas utiliser à 100% cette jambe encore convalescente.

Quelqu'un comme Andrea DOVIZIOSO par exemple, utilise déjà ce système sur sa Ducati, une question de sensibilité : même si ce n'est pas le cas pour la majorité des pilotes, cela se conçoit aisément, un pouce étant plus précis et sensible qu'un pied en principe.

Valentino ROSSI - Sepang Test1 - 2019
Valentino ROSSI - Sepang Test1 - 2019

(Comme vous l'aurez remarqué, Movistar n'est plus le sponsor du team officiel Yamaha, la griffe MONSTER est devenue beaucoup plus présente, les bleus s'habillant aussi de noir)

 

Voici donc le classement de la toute première session du jour :

  1. Marc MARQUEZ
  2. Alex RINS
  3. Maverick VINALES
  4. Tito RABAT
  5. Danilo PETRUCCI
  6. Valentino ROSSI
  7. Takaaki NAKAGAMI
  8. Andrea DOVIZIOSO
  9. Stefan BRADL
  10. Pol ESPARGARO
  11. Jack MILLER
  12. Franco MORBIDELLI
  13. Aleix ESPARGARO
  14. Cal CRUTCHLOW
  15. Francesco BAGNAIA
  16. Miguel OLIVEIRA
  17. Test 1 Yamaha
  18. Fabio QUARTARARO
  19. Mika KALLIO
  20. Johann ZARCO
  21. Andrea IANNONE
  22. Sylvain GUINTOLI
  23. Joan MIR
  24. Karel ABRAHAM
  25. Test 2 Yamaha
  26. Hafizh SYARHIN

Bradley SMITH et Takuya TSUDA (pilote d'essai Suzuki) n'ont été crédités d'aucun temps.

 

Marc MARQUEZ, qui sort d'une opération à l'épaule (souvenez-vous, elle se démettait à chaque fois qu'il soulevait un trophée !), montre déjà d'inquiétants signes de supériorité : il colle 259 millièmes à Alex RINS, très en verve pourtant.

Danilo PETRUCCI fait mieux qu'Andrea DOVIZIOSO : on sait qu'il est généralement rapide d'entrée de jeu mais qu'il améliore moins facilement ses temps !

Pol et Aleix ESPARGARO font des étincelles sur leurs KTM et Aprilia, ce qui n'est pas (encore) le cas pour leurs équipiers respectifs, Johann ZARCO et Andrea IANNONE ...

Cela prouve en tout cas que ces deux-là ont une belle marge de progression devant eux !

Étonnant, au passage,  de voir que Miguel OLIVEIRA fait mieux que ZARCO sur une KTM Tech3 !

Pour le reste, la suite sur le site de MotoGP.com.  Les résultats sont disponibles sans qu'il soit besoin d'être abonné (c'est la moindre des choses, n'est-il pas ?)


*

08/02/2019

Voici maintenant le classement COMBINÉ des 3 sessions :

 

1. PETRUCCI, 2. BAGNAIA (!!), 3. MILLER

4. DOVIZIOSO, 5. VINALES, 6. CRUTCHLOW

7. A. ESPARGARO, 8. MORBIDELLI, 9. NAKAGAMI

10. ROSSI, 11. MARQUEZ, 12. RINS

13. BRADL, 14. RABAT, 15. MIR

16. QUARTARARO, 17. ZARCO, 18. P.ESPARGARO

19. OLIVEIRA, 20. ABRAHAM, 21. IANNONE

22. KALLIO, 23. SYHARIN, 24. Yamaha Test 1

25. GUINTOLI, 26. SMITH, 27. Yamaha Test 2.

28. TSUDA (Suzuki Test team)

 

Au cumul, c'est à un festival DUCATI auquel on a assisté en définitive, des DUCATI plus rouges que jamais pour ce qui est du team usine avec le nouveau sponsor Mission Winnow ...

Même s'il remet les choses en perspective par rapport à chacune des journées d'essai, on n'en tirera aucune conclusion hâtive et on attendra les prochains tests au Qatar les 23, 24 et 25 février.

A signaler, avant ces dates, les essais à Jerez pour les Moto2 et Moto3 le 20 février !

*

Nota bene :

Pour les friands (comme friandises, voyez ?) d'images, il y a ce diaporama posté sur "Le Repaire des Motards" ...


Les teams Moto GP 2019

02/01/2019

Voici ce qu'on appelle littéralement une "capture d'écran" : merci EuroSport et merci au TV Panasonic 50" !

 

Par ordre d'apparition, que faut-il souligner ?

 

- HONDA Repsol : l'arrivée de Jorge LORENZO au côté du diable MARQUEZ;

- YAMAHA Movistar : rien de neuf, que du vieux (pfffff !) ;

- DUCATI : Danilo PETRUCCI remplace Jorge LORENZO parti au HRC;

- KTM : Johann ZARCO arrive et met Mr SMITH à l'essai;

- SUZUKI : départ de IANNONE, remplacé par Joan MIR;

- KTM TECH3 : nouvelle équipe avec Miguel OLIVEIRA et Hafizh SYAHRIN;

- LCR HONDA : rien de neuf, on reprend les mêmes;

- PRAMAC DUCATI : Francesco BAGNAIA, champion Moto2 2018 débarque;

- AVINTIA DUCATI : Karel ABRAHAM, à la droite du père, remplace SIMEON;

- APRILIA GRESINI : le "maniak" Andrea IANNONE aura fort à faire;

- SIC PETRONAS : nouvelle équipe (Sepang International Circuit - Yamaha) avec Franco MORBIDELLI et Fabio QUARTARARO aux manettes ... 

 

Quatre nouveaux venus, tous issus de la Moto2 :

 

- Francesco BAGNAIA (N°63)

- Joan MIR (N°36)

- Miguel OLIVEIRA (N°88) et

- Fabio QUARTARARO (N°20).

 

Les manquants (se ramassent) à l'appel :

 

- Alvaro BAUTISTA (-> World Super Bike Ducati)

- Thomas LUTHI ( -> retour en Moto2)

- Dani PEDROSA ( -> pilote essai KTM)

- Xavier SIMEON ( -> Moto E)

- Bradley SMITH ( -> Moto E + pilote essai Aprilia) et

- Scott REDDING (-> British Super Bike).

 

Bienvenus aux uns et bonne reconversion aux autres !!!!!


Le calendrier 2019

  • 10/03
  • 31/03
  • 14/04
  • 05/05
  • 19/05
  • 02/06
  • 16/06
  • 30/06
  • 07/07
  • 04/08
  • 11/08
  • 25/08
  • 15/09
  • 22/09
  • 06/10
  • 20/10
  • 27/10
  • 03/11
  • 17/11
  • Qatar
  • Argentine
  • Americas
  • Espagne
  • France
  • Italie
  • Catalogne
  • Pays-Bas
  • Allemagne
  • Rép. Tchèque
  • Autriche
  • Gde-Bretagne
  • Saint Marin
  • Aragòn
  • Thaïlande
  • Japon
  • Australie
  • Malaisie
  • Valence
  • Losail international Circuit
  • Termas de Rio Hondo
  • Circuit of the Americas
  • Circuito de Jerez
  • Le Mans
  • Autodromo del Mugello
  • Barcelona - Catalunya
  • TT Circuit Assen
  • Sachsenring
  • Automotodrom Brno
  • Red Bull Ring - Spielberg
  • Silverstone Circuit
  • Misano - Marco Simoncelli
  • Motorland Aragòn
  • Chang International Circuit
  • Twin Ring Motegi
  • Phillip Island
  • Sepang International Circuit
  • Ricardo Tormo

La saison commencera une semaine plus tôt qu'en 2018. Elle comptera 19 courses. La trêve estivale durera cette fois 4 semaines.  En 2018 elle avait été trop courte au grand dam de la plupart des pilotes qui auraient souhaité d'avantage de repos : c'est chose faite pour 2019.

R.A.S. de plus si ce n'est de rappeler que parmi les ténors de la catégorie reine, Jorge LORENZO passera au HRC aux côtés du septuple champion du monde Marc MARQUEZ et que Johann ZARCO tentera la "KTM Adventure".

***

En Moto2 ...

A signaler bien entendu l'arrivée du motoriste TRIUMPH en remplacement du nippon HONDA.  Apparemment, les courses seront 765 % plus excitantes, ce n'est pas moi qui le dit !  Pourquoi ce coefficient ?  Parce qu'il s'agit du 3 cylindres de ... 765 cm3, voyez ?  C'est lui le cœur qui battra dans la poitrine des Moto2.

Prometteur, indeed !  Comme le chantait SLADE,  Cum on feel the noize !!

Là, si j'ai tout bien compris, on est sur un pur produit de la marque.

Les Moto2 seront bien entendu équipées des châssis Kalex, KTM, NTS, Speed Up et autres Tech 3 ainsi que de périphériques aux caractéristiques autrement adaptées à la course ... comme actuellement.

La Moto 2 plus que jamais l'antichambre de la catégorie reine ?  On verra !!

***

Moto E

On est là à s'extasier sur un BRUIT mais une ... catégorie ... qui avance et ... qui n'en fait pas beaucoup, c'est bien la MOTO ÉLECTRIQUE.

 

J'avoue que j'aurais zappé "le phénomène" si je n'avais pas appris, il y a une dizaine de jours à peine, que le pilote belge Xavier SIMEON, officiant pour le moment en Moto GP au sein du team Reale Avintia et qui sera remplacé par le "pesant" Karel ABRAHAM, a signé chez ESPONSORAMA RACING, un des 12 teams qui officieront dans cette catégorie.  Son équipier sera Eric GRANADO.

 

Plus de détails sur la Coupe du Monde FIM Enel Moto E ??

Energica Ego
Energica Ego

Je ne vais pas m'appesantir sur les caractéristiques de la machine.  Je sais juste qu'elle affiche une puissance de 147 chevaux pour un couple de 200 Nm, qu'elle est de conception italienne, qu'elle est capable du 0-100 km/h en 3 secondes et que sa vitesse de pointe atteint les 270 km/h.

Pour ce qui est du championnat, à ce stade on sait :

  • qu'il n'y aura que 5 épreuves : le 05/05 à Jerez, le 19/05 au Mans, le 07/07 sur le Sachsenring, le 11/08 en Autriche à Spielberg et le 15/09 à Misano sur le circuit Marco Simoncelli;
  • que, suivant la longueur des circuits, les épreuves ne comporteront que de 7 à 10 tours, la faute à une autonomie (très) limitée;
  • que les courses auront lieu entre le warm-up du Moto GP et la course des Moto3;
  • qu'il y aura bien entendu des essais le vendredi et le samedi;
  • et qu'on compte pas moins de 12 teams, certains avec 2 pilotes et d'autres avec un seul :
    • Tech 3 Racing (2)
    • LCR Team (2)
    • Pramac Racing (2)
    • Esponsorama Racing (2)
    • Gresini Racing (2)
    • Angel Nieto Team (2)
    • SIC Petronas (1)
    • Marc VDS Racing Team (1)
    • Ajo Motorsport (1)
    • Pont Racing (1)
    • Dynavolt Intact GP (1)
    • SIC58 Squadra Corse Moto GP (1)

J'ai lu quelque part que pour intercaler l'épreuve, il serait question de réduire les tours sur certains circuits en catégorie reine, des circuits sur lesquels il y aurait actuellement des problèmes quant à la tenue des pneumatiques dans la durée.  Il s'agirait de Austin, Jerez, Le Mans, Barcelone, Brno, Misano et Valence ...

 A ce stade j'ai juste deux noms à vous communiquer concernant les pilotes inscrits : Xavier SIMEON et Eric GRANADO.  Comme déjà dit, ils courront pour le Esponsorama Racing.

Je vais tâcher d'en savoir plus.
Il est clair que la DORNA aimerait attirer des noms connus quitte, par exemple, à ramener d'anciennes gloires au casting ...

Il est question semble-t-il de Randy DE PUNIET et de Sete GIBERNAU !!!