Portimão 20-21-22/11

Dernière manche du championnat !!!

1ère fois que les Moto GP viennent sur ce circuit que certains comparent à des montagnes russes ou à un roller coaster et non russian mountains ...

FP1

1. OLIVEIRA - 2. VIÑALES - 3. A. ESPARGARO

4. SAVADORI - 5. P. ESPARGARO - 6. CRUTCHLOW

7. MIR - 8. QUARTARARO - 9. NAKAGAMI

10. BRADL - 11. RINS - 12. DOVIZIOSO

13. MORBIDELLI - 14. ZARCO - 15. A. MARQUEZ

16. MILLER - 17. BAGNAIA - 18. PETRUCCI

19. ROSSI - 20. BINDER - 21. RABAT

22. KALLIO (remplaçant de I. LECUONA)

Belle entrée en matière du régional de l'étape, Miguel OLIVEIRA.

Intéressant de voir les Aprilia avec Aleix ESPARGARO et Lorenzo SAVADORI, 3ème et 4ème !!

Déprimant de voir Valentino ROSSI en si mauvaise posture ...

Pour le reste, affaire à suivre !

 

En marge des qualifications, j'ai suivi la conférence de presse d'hier.

Les invités étaient Joan MIR, Franco MORBIDELLI, Andrea DOVIZIOSO, Pol ESPARGARO, Jack MILLER, Miguel OLIVEIRA et Cal CRUTCHLOW.

On n'y a pas appris grand chose mais peut-être est-il bon de rappeler l'un ou l'autre point :

  • Cal CRUTCHLOW deviendra pilote d'essai chez Yamaha en 2021.  Il remplacera Jorge LORENZO dans cette tâche.  Tiens, les "relatifs" mauvais résultats de la marque d'Iwata ne viendraient-ils pas de là, mmmhhh ??  Sapotââche !!!  Je dis ça, je ne ne dis rien mais voici un extrait d'un article lu sur "Moto-Net.com" : [...] Le majorquin n'aura pas longtemps occupé ce poste très longtemps et se sera surtout fait remarquer par son gênant manque de rythme lors des essais de découverte de Portimão (Portugal) en octobre. "Jorgeuil" était apparu peu affûté physiquement et s'était pris trois secondes au tour durant la séance ! [...]
  • Andrea DOVIZIOSO semble se diriger vers une année sabatique en 2021.  Il se chuchote que, peut-être, dans l'hypothèse peu probable ou Marc MARQUEZ serait lâché par Honda du fait de son long forfait qu'il semble ne pouvoir imputer qu'à lui-même, il se chuchote donc qu'il pourrait être choisi par le HRC pour le remplacer, du moins pour quelques piges au sens familier et non populaire du terme (à vos dicos)! 
  • On sait déjà par contre que Pol ESPARGARO quittera KTM l'an prochain pour rejoindre le HRC justement et la Honda Repsol, que Jack MILLER et Francesco BAGNAIA remplaceront DOVIZIOSO et PETRUCCI dans le team usine Ducati et que Miguel OLIVEIRA "montera" dans le team usine KTM ...

***

FP2

1. ZARCO - 2. VIÑALES - 3. A. ESPARGARO

4. QUARTARARO - 5. BINDER - 6. MIR

7. DOVIZIOSO - 8. P. ESPARGARO - 9. MILLER

10. MORBIDELLI - 11. BRADL - 12. NAKAGAMI

13. OLIVEIRA - 14. CRUTCHLOW - 15. BAGNAIA

16. SAVADORI - 17. RINS - 18. A. MARQUEZ

19. PETRUCCI - 20. RABAT - 21. ROSSI

22. KALLIO

Cela pourrait encore bouger (c'est à souhaiter pour certains, suivez mon regard !) en FP3 pour les positions sur la grille de départ !!

***

Si vous n'avez pas mieux à faire (!?!?!?) je vous conseille V-I-V-E-M-E-N-T de suivre TOUTES LES COURSES ce dimanche car, si le titre est acquis en Moto GP, ce n'est le cas ni en Moto2 ni en Moto 3 !!!

En effet, en Moto3 ils sont encore 3 à pouvoir prétendre au titre : Albert ARENAS (espagnol - 170 pts), Ai OGURA (japonais - 162)  et Tony ARBOLINO (italien - 159).

Et en Moto2 ils sont "carrément" 4 : Enea BASTIANINI (italien - 194 pts), Sam LOWES (anglais - 180), Luca MARINI (italien - 176) et Marco BEZZECCHI (italien - 171).

Entre charentaises et si je ne me trompe pas, Enea et Luca devraient monter en Moto GP l'an prochain, chez Ducati (Avintia Reale).

Attention au décalage horaire au Portugal qui est en avance d'une heure sur nous ...

***

La course (Moto GP ) !!!

Les faits marquants :

  1. la domination TOTALE de Miguel OLIVEIRA : il est parti devant et plus personne ne l'a revu avant l'arrivée.  Il a dominé le sujet de la tête et des épaules, du poignet et du genou comme cela arrive très rarement. Il remporte une splendide victoire en solitaire en ayant pris 4 secondes à tous ses poursuivants;
  2. la TOTALE contre-performance des Suzuki : alors qu'il ne leur restait "plus" qu'à prendre plus de point que Ducati pour devenir Champion des Constructeurs, on a vu Joan MIR abandonner sur problème mécanique (pneus ?) et Alex RINS terminer 15ème de la course  !!  Avec ces piètres résultats, non seulement ils ont offert le titre à Ducati mais il se sont en plus fait passer par Yamaha : 211 points pour Ducati, 204 pour Yamaha (sans la pénalité de 50 points le titre leur était acquis) et 202 pour Suzuki.  Il ne s'est fallu que de 3 points pour que KTM les dépasse également, eux qui finissent avec 200 points !!  On peut dire que KTM est maintenant à l'égal des 3 grands constructeurs.
  3. Cela étant, un autre constat c'est que "RIEN NE VA PLUS chez Yamaha" sauf pour Franco MORBIDELLI qui a roulé sur une machine de... 2019 ! Les autres, à savoir Maverick VIÑALES, Valentino ROSSI et Fabio QUARTARARO, ils ont terminé respectivement 11ème, 12ème et 14ème.

Le classement de la course

  • 1. OLIVEIRA - 2. MILLER - 3 MORBIDELLI
  • 4. P. ESPARGARO - 5. NAKAGAMI - 6. DOVIZIOSO
  • 7. BRADL - 8. A. ESPARGARO - 9. A. MARQUEZ
  • 10. ZARCO - 11. VIÑALES - 12. ROSSI
  • 13. CRUTCHLOW - 14. QUARTARARO - 15. RINS
  • 16. PETRUCCI - 17. KALLIO - 18. RABAT

Les divers classements définitifs

  • PILOTES
  1. Joan MIR                        171
  2. Franco MORBIDELLI    158
  3. Alex RINS                       139
  4. Andrea DOVIZIOSO     135
  5. Pol ESPARGARO           135
  6. Maverick VIÑALES       132
  7. Jack MILLER                  132
  8. Fabio QUARTARARO   127
  9. Miguel OLIVEIRA          125
  10. Takaaki NAKAGAMI     116
  • CONSTRUCTEURS
  1. DUCATI                          221
  2. YAMAHA                       204
  3. SUZUKI                          202
  4. KTM                               200
  5. HONDA                         144
  6. APRILIA                           51
  • TEAMS
  1. Team SUZUKI ECSTAR              310
  2. Petronas YAMANA SRT            248
  3. Red Bull KTM Factory Racing  222
  4. DUCATI Team                             213

Que dire en conclusion d'une année exceptionnelle à plus d'un titre ?

 

Que, perso, Marc MARQUEZ ne m'a pas manqué, même si j'adore le voir courir tant il est spectaculaire et définitivement au-dessus du lot.  Pour mémoire, il a terminé la saison 2019 avec 420 points au compteur !!!

Au moins, on a ENFIN pu voir d'autres pilotes se mettre en valeur, les uns après les autres, de sorte qu'on a pu vivre une saison plus intéressante qu'il y a ... des lustres !!

"Looking forward" comme on dit à gauche du Channel en espérant une saison 2021, complète cette fois, avec un tas de pilotes susceptibles de décrocher le titre.

Je vais incessamment ouvrir les "boutons" 2021 (intersaison 2020/2021 et saison 2021) afin de déjà partager le calendrier provisoire, tous les mouvements de pilotes et les premiers essais ...

***

Trois choses encore :

  1. en Moto 2, c'est Enea BASTIANINI qui est champion devant Luca MARINI (le demi-frère de Valentino ROSSI) : ces deux-là montent en catégorie reine chez Avintia Racing (Ducati).  Le 3ème n'est autre que Sam LOWES du team Marc VDS
  2. en Moto 3, c'est Albert ARENAS qui termine en tête avec 4 petits points d'avance sur Tony Arbolino et Ai OGURA.  Aucun point marqué par notre compatriote Barry BALTUS malheureusement.
  3. en Moto E, Jordi TORRES remporte la floche au terme des 6 épreuves, devant Matteo FERRARI et Dominique AEGERTER. Le belge Xavier SIMEON termine 10ème.

Bravo à tous messieurs et à l'année prochaine !!


Valence II  13-14-15/11

La grille de départ

 

1. MORBIDELLI -2. MILLER - 3. NAKAGAMI

4. ZARCO - 5. P. ESPARGARO - 6. VIÑALES

7. A. ESPARGARO - 8. BAGNAIA - 9. BINDER

10. OLIVEIRA - 11. QUARTARARO - 12. MIR

13. CRUTCHLOW - 14. RINS - 15. PETRUCCI

16. ROSSI - 17. DOVIZIOSO - 18. BRADL

19. RABAT - 20. A. MARQUEZ - 21. SAVADORI

***

La course

 

1. MORBIDELLI - 2. MILLER - 3. P. ESPARGARO

4. RINS - 5. BINDER - 6. OLIVEIRA

7. MIR - 8. DOVIZIOSO - 9. A. ESPARGARO

10. VIÑALES - 11. BAGNAIA - 12. ROSSI

13. CRUTCHLOW - 14. BRADL - 15. PETRUCCI

16. A. MARQUEZ - 17. RABAT - 18. SAVADORI

 

A l'arrivée il manque NAKAGAMI qui aurait pu finir 3ème s'il avait été un peu plus patient, ZARCO qui a chuté dans le 6ème tour et ... QUARTARARO dans le tour d'après, "renonçant" ainsi définitivement au titre ET de champion ET très probablement de vice-champion.

En terminant tranquillement 7ème de l'épisode du jour, Joan MIR décroche le titre de champion du monde cette année, un peu à la surprise générale, du moins il y a quelques semaines encore !

En effet, on attendait Fabio QUARTARARO qui avait prouvé déjà l'an dernier qu'il pouvait rivaliser avec "qui-vous-savez" et qui avait démarré la saison en fanfare, on attendait Andrea DOVIZIOSO, 3x vice-champion consécutivement et qui pouvait ENFIN décrocher la trimballe, on attendait aussi Maverick  VIÑALES qui n'arrête pas de promettre.

Certains voyaient même Valentino ROSSI empocher finalement son 10ème sacre mondial, certains dont je faisais partie, il faut bien le reconnaître... 

 

La régularité aura payé cette année !!

Le classement général avant la dernière course au Portugal est le suivant :

  1. Joan MIR                          171
  2. Franco MORBIDELLI     142
  3. Alex RINS                        138
  4. Maverick VIÑALES        127
  5. Fabio QUARTARARO    125
  6. Andrea DOVIZIOSO      125
  7. Pol ESPARGARO            122
  8. Jack MILLER                    112
  9. Takaaki NAKAGAMI      105
  10. Miguel OLIVEIRA           100

Le poste de vice-champion reste à attribuer.

En ce qui concerne le classement des teams, avec 79 points d'avance sur Petronas YAMAHA SRT, le team SUZUKI Ecstar est d'ores et déjà assuré du titre.

Quant au classement CONSTRUCTEUR, SUZUKI et DUCATI sont à égalité  avec chacun 201points (2 victoires mais 4 deuxièmes places pour SUZUKI contre 3 pour DUCATI) !

Suite et fin la semaine prochaine à Portimão !!


Valence 6-7-8/11 "Gran Premio de Europa" !

Cela part très très mal pour YAMAHA et les teams Monster et Petronas.  Suite à un "non respect du protocole MSMA concernant l'approbation de modifications techniques", le constructeur écope de 50 points de pénalité pendant que le team usine en perd 20 et le team satellite 37.

Au décompte des voix (chose qu'aborrhe Trump le Dingue) le constructeur perd 2 places au classement général se faisant dépasser par Ducati et Suzuki qui deviennent 1er et 2ème alors que le team usine perd une place et se retrouve en 5ème position juste derrière (à 1 point) du KTM Factory team.

Quant à Maverick VIÑALES, suite à l'ouverture du "xième" moteur, un de trop, il sera obligé dimanche de partir des stands, 5 secondes après tous les autres !  Voilà sa course au championnat extrêmement contrariée, lui qui pouvait encore prétendre au titre ...

 

En ce qui concerne les qualifs, deux choses :

  1.  Garrett GERLOFF a remplacé Valentino ROSSI qui devait attendre le résultat du test Covid de vendredi, test qui s'est révélé négatif : l'italien pourra participer aux FP3, 4 et aux qualifications ce samedi;
  2. elles se sont déroulées sur le mouillé et partiellement sur le sec et elles ont donné les résulats suivants (aux temps combinés)
  • MILLER, A. ESPARGARO, MORBIDELLI
  • NAKAGAMI, P. ESPARGARO, RINS
  • BINDER, DOVIZIOSO, QUARTARARO
  • MIR, VIÑALES, CRUTCHLOW
  • OLIVEIRA, BRADL, BAGNAIA,
  • A. MARQUEZ, ZARCO, PETRUCCI
  • GERLOFF, SAVADORI, RABAT

Absence de Iker LECUONA (dont le frère s'est révélé positif au test Covid) et remplacement de Bradley SMITH par Lorenzo SAVADORI chez Aprilia.

***

La grille de départ

 

1. P. ESPARGARO - 2. RINS - 3. NAKAGAMI

4. ZARCO - 5. MIR - 6. A. ESPARGARO

7. MILLER - 8. OLIVEIRA - 9. MORBIDELLI

10. BINDER - 11. QUARTARARO - 12. DOVIZIOSO

13. BRADL - 14. A. MARQUEZ- 15. VINALES

16. CRUTCHLOW - 17. BAGNAIA - 18. ROSSI

19. PETRUCCI - 20. SAVADORI - 21. RABAT

 

Suite à une pénalité, Aleix ESPARGARO a perdu 3 places sur la grille. 

***

La course

 

Mini MIR mais il fait le MAXIMUM : voilà résumée en un slogan bien connu la course d'hier ! 

Et bien voilà, il l'a fait et très bien fait !!

Il était déjà en tête du championnat mais n'avait pas encore accroché de victoire à son palmarès de l'année.

Son compteur affiche maintenant 162 points au classement général du championnat du monde et il en possède 37 d'avance sur Fabio QUARTARARO et Alex RINS qui en totalisent 125.  Suivent Maverick VIÑALES avec 121 points et les deux italiens, Franco MORBIDELLI et Andrea DOVIZIOSO avec 117.  Ces six-là sont mathématiquement encore en mesure de devenir champions du monde mais, pour les 5 poursuivants il faudra que les astres soient avec eux, avec Jupiter dans la maison de Vénus et/ou vice versa au minimum !!

 

Le classement de la course :

  • 1. MIR - 2. RINS - 3. P ESPARGARO
  • 4. NAKAGAMI - 5. OLIVEIRA - 6. MILLER
  • 7. BINDER - 8. DOVIZIOSO - 9. ZARCO
  • 10. PETRUCCI - 11. MORBIDELLI - 12. BRADL
  • 13. VIÑALES - 14. QUARTARARO

Faits de course :

  • Aleix ESPARGARO et Fabio QUARTARARO sont partis à la faute au premier tour.  Le français repartira bon dernier, l'espagnol ne repartira pas;
  • Franco MORBIDELLI a fait le pari des pneus durs, choix qui s'est avéré mauvais;
  • problème technique sur la Yamaha de Valentino ROSSI alors 13ème et puis ... c'est tout !
  • ah non : Joan MIR a pris son temps sans se démonter.  D'abord 3ème, il a dans un premier temps remonté Pol ESPARGARO puis son équipier Alex RINS au 17ème tour pour, au final, franchir la ligne d'arrivée avec 651 millièmes d'avance.

Outre ce doublé historique de la marque SUZUKI (il faut remonter à 1982 pour le précédent !), sachez qu'elle est passée en tête du championnat du monde "Constructeurs" aidée en celà il est vrai par la lourde pénalité infligée à Yamaha (-50 points).  Elle possède 7 points d'avance sur DUCATI et 25 sur la marque aux 3 diapasons.  Celle-ci est même talonnée par KTM qui n'est qu'à 4 points, en 4ème position.

 

Quant au classement des "Teams", le SUZUKI ECSTAR possède 82 points d'avance sur le PETRONAS YAMAHA SRT : il faudrait un désastre pour que d'un côté et/ou un miracle de l'autre pour que ces positions varient dans les 2 prochaines et dernières courses !!

***

 

Il ne reste plus que deux courses qui vont s'enchainer les 2 prochains week-end.  D'abord de nouveau à Valence et ensuite à Portimào au Portugal.


Aragon (Teruel) 23-24-25/10

La grille de départ

  • 1. NAKAGAMI - 2. MORBIDELLI - 3. RINS
  • 4. VIÑALES - 5. ZARCO - 6. QUARTARARO
  • 7. P. ESPARGARO - 8.  CRUTCHLOW - 9. LECUONA
  • 10. OLIVEIRA - 11. A. MARQUEZ - 12. MIR
  • 13. A. ESPARGARO - 14. MILLER - 15. BINDER
  • 16. BRADL - 17. DOVIZIOSO - 18. BAGNAIA
  • 19. PETRUCCI - 20. RABAT - 21. SMITH

Pole historique du japonais Takaaki NAKAGAMI qui n'a de cesse de s'améliorer au cours de cette année.  S'il concrétise, il pourrait s'ajouter à la liste des prétendants à la Coupe suprême cette saison !!

Johann ZARCO (qui vient de la Q1 !!) sauve l'honneur des Ducati avec sa 5ème place sur la grille pendant que Jack MILLER échoue à la 14ème place.  Que dire du naufrage des 4 autres motos rouges qui terminent 17ème 18ème, 19ème et 20ème sur la grille de départ !?!?!

On pourrait parler de démotivation chez DOVIZIOSO et PETRUCCI qui partiront l'an prochain vers d'autres cieux (pilote d'essai pour Andrea - à confirmer et chez qui ? - et KTM pour Danilo) mais je n'y crois pas : tous les pilotes sont là pour faire de leur mieux et gagner des courses !

 

Affaire à suivre !!

Takaaki NAKAGAMI - Pole en Aragon - GP Teruel - 24/10/2020
Takaaki NAKAGAMI - Pole en Aragon - GP Teruel - 24/10/2020

La course !!

Catastrophe pour le japonais qui a confondu vitesse et précipitation : voulant à tout prix prendre la tête du peloton, il s'est vautré après 3 ou 4 virages.  Imaginez sa déception !!

Tout le contraire pour Franco MORBIDELLI qui est passé en tête dans le 1er tour et qui ne l'a plus lâchée jusqu'à la ligne d'arrivée malgré une poursuite menée de bout en bout par Alex RINS qui termine finalement 2ème devant son coéquipier Joan MIR. 

Ce dernier monte sur la 3ème marche du podium, confortant ainsi son avance au classement général sur Fabio QUARTARARO qui s'est battu pour conserver sa ... huitième place !!

Très gros bravo à Johann ZARCO qui, contrairement à tous les autres pilotes Ducati, a montré de quoi il était capable sur une "ancienne mouture" de la moto rouge !!  Il est resté 3ème de la course pendant 10 tours avant de se faire remonter par Joan MIR et Alex MARQUEZ.  Le frère de l'autre n'a pas pu cette fois renouveler ses bons résultats récents et a terminé dans le bac à sable.   Les KTM ont été bien plus consistantes que lors de la course de la semaine dernière sur ce même circuit : Pol ESPARGARO termine 4ème (devant ZARCO), Miguel OLIVEIRA 6ème et Iker LECUONA, excellent 9ème.

Brad BINDER quant à lui n'a pas terminé le 1er tour emmenant Jack MILLER dans sa chute.

Notons encore la 10ème place de Danilo PETRUCCI et la 13ème d'Andrea DOVIZIOSO qui ... n'avance plus !

Au championnat du monde, on a :

  1. Johan MIR                    137
  2. Fabio QUARTARARO  123
  3. Maverick VIÑALES      118
  4. Franco MORBIDELLI   112
  5. Andrea DOVIZIOSO    109
  6. Alex RINS                      105

Si Takaaki NAKAGAMI avait réalisé l'exploit qu'on attendait, il serait venu se mêler à ces six-là !

Autant dire que les 3 courses qui viennent seront toutes passionnantes !!!

 


Aragon (Michelin) 16-17-18/10

Les essais

Rien sur les quatre "free practice" si ce n'est QU'AUCUNE Ducati ne s'est placée en ordre utile et qu'elles se sont retrouvées TOUTES LES 6 en "Q1" : peut-être est-ce un fait historique depuis l'arrivée de la marque en catégorie reine, je n'ai pas vérifié !!

Par ailleurs, il faut noter la vilaine chute de Fabio QUARTARARO en FP3, le français ayant quitté le circuit sur une civière ...

Á noter aussi l'absence de Valentino ROSSI détecté positif au Covid ce jeudi : décidément ce n'est pas l'année de l'italien qui fait tout pour se distinguer.  Une consolation : il ne tombera pas cette fois-ci ;-).

 

Et donc ... en Q1, deux DUCATI se sont sauvées avec PETRUCCI en 1 et MILLER en 2, au grand désespoir de DOVIZIOSO qui en a jeté son gant au travers du garage, de rage : il partira 13ème du grand prix.  Pas bon pour le championnat, ça !

Johann ZARCO ne fait pas mieux que 16ème et Francesco BAGNAIA 17ème, Tito faisant du rabattage en fond de grille (20ème).

 

Malgré sa lourde chute du matin, Fabio QUARTARARO a réussi à s'octroyer la pole position devant Maverick VIÑALES pour 46 millièmes de seconde devant Cal CRUTCHLOW, étonnant 3ème !!

Arrivent ensuite Franco MORBIDELLI (4), Jack MILLER (5), Joan MIR (6), Takaaki NAKAGAMI (7), Danilo PETRUCCI (8), Aleix ESPARGARO (9), Alex RINS (10), Alex MARQUEZ (11) (trois "Alex" en train, quels poètes pffff) et Pol ESPAGARO en 12ème position, victime d'un léger accrochage avec son frère qui avait écarté pour laisser passer A. MARQUEZ je crois ...

 

Attention, la course aura encore lieu à une heure inhabituelle, à 15 heures exactement, la faute à une météo presqu'hivernale en Aragon, de sorte que les organisateurs l'ont reculée d'une heure, comme l'ont été les essais d'ailleurs les vendredi et samedi et les autres courses qui se tiendront dimanche à 12 heures pour la Moto3 et 13h20 pour la Moto2.

***

Alex MARQUEZ, 2ème au Grand Prix d'Aragon ce 18/10/2020
Alex MARQUEZ, 2ème au Grand Prix d'Aragon ce 18/10/2020

Tout semble s'être joué sur le choix des gommes, la faute aussi à une météo qui s'est améliorée avec une piste dont la température s'est élevée alors que la plupart des pilotes n'avaient pas essayé tous les types de pneus.
C'est ainsi que Fabio QUARTARARO n'a jamais trouvé son rythme et termine ... 18ème de la course et que les Ducati avec leurs medium n'ont pas brillé davantage, Andrea DOVIZIOSO limitant les dégâts et restant finalement placé au championnat.

Les SUZUKI par contre ont terminé 1ère avec Alex RINS et 3ème avec Joan MIR

Et que dire d'Alex MARQUEZ qui, parti de la 11ème place, a remonté ses adversaires les uns après les autres pour terminer dans les échappements d'Alex RINS !!

Il confirme cette fois que, quelles que soient les conditions, il faudra dorénavant compter avec lui.

Marc MARQUEZ a envoyé une photo en forme de clin d'oeil avec la légende : "Je suis le frère d'Alex  !!"

On notera accessoirement l'absence des KTM aux premiers rangs.

 

Le classement de la course :

  • 1. RINS - 2. A. MARQUEZ - 3. MIR
  • 4. VIÑALES - 5. NAKAGAMI - 6. MORBIDELLI
  • 7. DOVIZIOSO - 8. CRUTCHLOW - 9. MILLER
  • 10. ZARCO - 11. BINDER - 12. P. ESPARGARO
  • 13. A. ESPARGARO - 14. LECUONA - 15. PETRUCCI
  • 16. OLIVEIRA - 17. BRADL - 18. QUARTARARO
  • 19. SMITH - 20. RABAT

Quant au classement général, finalement les écarts se resserrent :

  1. Joan MIR                       121
  2. Fabio QUARTARARO  115
  3. Maverick VIÑALES      109
  4. Andrea DOVIZIOSO    106

Enfin, avec ses beaux résultats, c'est maintenant le team SUZUKI Ecstar qui est en tête du classement par équipes avec 206 points, devant le team Petronas Yamaha SRT (202) et le team Ducati (171).


Le Mans 9-10-11/10

Victoire de Danilo PETRUCCI au Mans !!!
Victoire de Danilo PETRUCCI au Mans !!!

La course

Il est à noter que ceux qui se sont installés devant leur télé à 14 heures ont raté la course dont le départ a été fixé à 13 heures pour ne pas entrer en concurrence avec la Formule 1.

Entre charentaises, la RTBF a encore frappé fort en nous privant du podium et des interviews d'après course.  Ajoutez à cela une diction à la limite du supportable de Pierre ROBERT (qui est allé à la même école que Gaëtan VIGNERON certainement) et vous comprendrez pourquoi je me félicite encore d'avoir mon abonnement à MotoGP.com !

Ouais, je sais, ce n'est pas très gentil ...

 

La pluie s'est mise à tomber juste avant le départ qui a été retardé de quelques minutes afin que les pilotes et les teams fassent leur choix quant aux pneus à monter sur les machines avec un premier et un second "tour de chauffe".

Aucun n'a pris le risque de partir en slick mais certains ont pris des gommes soft alors que d'autres ont choisi les gommes plus dures, ces dernières étant censées apporter un "plus" sur une piste séchante !

 

On craignait pour les pilotes au premier gauche/droite et, devinez quoi, seul Valentino ROSSI est tombé, réalisant ainsi ce qui doit être son premier "hat trick" de sa loooooooongue carrière !

Autant vous dire que pour ce qui est de son 10ème titre de champion du monde, c'est râpé de chez râpé !  Il se retrouve 13ème au championnat avec un compteur bloqué à 58 points.

Tous les autres ont continué et ce sont les Ducati qui ont mené le bal pendant très longtemps, les italiennes appréciant particulièrement ces conditions météorologiques.  Malheureusement, le desmo de Jack MILLER l'a lâché en cours de route et Andrea DOVIZIOSO s'est fait surprendre par une attaque "kamikaze" d'Alex RINS qui l'a repoussé au 4ème rang, alors que l'espagnol finissait dans les graviers un peu plus tard !

 

Les pilotes qui se sont distingués sont :

  • Danilo PETRUCCI qui n'a rien concédé et qui a remporté la course;
  • Alex MARQUEZ qui a surpris tout le monde, se forgeant peut-être déjà un prénom car il a dominé le sujet et termine 2ème à 1,273 secondes de l'italien;
  • Pol ESPARGARO qui arrive 3ème alors qu'il aurait dû subir une pénalité (long lap) qui normalement l'aurait repoussé en 4ème place;
  • Johann ZARCO qui finit en boulet de canon et s'offre la 5ème place;
  • Miguel OLIVEIRA, Takaaki NAKAGAMI et ... Stefan BRADL qui terminent respectivement 6ème, 7ème et 8ème dans ces conditions difficiles

Quant aux pilotes qui constituent le haut du classement général, ils ont brillé par leur absence.  En effet, Fabio QUARTARARO, Maverick VIÑALES et Joan MIR finissent, dans l'ordre, 9ème, 10ème et 11ème, les écarts entre eux ne variant dès lors que très peu au classement général.

Au terme de cette 9ème course sur les 14 que comportent le championnat, on a :

  • 1. QUARTARARO     115
  • 2. MIR                        105
  • 3. DOVIZIOSO            97
  • 4. VIÑALES                  96

Les autres arrivent plus loin ...

Prochaine course le week-end prochain, en Aragon où 2 grands prix se dérouleront à intervalle d'une semaine !!

 


Catalogne 25-26-27/09

Les Yamaha a la fête au cours des essais avec une première ligne toute bleue : 1. MORBIDELLI, 2. QUARTARARO, 3. ROSSI, la 4ème de VIÑALES en 5ème position sur la grille de départ.

Les Ducati étaient là également avec MILLER 4ème, ZARCO 6ème , PETRUCCI 9ème mais, mais ... DOVIZIOSO ne pointait que 17ème !

Et la course ne lui a pas souri à Andrea : à peine sorti des starting-blocks, une petite faute de PETRUCCI devant eux, un écart de ZARCO et bardaf, le français emmène avec lui notre italien dans le bac à sable !!  La faute à personne, comme très souvent.

Devant, MORBIDELLI s'envole, suivi par ROSSI et QUARTARARO jusqu'à ce que ce dernier revienne sur ses compères et les passent.  Il mènera la course du 9ème tour jusqu'à la fin. 

Valentino passera devant Franco suite à une trajectoire trop large de celui-ci et, en voulant rester aux basques de Fabio, il perdra l'avant dans le 16ème tour : deux "erreurs" lors des 2 derniers grands prix, voilà notre vétéran pratiquement hors des clous pour espérer figurer en bonne position pour le championnat, d'ailleurs il est maintenant 11ème à 50 points de QUARTARARO qui en a repris la tête.

Et pendant que les Yamaha tombaient ou souffraient de leurs pneus soft, les Suzuki ont entrepris une superbe remontada jusqu'à terminer 2ème (Joan MIR) et 3ème (Alex RINS) de la course juste derrière le français.

Beau tir groupé des Ducati Pramac avec Jack Miller 5ème et Peco BAGNAIA 6ème.

Départ C-A-T-A-S-T-R-O-P-H-I-Q-U-E de Maverick VIÑALES qui se retrouve 15ème au passage du premier tour et qui mettra des plombes à remonter tout doucement le troupeau, finissant 9ème.  Dans un interview post-course, il affiche une désillusion énorme évoquant le manque criant de vitesse de pointe de la Yamaha qui empêche les dépassements.

Il était si optimiste il y a à peine 8 jours  ...

***

 

J'allais oublier de signaler que la signature de Valentino ROSSI chez Yamaha Petronas SRT a été officialisée pour 2021.  Pas encore pour 2022 dans la mesure où :

a) il faut d'abord un renouvellement de contrat entre Yamaha et l'équipe Petronas SRT qui ont signé jusqu'en 2021 à ce stade;

b)  pour la motivation de Valentino ROSSI il est important que la porte reste ouverte pour 2022 sachant qu'elle dépendra de ses résultats et de sa motivation.

Ce serait bien qu'il continue jusqu'à ... 46 ans non ??

 

Le classement du jour :

  1. Fabio QUARTARARO
  2. Joan MIR
  3. Alex RINS
  4. Franco MORBIDELLI
  5. Jack MILLER
  6. Francesco BAGNAIA
  7. Takaaki NAKAGAMI
  8. Danilo PETRUCCI
  9. Maverick VIÑALES
  10. Cal CRUTCHLOW
  11. Brad BINDER
  12. Aleix ESPARGARO
  13. Alex MARQUEZ
  14. Iker LECUONA
  15. Tito RABAT
  16. Bradley SMITH
  17. Stefan BRADL

Ont abandonné : Andrea DOVIZIOSO et Johann ZARCO, Miguel OLIVEIRA, Valentino ROSSI et Pol ESPARGARO.

Quant au classement général, après 4 pilotes en 4 points, il se "scarifie" un peu : 

  1. QUARTARARO  108
  2. MIR                     100
  3. VIÑALES              90
  4. DOVIZIOSO         84
  5. MORBIDELLI       77
  6. MILLER                 75
  7. NAKAGAMI          72
  8. RINS                      60
  9. OLIVEIRA              59

ROSSI est 11ème avec 58 points, précédé par Brad BINDER avec le même nombre de points mais au moins UN meilleur résultat, par exemple, sa victoire à Brnôôôôôôôôôôôôôôôô !!!!!

 

Prochain rendez-vous le 11 octobre, au Mans !

Casque porté par VR46 lors du grand prix de San Marino en 2009 pour souligner son erreur à Indianapolis où il avait chuté ...
Casque porté par VR46 lors du grand prix de San Marino en 2009 pour souligner son erreur à Indianapolis où il avait chuté ...

Rimini et Emilie Romagne

13 et 20/09/2020

Rimini

Classement de la course

  1. MORBIDELLI
  2. BAGNAIA
  3. MIR
  4. ROSSI
  5. RINS
  6. VIÑALES
  7. DOVIZIOSO
  8. MILLER
  9. NAKAGAMI
  10. P. ESPARGARO
  11. OLIVEIRA
  12. BINDER

Emilie Romagne

Classement de la course

  1. VIÑALES
  2. MIR
  3. P. ESPARGARO
  4. QUARTARARO
  5. OLIVEIRA
  6. NAKAGAMI
  7. A. MARQUEZ
  8. DOVIZIOSO
  9. MORBIDELLI
  10. PETRUCCI
  11. ZARCO
  12. RINS
  13. SMITH

Podium RIMINI : Morbidelli, Bagnaia, Mir
Podium RIMINI : Morbidelli, Bagnaia, Mir

Pour ce qui est de la course du 13, on retiendra la splendide 1ère victoire de Franco MORBIDELLI devant un non moins fantastique "Peco" BAGNAIA.

Très très dommage pour Valentino ROSSI qui était 3ème jusqu'à quelques virages de l'arrivée mais qui s'est fait soufflé sa place sur le podium par un Joan MIR qui a terminé la course à fond les manettes, déposant également son équipier Alex RINS.  Le "vieux" aurait obtenu le 200ème podium de sa longue carrière mais ça sera pour une prochaine fois !

 

La seconde course a ENFIN souri à Maverick VIÑALES, toujours en verve lors des qualifications mais ... rarement en course.

Notez que Francesco BAGNAIA était plus fort cette fois mais il a chuté à 7 tours de la fin je crois, laissant le champ libre à l'espagnol.

ROSSI n'a pas fait long feu : parti à la faute dès le début de la course au virage n°4, il est remonté en selle pour tester les nouveaux réglages mais il a été contraint à l'abandon.  Fabio QUARTARARO aurait pu prétendre à la 3ème marche du podium mais il a trop flirté avec les limites du circuit, les fameuses zones vertes, un peu comme les zones à basses émissions de nos villes polluées voyez, et s'est dès lors vu infligé une pénalité de 3 secondes qui l'a relégué à la 4ème place.  À noter les beaux progrès d'Alex MARQUEZ qui semble doucement prendre la mesure de l'indomptable Honda du HRC.

 

Au classement général du championnat du monde on a :

  1. Andrea DOVIZIOSO   - 84
  2. Fabio QUARTARARO - 83
  3. Maverick VIÑALES     - 83
  4. Joan MIR                      - 80
  5. Franco MORDIBELLI - 64
  6. Jack MILLER                - 64
  7. Takaaki NAKAGAMI  - 63
  8. Miguel OLIVEIRA        - 59
  9. Valentino ROSSI        - 58
  10. Pol ESPARGARO         - 57

On est à la mi-saison (7 grands prix sur 14 au programme) et, dans l'histoire du Moto GP,  on n'avait jamais vu aussi peu de points distribués par pilote et des écarts aussi réduits.  Bien malin sera celui qui désignera le champion cette année.

Ce qui est sûr c'est que les résultats blancs (cfr. ROSSI en Émilie Romagne) coûtent plus cher que jamais au classement !!

Pour ce qui est de Marc MARQUEZ, il semble que la blessure était plus sérieuse que diagnostiquée et que les deux interventions qu'il a subies n'ont pas été des réussites.  À ce jour, rien quant à son retour imminent aux affaires ...

 

Victoire de VIÑALES en Emilie Romagne
Victoire de VIÑALES en Emilie Romagne

Styrie (Autriche II) : 21-22/23/08/2020

Impasse sur les qualifications de vendredi et samedi pour cause de voyage à l'étranger : on ne peut pas être tofu et tout malin !!

Juste un truc : extrêmement content pour Miguel OLIVEIRA qui offre la deuxième victoire à KTM cette année.  Il "vole" la victoire à Jack MILLER et Pol ESPARGARO sur la ligne, alors qu'ils étaient trop occupés à se bagarrer juste devant lui dans le dernier virage !! 

 

Le classement de la course :

  1. Miguel OLIVEIRA
  2. Jack MILLER
  3. Pol ESPARGARO
  4. Joan MIR
  5. Andrea DOVIZIOSO
  6. Alex RINS
  7. Takaaki NAKAGAMI
  8. Brad BINDER
  9. Valentino ROSSI
  10. Iker LECUONA
  11. Danilo PETRUCCI
  12. Aleix ESPARGARO
  13. Fabio QUARTARARO
  14. Johann ZARCO
  15. Franco MORBIDELLI
  16. Alex MARQUEZ
  17. Cal CRUTCHLOW
  18. Stefan BRADL
  19. Bradley SMITH
  20. Michele PIRRO
  21. Tito RABAT

A noter l'absence de Maverick VIÑALES à l'arrivée : privé de freins en pleine ligne droite, il a sauté en bas de sa moto, cette dernière continuant sa course tout droit pour aller exploser dans les "air fences" .

Drapeau rouge et nouveau départ pour les 12 derniers tours.

Joan MIR dominait alors largement la première course, dommage pour lui qui est semble-t-il reparti avec son pneu avant fatigué ...

Les Yamaha n'étaient définitivement pas à la fête, cela en devient inquiétant.

 

Au classement du championnat du monde on a :

  1. Fabio QUARTARARO  70
  2. Andrea DOVIZIOSO    67
  3. Jack MILLER                 56
  4. Brad BINDER               49
  5. Maverick VIÑALES      48
  6. Takaaki NAKAGAMI    46
  7. Valentino ROSSI          45
  8. Joan MIR                       44
  9. Miguel OLIVEIRA         43

Comme on le voit, cela se resserre dans les rangs !!

Prochain rendez-vous dans 3 semaines à Misano.


Autriche : 14-15-16/08/2020

Les qualifications (Moto GP) :

  • 1. VIÑALES - 2. MILLER - 3. QUARTARARO
  • 4. DOVIZIOSO - 5. P. ESPARGARO - 6. MIR
  • 7. MORBIDELLI - 8. RINS - 9. ZARCO
  • 10. NAKAGAMI - 11. OLIVEIRA - 12. ROSSI
  • 13. PETRUCCI - 14. A. ESPARGARO - 15. CRUTCHLOW
  • 16. LECUONA - 17. BINDER - 18. A. MARQUEZ
  • 19. BRADL - 20. SMITH - 21. RABAT
  • 22. PIRRO

Johann ZARCO et Valentino ROSSI se sont qualifiés pour la Q2. 

A noter la colère de Danilo PETRUCCI à l'encontre d'Aleix ESPARGARO qui a pris la roue de ROSSI juste devant Danilo alors que celui-ci revenait très fort sur Valentino.  Il a certainement perdu sa place en Q2 à cause de l'espagnol et il lui a bien fait remarquer par un ostensible doigt d'honneur à son retour au stand !

A noter aussi que ROSSI n'a pas du tout profité de cette Q1 puisqu'il termine 12ème en Q2 !!

La course :

 

Énorme frayeur dans le 9ème tour lorsque Johann ZARCO et Franco MORBIDELLI, alors 8ème et 9ème derrière VIÑALES et ROSSI, s'accrochent dans la descente avant le virage N°3.

Les motos continuent leurs trajectoires, celle de MORBIDELLI passe à 280 km/h juste entre les deux Yamaha Factory, alors que la Ducati de ZARCO percute le mur, s'envole et passe si près du casque de Maverick qu'il en baisse la tête.  Pour le même prix, on avait 2 éclopés (ZARCO et MORBIDELLI) et probablement deux morts (VIÑALES et ROSSI) !!!

Le Dieu de la Moto en aura décidé autrement : un miracle s'est produit à Spielberg ce dimanche.

Voyez les images, elles parlent d'elles-mêmes :

L'affaire ne s'arrête pas là car certains voudraient que des sanctions tombent, notamment à l'égard de ZARCO qui se défend d'avoir fait quoi que ce soit de répréhensible.

Je ne polémiquerai pas et dirai qu'il s'agit sans doute juste d'un fait de course mais les conséquences auraient pu être tellement graves, qu'il faudrait peut-être désigner l'un ou l'autre responsable.  Certains n'hésitent pas à dire que c'est le CIRCUIT qui est dangereux : notre compatriote Xavier SIMEON ne comprend pas pourquoi on interdit les courses de Moto GP à Spa-Francorchamps alors qu'on les autorise à Spielberg ...

***

8 tours accomplis c'est moins que le 1/3 de la course (28tours prévus) et on prend un nouveau départ (procédure accélérée) pour les 20 tours restants.  Au moment du crash, les positions étaient les suivantes :

  • 1. P. ESPARGARO - 2. DOVIZIOSO - 3. MILLER
  • 4. MIR - 5. OLIVEIRA - 6. VIÑALES
  • 7. ROSSI - 8. MORDIBELLI - 9. ZARCO
  • 10. RINS - 11. BINDER - 12. A. ESPARGARO
  • 13. PETRUCCI
  • - ......... - 22. QUARTARARO

Ce "dernier" avait fait un tour dans le bac à sable lors de la première "session" suite à des problèmes de freins et repartait ainsi bon dernier alors que, bien évidemment, MORBIDELLI et ZARCO ne prenaient pas le départ. 

 

La course s'est passée sans histoire ... ou presque !

Pol ESPARGARO a progressivement perdu du terrain : dépassé par MILLER, puis par DOVIZIOSO et ensuite par RINS, il accumulait les erreurs et à un moment rejoint par Miguel OLIVEIRA et après une énième erreur de trajectoire de la part de l'espagnol, le portugais est venu le faucher au détour d'un virage ...

La faute à personne je crois mais l'espagnol n'a pas daigné jeter un regard au portugais et, là aussi, ça ne sent pas bon.

Perso, je ne polémiquerai pas, gna gna gna, mais étant donné que je n'apprécie pas outre mesure Pol, je considère que Miguel n'y est pour rien et qu'il s'agit bien là d'un fait de course !!  Je ne sais pas pourquoi mais, plus tard, on l'a vu donner un grand coup de botte dans son box, peut-être que Popol a porté plainte contre lui.  Affaire à suivre !

Entre charentaises, je crains que le HRC n'ait pas misé sur le bon cheval en se payant les services de Pol ESPARGARO l'an prochain au  côté de Marc MARQUEZ.  Je dis ça ...

Que dire encore ?

- que RINS, auteur d'une belle remontée, a fini par chuté alors qu'il était 3ème, puis 2ème puis ... 1er !

- que VIÑALES a été victime de problèmes d'embrayage pendant 3 ou 4 tours, ce qui explique sa "dégringolada".

- que QUARTARARO, à l'inverse, se paie une splendide remontada puisqu'il termine 8ème !

 

Il ne me reste plus qu'à rappeler le classement de la course :

  • 1. DOVIZIOSO - 2. MIR - 3. MILLER
  • 4. BINDER - 5. ROSSI - 6. NAKAGAMI
  • 7. PETRUCCI - 8. QUARTARARO - 9. LECUONA
  • 10. VIÑALES - 11. A. ESPARGARO - 12. PIRRO
  • 13. SMITH - 14. A. MARQUEZ - 15. CRUTCHLOW
  • 16. RABAT - 17. BRADL

Pour la petite histoire, Ducati tardant à resigner DOVIZIOSO pour 2021, celui-ci avait signifié la veille ou l'avant-veille de ... sa victoire, qu'il quittait les Rouges !  Alors ?  Info, Intox ??  Reviendra-t-il sur sa décision ???  Ducati lui offrira-t-il un chèque digne de son rang ????  Wait and see !!

En attendant, si on sait que MILLER débarquera pour sûr dans le team usine, pour remplacer DOVIZIOSO on parle déjà de BAGNAIA, ZARCO, LORENZO (et oui !) mais il ne faut pas oublier la génération montante venant de la Moto 2 ...

 

Au classement général :

  1. QUARTARARO   67
  2. DOVIZIOSO        56
  3. VIÑALES              48
  4. BINDER               41
  5. ROSSI                  38
  6. NAKAGAMI         37
  7. MILLER                36

La suite dès la semaine prochaine !!

La moto de MORBIDELLI arrive fond de balle entre VIÑALES et ROSSI
La moto de MORBIDELLI arrive fond de balle entre VIÑALES et ROSSI

Brno : 07-08-09/08/2020

Les qualifications (Moto GP) :

  • 1. ZARCO - 2. QUARTARARO - 3. MORBIDELLI
  • 4. A. ESPARGARO - 5. VIÑALES - 6. P. ESPARGARO
  • 7. BINDER - 8. PETRUCCI - 9. MIR
  • 10. ROSSI - 11. RINS - 12. CRUTCHLOW
  • 13. OLIVEIRA - 14. MILLER - 15. RABAT
  • 16. LECUONA - 17. NAKAGAMI - 18. DOVIZIOSO
  • 19. SMITH - 20. BRADL - 21. MARQUEZ

Très étonnant de retrouver Johann ZARCO en pôle et des gars comme MILLER et, pire encore, DOVIZIOSO, en 14ème et 18ème position !

Un circuit pour les Ducati semble-t-il mais encore faut-il avoir du grip pour faire parler la puissance des moteurs desmo ...

Cela n'est apparemment pas le cas du millésime 2020 par rapport à celui de l'an dernier qui se défend mieux.  PETRUCCI sauve un peu les meubles, sans plus !

Énorme bravo à ZARCO donc ainsi qu'à Aleix ESPARGARO qui place son Aprilia en 2ème ligne et Brad BINDER qui hisse la KTM juste derrière celle de Pol ESPARGARO.  Ce dernier aurait même pu finir sur la 1ère ligne n'était un bref passage sur une zone verte et un temps annulé. Cette mésaventure est arrivée également à NAKAGAMI en Q1 sinon il passait en Q2 au détriment de BINDER.

On pourrait avoir une course intéressante demain car le rythme est "relativement" lent et les stratégies pourraient voir certains en tirer profit.

***

La course :

  • 1. BINDER - 2. MORBIDELLI - 3. ZARCO
  • 4. RINS - 5. ROSSI - 6. OLIVEIRA
  • 7. QUARTARARO - 8. NAKAGAMI - 9. MILLER
  • 10. A. ESPARGARO - 11. DOVIZIOSO - 12. PETRUCCI
  • 13. CRUTCHLOW - 14. VIÑALES - 15. A. MARQUEZ
  • 16. RABAT - 17. SMITH - 18. BRADL
  • Non classés : LECUONA, P. ESPARGARO, MIR

Un tiercé inédit que personne n'a probablement trouvé.
Qui aurait cru que Brad BINDER allait gagner, que Johann ZARCO, malgré sa pole, arriverait sur le podium, rejoint par Franco MORBIDELLI dont c'est le premier en Moto GP ??

Personne, c'est sûr !

Et les Ducati officielles à la ramasse ?  Personne non plus !!

Et un Fabio QUARTARARO en demi-teinte ??  Pas plus !!!

Et que dire de la contre-performance de Maverick VIÑALES ??? Impensable.

Une drôle d'année que cette année.

Avec un Marc MARQUEZ encore absent pour les 2 prochains rendez-vous en Autriche, "tout le monde" a sa chance cette année et la régularité sera la clé du succès.

 

Pour le coup, énorme bravo à Brad BINDER, le rookie (!!), qui remporte là une splendide victoire.  Bravo tout aussi énorme à Johann ZARCO qui prouve qu'il est un grand champion et qui, malgré une pénalité injuste consécutive à un contact avec Pol ESPARGARO, a défendu sa place sur le podium malgré aussi un Alex RINS devenu insistant dans les derniers tours.

Bravo aussi à Valentino ROSSI, auteur d'une belle remontée, à Miguel OLIVEIRA qui confirme  combien la KTM devient compétitive et à Takaaki NAKAGAMI qui est pratiquement le seul pourvoyeur de gros points à la firme Honda, 4ème au classement constructeur à ce stade de la saison, derrière Yamaha, KTM (!!) et Ducati et talonné par Suzuki.

 

Le team Petronas Yamaha SRT est loin devant le team officiel Yamaha, suivi par le Red Bull KTM Factory et le Ducati Team.

 

Prochain rendez-vous en Autriche les 14-15 et 16 août. 


03/08/2020

Marc MARQUEZ se fait réopérer, la plaque installée ayant subi quelques dommages, probablement suite au "stress" provoqué par les brefs essais de samedi et/ou par une rééducation trop intensive ...

Sa présence à Brnôôôôôôôôôôôô semble définitivement compromise !

Voir l'article sur MotoGP.com


Jerez (Andalousie) : 24-25-26/07/2020

Qui sait ce que Valentino a dit à Fabio !
Qui sait ce que Valentino a dit à Fabio !

Le résultat de la course :

  • 1. QUARTARARO - 2. VINALES - 3. ROSSI
  • 4. NAKAGAMI - 5. MIR - 6. DOVIZIOSO
  • 7. P. ESPARGARO - 8. A. MARQUEZ - 9. ZARCO
  • 10. RINS - 11. RABAT - 12. SMITH
  • 13. CRUTCHLOW

Les faits marquants :

  • Marc MARQUEZ n'a pas couru : il est venu sur le circuit jeudi, deux jours seulement après la pose de la plaque dans son humérus, il a essayé de rouler samedi et, comme il l'a dit et redit, il a écouté son corps qui lui disait de renoncer.   Sage décision même si certains prédisent déjà que pour le championnat c'est plié pour lui l  Il faut dire que louper deux courses sur 13 avec des concurrents qui ne chôment pas dont un Fabio qui a déjà 50 points d'avance sur lui, c'est clair que ça va être difficile.  Mais sait-on jamais !  D'ailleurs, on annonce déjà une quatorzième épreuve du 20 au 22 novembre ...
  • Valentino ROSSI a semble-t-il travaillé différemment ce week-end, ce qui lui a été profitable tout du long.  Il doit "un peu" sa place sur le podium à quelques défaillances techniques chez ses concurrents avec un moteur Ducati qui est parti en fumée pour Francesco BAGNAIA, un moment 2ème de la course, et une panne encore inexpliquée de la Yamaha SRT de Franco MORBIDELLI qui le suivait de près, la même panne qu'aurait subie Valentino ROSSI le week-end dernier.  Y aurait-il du souci à se faire chez les Yamaha ?  Les moteurs sont partis au Japon pour examen et il semble qu'ils aient déjà une petite idée quant au problème.  Attention toutefois au gel des moteurs !
  • Les Ducati "privées" se sont montrées plus en verve que celles d'usine mais à l'arrivée entre l'abandon de BAGNAIA et la chute de MILLER, les pilotes Pramac ne marquent aucun point.  Quant à PETRUCCI il continue à décevoir pendant que DOVIZIOSO limite les dégâts.
  • Fabio QUARTARARO est parti en pole, il a fait le hole-shot et il a pris le large sans jamais être inquiété : deuxième victoire pour le prodige français qui semble être sur une autre planète en ce début de championnat.  N'oublions pas Maverick VIÑALES qui continue de confirmer et qui est là en embuscade.  Un meilleur départ et il pouvait prétendre à mieux encore.  Il faut dire qu'en début de course il commet pas mal d'erreurs.  Il semble ne pas réussir à dompter la M1 lorsque le réservoir est plein : vieille histoire ...

Au classement général, on a :

  1. Fabio QUARTARARO  - 50 points
  2. Maverick VIÑALES      - 40
  3. Andrea DOVIZIOSO    - 26
  4. Takaaki NAKAGAMI    - 19
  5. Pol ESPARGARO          - 19
  6. Valentino ROSSI          - 16
  7. Jack MILLER                  - 13
  8. Alex MARQUEZ            - 12
  9. Johann ZARCO             - 12
  10. Joan MIR                        - 11

Prochain grand prix à Brnôôôôôôôôôôôôôôôôôôô  le 9 août !!

 


Jerez : 17-18-19/07/2020

Le résultat de la course :

  • 1. QUARTARARO - 2. VIÑALES - 3. DOVIZIOSO
  • 4. MILLER - 5. MORBIDELLI - 6. P. ESPARGARO
  • 7. BAGNAIA - 8. OLIVEIRA - 9. PETRUCCI
  • 10. NAKAGAMI - 11. ZARCO - 12. A. MARQUEZ
  • 13. BINDER - 14. RABAT - 15. SMITH

Les faits marquants :

  • grand show de Marc MARQUEZ qui se retrouve à 200 km/h dans les graviers et qui en sort magistralement pour se retrouver en 18ème position.  Une remontada de folie, il est troisième mais ne s'en contente pas : son pneu à l'agonie le lâche et après un violent high-side il se retrouve définitivement au tapis : zéro points
  • mauvais départ mais course parfaite de Fabio QUARTARARO qui remporte ENFIN son premier grand prix après un départ en pole position.
  • Andrea DOVIZIOSO en mauvaise posture tout au long du week-end sauve encore une fois les meubles en décrochant un podium pendant que Maverick VIÑALES confirme de plus en plus ...
  • belle course de Jack MILLER, de Franco MORBIDELLI et des autres Pol ESPARGARO, Francesco BAGNAIA et Miguel OLIVEIRA
  • Danilo PETRUCCI est probablement déjà "démob" lui qui sera chez KTM Tech3 l'an prochain, remplacé par Jack MILLER au sein du team officiel ...
  • Valentino ROSSI, jamais dans le coup ce week-end, abandonne sur problème mécanique (un voyant rouge s'est allumé au tableau de bord).  Il semble que les YAMAHA aient un problème dont il va falloir trouver rapidement la cause ...

Sinon, extrême plaisir de revoir tous ces gars mouiller leurs cuirs pour nous offrir le plus beau des spectacles !!!

Rentré hier soir d'un mini-trip de 5 jours dans le Cotentin, je ne me suis intéressé qu'aux qualifications Moto GP cet après-midi.

La grille de départ demain ?  Y a qu'à demander :

  • 1. F. QUARTARARO - 2. M. VIÑALEZ - 3. M. MARQUEZ
  • 4. F. BAGNAIA - 5. J. MILLER - 6. C. CRUTCHLOW
  • 7. P. ESPARGARO - 8. A. DOVIZIOSO - 9. A. RINS
  • 10. F. MORBIDELLI - 11. V. ROSSI - 12. J. MIR
  • 13. B. BINDER - 14. D. PETRUCCI - 15. T. NAKAGAMI
  • 16. A. ESPARGARO - 17. M. OLIVEIRA - 18. B. SMITH
  • 19. T. RABAT - 20. J. ZARCO - 21. A. MARQUEZ
  • 22. I. LECUONA

Rendez-vous demain, aux heures habituelles pour les courses !!


Nouveau calendrier des épreuves !!!

... et mis à jour ce 14 juin 2020 !!

Le texte du 12 mars n'est bien entendu plus d'actualité.

Reste le lien vers le calendrier qui, lui, est mis à jour en permanence sur le site de MotoGP.com.

Ainsi donc, ce 14 juin 2020 on voit que 13 courses sont au programme avec des évènements qui se suivent parfois sur le même circuit à intervalle d'une semaine.
Les "hostilités" commenceront le 19 juillet en Espagne. 

13 courses sont ainsi confirmées en Europe.

 

4 autres courses pourraient s'ajouter au calendrier aux Etats-Unis, en Argentine, en Thaïlande et en Malaisie ...

 

Il n'y a plus qu'à attendre !!


Mis en ligne ce 12 mars 2020 ...

... il tient compte des modifications consécutives aux divers reports des grands prix des Amériques, de Thaïlande et d'Argentine !!

Voici donc LE NOUVEAU CALENDRIER qui comporte bien 20 rendez-vous.

Au jour d'aujourd'hui (11/04/2020), les Grand Prix d'Espagne (Jerez), de France, d'Italie au Mugello ainsi que de Catalogne sont en "TBD", sans doute "To be Discussed" ou "To be delayed !ou ... Deleted !?!?

Au 18/04, on apprend que le Sachsenring est également reporté (21/06)

Celui d'Assen, juste la semaine d'après, subira plus que probablement le même sort !

La question de l'annulation pure et simple du Championnat 2020 se pose !!

Comme vous le savez déjà certainement, la catégorie reine n'en vivra que 19 (au maximum) dans la mesure où elle était absente au Qatar.
Les Moto3 et Moto2 étaient par contre présentent dans l'émirat. 

Je reviendrai probablement sur l'évènement avec quelques commentaires et les classements complets, histoire de citer au moins une fois les noms de tous ces pilotes ... qui feront peut-être les champions de demain ou après-demain !!!