Back to the past !

L'idée est venue d'une période de confinement avec report de tous les évènements motocyclistes (grands prix, sorties d'un jour, voyages, etc.) avec, comme conséquence, le calme plat dans mon actualité "2 roues motorisées".

Et donc, faute de matière, j'ai pensé qu'une manière d'occuper le terrain serait de publier d'anciens textes issus de mon "skynet blog" dont la naissance remonte à fin 2004.

Et comment les choisir parmi les milliers de notes que j'ai publiées pendant cette quinzaine d'années ? Simplement en fonction de leur DATE. C'est ainsi que je parcours toutes les années en fonction de la date du jour : aujourd'hui on est le 2 avril 2020 et donc j'ai cherché une publication postée un 2 avril, en partant de la toute première note postée en 2004. Pas de note le 2/04/2005, pas de note le 2/04/2006 et donc j'ai copié/collé celle du 2/04/2007 ! 

La prochaine note pourrait dater du 3/04/2005 et il n'y aura dès lors aucune chronologie autre que celle de la date du jour, le choix pouvant être fonction de la qualité du texte,  celle-ci étant laissée à ma seule appréciation. 

Je vais faire ça quotidiennement au moins pendant la période de confinement en espérant qu'elle ne dure pas trop longtemps. 

C'est parti !!!


29/04/2007 : Dimanche sans moto ...

Pas de moto ...
Pas de Moto GP ...
Pas de balade à moto avec les GP (Gentils Potes !) ...
Rien quoi !

Heureusement que j'ai entrouvert des portes (voir ajout dans la présentation du blog, ci-dessus en rouge) en rappelant si besoin était, qu'à l'occasion, j'étais aussi caisseux et piéton-marcheur ... sinon, ç'aurait été le silence radioblog !

Car, malgré une sortie au resto hier (Quai aux Briques à BXL - Spécialités de crustacés), suivie d'un verre chez les amis qui nous avaient offert le dit resto, un retour vers minuit et demi, un surf rapide sur le pc, un coucher à près d'une heure du matin, un sommeil agité, un réveil prématuré (pensez, alors que je pensais m'offrir une grasse matinée, j'ai ouvert l'oeil et le bon, qu'il était à peine 6h30', bordel !), malgré tout ça disais-je, et probablement à cause du dernier point, je me suis levé avec finalement une idée derrière la tête ...
J'ai regardé dans le miroir à l'aide d'un autre miroir, ce qui m'a permis, par réverbération et réfléchissement, sans devoir réfléchir, d'en prendre connaissance ... Vous suivez ?
Je le savais pour en avoir discuté dans le courant de la semaine avec le collègue-marcheur-Hymiée-Hymiée-!-!, il y avait une marche ADEPS à partir de SART-EUSTACHE, et comme cela faisait 4 semaines que je ne m'étais pas dégourdi les guiboles, et que des fourmis commençaient à en investir l'abondante pilosité ;-), je me suis dit : "Lève-toi et marche !"
Voilà une phrase qui a fait ses preuves ... et qui a eu, cette fois encore, l'effet escompté et doublement puisque ma tendre moitié qui forme un tout entier, s'est levée également dans le but de m'accompagner !
Petit déjeuner en tête à tête, petits préparatifs avant mise en route (sac à dos avec biscuits, essuie, jus de fruits et tutti chianti) et départ vers 9h45' en direction de la place communale de SART-EUSTACHE.
Comme d'habitude il y avait foule et il a fallu se garer bien loin du centre d'accueil, déjà de quoi chauffer les articulations avant le vrai départ pour les 10 kilomètres que nous envisagions de faire !
Nous avons déposé nos carnets au préposé aux carnets, et sommes partis en suivant le parcours fléché en orange, couleur dédiée aux 10 kms (bleu pour les 5 et rouge pour les 20).
Très agréable le parcours, indeed !

Beaucoup de sous bois où nous avons pu profiter d'une bienveillante fraîcheur, alternance de chemins de terre et de petites routes traversant des villages aux maisons de pierre, relief vallonné, traversées de guets, intrusion autorisée dans une très belle propriété privée bordée de jardins aux haies sculptées et d'étangs aux eaux claires ... très bucolique quoi !
Au point que la moyenne s'en est ressentie : près de 2h30' pour 10 bornes, on est loin du record de vitesse que j'avais battu lors de ma dernière sortie en solitaire ! Mais quelle importance finalement ? "La vitesse ... c'est dépasser !!!!!"

Avant de prendre la route ce matin, j'ai pris le temps d'envoyer l'e-mail qui suit aux copains motards :

Bon, les gars ...
Je ne m'y fais pas mais ... à chaque jour qui passe, je pose la question à ma moitié entière et totale ;-) et, invariablement depuis quelque temps maintenant, elle ne semble plus changer d'avis !
A la question "voulez-vous prendre pour" ... non c'est pas celle-là, elle a déjà dit oui il y aura 27 ans le 3 mai ! ... à la question "alors, tu viens en Ecosse ?" , la réponse est affirmative avec à la clé ... "si tu veux, hein ?" ...
Comment pourrais-je lui refuser ça ??
( NDLR : hein, oui, comment ?? Z'avez pas une idée ;-) ???) Alors, c'est plein d'appréhension et d'a priori et posteriori que je vais dans les toutes prochaines heures, réserver une place pour elle aussi dans le ferry et l'hôtel et à l'arrière de ma selle !
A+
Al

Toutes les réactions sont positives et encourageantes et contribuent à me rassurer, car ... à priori ... je ne le suis pas !
En plus de 7 ans, on a juste fait 2 ou 3 sorties dominicales en couple et même si j'en garde d'excellents souvenirs et que sa présence sur la banquette arrière n'a que très peu influencé mon art du pilotage ;-) et affecté le comportement de ... la Freewind à l'époque, il n'en reste pas moins que je me sentirai moins ... d'attaque !!
T'attaquais toi ??


28/04/2009 : Un peu de tout !

Ma Josée à Benidorm !
Ma Josée à Benidorm !

Cette phrase me rappelle une pub pour "l'autre pays du fromage" qui n'est autre que la Belgique vous n'en doutiez pas, le "premier" étant ... la Hollande !!! Les français ne vont pas apprécier ;-)))
On voit un type dans un restaurant, il est arrivé au dessert, la serveuse s'approche, il demande du fromage, elle lui demande lequel, il répond "Un peu de tout", et là, la caméra fait un long zoom arrière en filmant une table garnie d'une kyrielle de fromages, table qui se prolonge en dehors du restaurant jusqu'au milieu de la pelouse ...
Et oui, je suis un "enfant de la télé", comme la plupart d'entre nous.
Voilà qui me rappelle la première télé qu'on a eue à la maison. On devait être quelque part un peu avant le milieu des années soixante, probablement en 1963 ... On avait un meuble de télé en tubes laqués noir, de forme trapézoïdale, avec 2 tablettes : le précieux téléviseur (noir esperluette blanc évidemment !) trônait sur la tablette du dessus, à plus d'un mètre vingt de hauteur. Cette position surélevée lui donnait encore plus d'importance ...
On captait royalement 2 chaînes et demi ...
La télévision continue de garder une "aura" importante de nos jours : il n'y a qu'à voir la taille des écrans, toujours plus grands au point que dans quelques années ils tapisseront les murs de nos maisons ... et que l'on pourra changer de papier peint ... simplement en zappant !!!
Reste que ce qu'on y montre est de plus en plus médiocre et participe largement au nivèlement par le bas, le bât qui blesse les bêtes de somme que nous sommes ... mais cela est un autre débat avec des hauts et des bas ...

Ma Josée me manque ... Un seul être vous manque et c'est le désert ... Il faut dire que je n'ai pas l'habitude de m'affairer en cuisine quand je rentre du boulot le soir. Là, il faut "assumer" et même si je me débrouille correctement, c'est un peu contre nature ... même si j'ai beaucoup d'hormones femelles !!! Paraîtrait qu'on est fait à 49% de ces petites folles là et, n'en déplaise à certains lourdauds, notre "biloute" là, ben, au départ, ce n'était qu'un clitoris tout riquiqui ...
Alors, on range son machisme et on se met derrière les fourneaux pour ne pas mourir de faim, derrière l'évier pour manger dans des assiettes propres, derrière la raclette et la loque à reloqueter pour essuyer du coco colo qu'on a renversé, derrière le caddie pour acheter des oignons, de la viande hachée, du parmesan, des spaghettis et de l'eau bouillante parce qu'on a invité sa fille et sa soeur pour un plat de pâtes demain soir et qu'on s'est rendu compte qu'il n'y avait rien de tout ça dans le garde-manger ...
Je ne l'ai même pas fait exprès mais voilà qui nous réunira, le jour où mon père nous a quitté, c'était en effet dans la nuit du 29 avril ...


27/04/2005 : Alors que ...

... certains se préparent psychologiquement à rouler à gauche, se préparent à regarder à droite au carrefour avant d'emprunter la voie à suivre, se préparent au taux de change entre l'euro et la livre sterling, se préparent à expédier et autant que possible à boucler les affaires courantes, se préparent à ... oublier de faire un tas de trucs essentiels, comme s'ils n'allaient peut-être pas "en revenir", alors que ces mêmes trucs soit-disant essentiels auraient pu être fait des milliers de fois avant leur départ, se préparent à prendre congé de leur petite famille non sans une naissante appréhension et un naissant sentiment de culpabilité, se préparent, en un mot (!) au départ vers le Pays de Galles, de l'autre côté de la Manche ... certains autres, à bord de leur Cagiva Grand Canyon et Triumph Tiger, ne se posent pas de questions et n'hésitent pas à prendre la poudre d'escampette dès demain direction l'Alsace pour en revenir dimanche et ... repartir le mardi direction Calais pour accompagner ceux qui se préparent (voir plus haut) à cet autre voyage ....

Vous avez tout compris ?

Henri et François se tirent pour un périple de 4 jours en Alsace, du 28 avril au dimanche 1er mai, reprennent le boulot (?) ... les lundi et mardi 2 et 3 mai ... pour ensuite repartir le 3 au soir, avec Bernadette, direction Calais où devraient les attendre Didier et votre serviteur.

J'ai grand hâte de prendre la route : cette année n'a jusqu'ici pas été très propice aux motards, une météo défavorable nous ayant tous obligés à ronger notre frein.

Bien trop peu de kilomètres engrangés sont la cause d'une sorte de rage neurasthénique à effets secondaires incontrôlés. Comment docteur ? Quels genres d'effets ? Ben, comment dire ... ça donne des gaaaaaaazzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz !!!

Allez j'en pousse une petite (non : pas une "caisse" ! m'enfin !) pour vous souhaiter un bon voyage :

Tous les alsaciens, toutes les alsaciennes
Vont rêver en voyant vos belles motos
La noire est anglaise et la rouge est italienne
Et à leurs guidons, vous n'êtes pas des manchots !!!


26/04/2005 : Ne nous perdez pas de vue !

... c'est le slogan de panneaux de sécurité routière qui fleurissent pour le moment au bord de nos routes et autoroutes et qui représentent un rétro de bagnole dans lequel se reflète le regard, plus ou moins effaré, d'un motard. (Nota Bene : un motard effaré n'est pas un motard qui roule phare éteint, des fois que ...)

J'aimerais savoir ce que cette campagne inspire à mes copains et à tout qui a un avis intéressant sur le sujet.

Il faut savoir que nous sommes une tribu qui paie un lourd tribut ... et malgré nos attributs (vêtements de sécurité, casque, etc ...) nous restons des usagers "relativement" faibles d'après ce que j'en ai lu quelque part ...

Allez, un petit effort, envoyez-moi des commentaires là-dessus !

Merci d'avance et ne perdez pas ça de vue !

A lire éventuellement l'article sur le site de l'IBSR.

Un extrait ? "Noublions pas que les motards sont les seuls usagers sans habitacle à pouvoir circuler sur autoroute".

Espérons qu'aucun politico-techno-buro-gratte-papiers ne réfléchisse à la question : il pourrait en arriver à la conclusion d'imposer un habitacle aux motos ou à leur interdire l'autoroute, et bien que ça ne soit pas notre "terrain de jeu" préféré, ça permet parfois de raccourcir les distances lors d'étapes de liaison ou lors des retours.

Quant à l'habitacle, on a vu le flop commercial du scooter à toit qu'était le BMW C1 dont la production a été arrêtée.

PS : merci aux millions de blogueurs qui m'ont souhaité un prompt rétablissement, ceux-là auront ... reniflé ... que je vais beaucoup mieux, déjà prêt à "enrhumer" tous les copains ;-)))

***

Commentaires de l'époque

Campagne de pub Je pense que cette campagne a été montée pour faire plaisir aux "motards en colères " et que tôt ou tard nous le payerons cher ! Limitation de vitesse ou autre taxes fantaisistes afin de décourager les adeptes de la moto.

Écrit par : Obélix | 26/04/2005

 

Pffff ouais, cette campagne n'a pas l'air de fort inspirer vos copains ... mais sans doute préfèrent-ils faire "l'aspi" que l'inspi ...

Écrit par : Alain Térieur | 28/04/2005

 

Re-pfffffffff Ouais, moi je dis un truc : faut pas tomber dans le panneau !!!

Écrit par : Alex Térieur, frère plus extraverti qu'Alain ... | 28/04/2005

 

Et des meilleures ... Moi je dis que c'est une source de distraction de plus pour les automobilistes, qui s'ajoute à la radio, la cigarette, le gsm, la passagère, les marmots qui braillent sur la banquette arrière, tous les panneaux d'interdiction, les nids-de-poule, les travaux en tout genre, les piétons indisciplinés, les policiers embusqués, ...

Écrit par : Jean Passe | 28/04/2005

 

Qu'en pense la France ? Allez voir ce qu'en pense nos amis d'Outre-Quiévrain sur le site
http://www.moto-net.com/p_article.php?RefArticle=778.

Écrit par : Jeremy Lesgaz | 28/04/2005

 

Prescription dou dottore Moi djè dis kè si Gibernau il avait ou oune retrovisore a sa Honda il m'aurait vou arrriver dèdans et il aurait pas fermé la porta comè il l'a fait au Gran'Premio dè Espagnà ... dunquè il faut mettrè dès "miroirs" allè moto de corsa ma ouniquèment à ceux qui vont se faire soûrement dépasser ;-)))

Écrit par : Valentino Rossi | 28/04/2005

 

Luttons contre l'angle mort On est quand même plus souvent devant les autos que dans leurs rétros. Cela dit, en tant que motard ET automobiliste, le fameux angle mort dans le rétro est un vrai problème. Les constructeurs feraient bien de plancher là-dessus plutôt que de pondre des gadgets ridicules du genre détecteur de pluie, aide au stationnement, aides en tout genre à la conduite ... qui rendent les conducteurs de plus en plus passifs et par voie de conséquence de plus en plus distraits ... Non ??

Écrit par : Quentin Tinpètemiloushi | 28/04/2005

 

Excellente initiative ! Pour une fois, on ne montre pas les motards du doigt !
Reste que l'argent dépensé à cette campagne aurait peut-être pu être mieux utilisé ... Il est plus facile de déposer un panneau "Attention gravillons" que de faire en sorte qu'il n'y en ait pas, c'est aussi une façon d'ouvrir son parapluie.

Écrit par : Nestor Lapoignée | 28/04/2005

 

Gadgets Pour continuer dans la voie de Mr Timpètemiloushi, c'est vrai que les conducteurs deviennent de plus en plus passifs, au risque même de s'endormir au volant. Citroën a tout compris en inventant le système AFIL "Avertisseur de Franchissement Involontaire de Ligne (blanche)" : vous ne savez pas ce que Citroën peut faire pour vous !!! De qui se moque-t-on ?
Ajoutez à cela, chez la plupart des constructeurs, l'aide au freinage d'urgence (au cas où on n'aurait pas été réveillé par l'avertisseur), l'antipatinage, le contrôle de stabilité, la surveillance de la pression des pneus, le régulateur de freinage en courbe, les suspensions pilotées, le cruise control, le capteur de distance, de pluie, de pet avec ouverture automatique du toit ouvrant ...
Tous des assistés, voilà ce que les automobilistes deviennent !
Alors comprenez maintenant pourquoi on fait de la moto ???????????!!!!

Écrit par : Paul Potatous | 30/04/2005

***

Commentaire du jour (26/04/2020)

Primo : vous aurez peut-être remarqué que, hors le commentaire d'Obélix, les autres sont "fictifs" dans la mesure où c'est moi qui les ai écrits.  Un subterfuge pour faire croire que le blog était très suivi !

Twingo : avec cette période de confinement où les "motards récréatifs" sont interdits de sortie, c'est sûr que les automobilistes vont nous oublier définitivement.  Il sera URGENT de remettre ce genre de campagne sur pied avant de nous relâcher tous dans la nature ou la jungle hostile !! 


25/04/2012 : Prolixe ... secours !!

Deux articles en pages 8 et 9 du "Moustique" de la semaine :

Un marché ripou ?

Nos policiers fédéraux portent des pistolets MP9 flambant neufs mais peut-être entachés de corruption. C'est que le marché public, remporté récemment par l'Américain Smith & Wesson, au grand dam de la belge FN (Fabrique Nationale (Herstal)), pourrait avoir été truqué par des flics ripoux, arrosés au passage. Alertée par le comportement suspect de fonctionnaires de police, la justice vient d'ouvrir une enquête à ce sujet. Personne n'a été inculpé à ce stade. Qu'à cela ne tienne : Joëlle MILQUET, ministre de l'intérieur a demandé au Comité P - la "police des polices" - de passer au crible tous les marchés publics conclus ces dernières années par nos top cops. Bref, ça sent la poudre.

Pour moi, ça sent surtout le pétard mouillé mais bon ... ne désespérons pas !

Second article

La menace à l'encontre d'un CONDUCTEUR DE BUS DE LIJN qui a entraîné une grève spontanée, jeudi (19/04), était le fait d'un policier en civil. Sa carte et son brassard étaient restés dans sa voiture. Pour prouver au chauffeur qu'il était policier, il lui avait montré son arme de service ...

L'article ne dit pas s'il s'agissait d'un MP9 ou d'un ... MP3 !!!

No comment mais ... énorme soupir !!

Commentaire du jour (25/04/2020) !

Et non, les bons ne sont pas toujours du bon côté et les mauvais du mauvais, mais en disant cela, j'enfonce des portes largement ouvertes !

En attendant, la Police est toujours là (généralement où l'on ne l'attend pas) pour faire respecter la loi et/ou les consignes, quelles qu'elles soient et, plus elles sont arbitraires et faciles à faire respecter, plus elle se sent CONconcernée et investie !!

P.S. : sait-on finalement qui étaient les ripoux et si des sanctions ont été appliquées ?


23-2/04/2006 : Titre à trouver : Je "seiche" comme une panne ...

C'est un extrait de la note du 23 annonciateur de la note du 24 !!

[...]

Justement, et moi et moi et moi, qu'ai-je fait de ce week-end, me demanderez-vous avec une curiosité insistante, qui en dépit du fait qu'elle soit un vilain défaut, m'arrange bien pour vous narrer la suite, car si vous n'aviez pas posé la question il n'y avait pas de raison pour que j'y réponde, n'est-ce pas ?

Et bien, en fait, il faut que je remonte au vendredi pour remettre de l'ordre dans mes idées. Vendredi donc, j'ai appelé la concession pour savoir si le "cache-pot" était arrivé et si je pouvais passé pour
-primo, échanger les cache-pots;
-twingo, retendre la chaîne de la Déelle car, après un changement de kit pignon-chaîne, il faut le faire dans les +/- 300 bornes qui suivent.
Si la pièce était arrivée, par contre il manquait un mécano pour exécuter le petit travail dont question supra ...
Ayant quitté le bureau plus tôt, comme je me l'autorise parfois le vendredi, j'ai entrepris de tondre le gazon, travail que j'ai terminé vers 17h50'. Je n'ai pas pu résister à la tentation de bondir dans ma Corsa Testa Rossa direction le concessionnaire, dont la grille d'entrée était presque fermée, pour prendre livraison du cache-pot tant désiré ;-)))
J'ai convenu de passer le lendemain vers 11h00 pour régler la tension de chaîne et je suis rentré chez moi. J'ai remplacé le cache-pot et ... je vous laisse juger de l'effet sur la plastique abstraite de la Déelle, vous autorise tous les commentaires que vous voudrez et promets, juré/craché, croix de bois croix de fer, que point les effacerai ... sauf, bien entendu, s'ils sont exagérément acerbes (ou croates ou monténégrins ... )
Comme je savais que je ne roulerais pas dimanche, il m'est venu l'idée d'aller chez le concessionnaire "nettement" plus tôt, ainsi je pourrais, juste après, me payer une petite balade ... Quelle bonne idée indeed !!! Je n'ai pas souvent des bonnes idées, mais là ! franchement ! je dois reconnaître ! que ! c'était ! une foutue ! bonne ! idée ! Non ???

La suite et le lien vers les quelques photos, demain si vous voulez bien, merci.

***

Commentaire de l'époque

Et alors... La suite s'il te plaît et surtout les photos de ce fabuleux cache-pot nippon.

 

Écrit par : Obélix | 24/04/2006

24/04/2006 : A la demande générale ..

d'Henri voici la suite de cette saga (ça m'aurait arrangé de rouler en Africa Twin, j'aurais pu écrire "de cette saga Africa" ... ambiance de la brou-ou-sse ... attention les secou-ou-sses)...

Au fait SVP !!!
Ok, ok ... Et bien, je me suis levé à 8H45', suis arrivé chez le concess' à 10H00, en suis sorti à 10H28' allégé de 5 € et, alors que j'y suis entré détendu, j'en suis sorti tendu, bien entendu ...vous vous rappelez que j'y allais pour faire tendre la chaîne !

J'avais glissé sous le plastique du sac de réservoir un road-book titré "Ronde de la Province de Namur", réalisé par le club "Les Petits Gris", daté du 15/08/2000 et long d'un peu plus de 200 km avec départ dans les paddocks du circuit de Mettet.
Comme je comptais rentrer +/- pour l'heure du dîner (en Belgique, le dîner c'est à midi, on a toujours été un peu en avance sur nos amis français que je salue humblement au passage d'ailleurs ...), il ne fallait pas traîner. Rien de spécial à signaler si ce n'est :
- que les infrastructures routières sont en perpétuelle évolution, les ronds-points et les casse-vitesse fleurissant un peu partout;
- que consécutivement à 2 déviations, je me suis retrouvé en rase campagne, in the middle of nowhere comme on dit à Bioul, alors que mon témoin de réserve d'essence clignotait depuis déjà bien trop longtemps, attisant un peu plus à chaque clignotement, la hantise de la panne sèche dont je n'ai heureusement pas connu les affres contrairement à François parce
- qu'entre Evelette et Verlée j'ai enfin pu faire le plein et que, sans du tout chercher à mettre la dernière goutte, le réservoir a avalé près de 20 litres;
- qu'arrivé à Rochefort, j'ai court-circuité le r-b pour ne pas rentrer trop tard ...
et c'est finalement à 13H35' que j'ai regagné mon logis ... mais dame belette était déjà repartie chez le coiffeur avec lequel elle était de mèche ... Ne comprendrons ici que les professionnels ;-)

Ouais, finalement, rien de palpitant dans tout ça, me direz-vous ... Certes, certes ... avouerai-je ...
Cela m'aura juste permis d'avoir "ma dose" de motocyclette, sans trop empiéter sur le train train du week-end, tchouc tchouc !!

Reste à vous donner accès aux diverses photos rassemblées pour la cause ... et comme toute cause a un effet, c'est en effet ici que se termine cette causerie.

Quoique ...

Si ce week-end n'a été marqué que furtivement par la moto, il n'en sera pas de même pour celui qui arrive vu que les 29 et 30 avril ainsi que le 1er mai nous verra tous partir (sauf Philippe) pour le Luxembourg ... et ratatam !!!!!!!


23/04/2005 : A propos des amis ...

.. je vous ai déjà dit, si, si, revenez au troisième blog posté l'an dernier ... que certains d'entre eux, et non des moindres, appréciaient, à sa juste valeur s'entend, la poésie, et ce n'est pas une tare car on peut avoir aimé les mots tôt autant que les motos !!!... et la rime plutôt que la frime.

J'en veux pour preuve le texte suivant, rédigé par François :

 

Maîtr'Alberto sur Freewind perché
Menait sa monture au garage
Maître Faignoy (partisan BMW)
Lui tînt à peu près ce langage

Et bonjour Monsieur Alberto
Que vous êtes joli sur votre belle moto
Sans mentir, si votre anglage
Ressemble à votre freinage
Vous êtes le Phénix des motards d'Charleroi

A ces mots, Alberto ne se sent plus de joie
Et pour lui montrer ses exploits
Il ouvre en grand si sec qu'il nous fait un tout droit

Maître Faignoy le ramasse et dit :
"Sachez que tout concess' vit aux pourcents d'une occase qui lui coûte
Cette leçon vaut bien une remise, sans doute".

Alberto, honteux et confus
Acheta une GS et perdît son bonus.

 

Quel talent ce François : un talent ... ineffable ... de LaFontaine !!!

Cela dit, pour l'anecdote, j'ai bien essayé une GS 650 lors de portes ouvertes chez Faignoy, concessionnaire BMW, ça devait être en 2003 toutefois.

Mes impressions furent mitigées : selle dure, vibrations, ergonomie moyenne (manettes de frein/embrayage - rétros ronds et petits), impression de "légèreté" question finition ... Il faut dire à la décharge, en l'occurrence publique, de l'engin que l'essai ne dura qu'une demi-heure et qu'il consista essentiellement à un aller-retour sur la chaussée de Bruxelles à Waterloo, à moins que ça ne soit l'inverse :-), quoi qu'il en soit pas l'idéal pour se familiariser et se faire une opinion définitive.

Reste que par rapport à la Freewind, elle n'apportait à priori rien de plus et que je la rayai dès lors de la liste des prétendantes au titre de "MLF" (Moto, la future) : comme quoi, autant que possible, il faut essayer ... d'essayer la moto qu'on convoite.

Commentaire du jour (23/04/2020) !

Concernant l'ami François justement, il vient de nous annoncer qu'il était revenu sur ses 20 années de moto : il suffit de cliquer sur cette adresse pour y avoir accès !!


22/04/2007 : "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Rallye des Légendes et que vous n'avez jamais osé demander !"

Je vais toujours mettre L'ALBUM photos du jour en ligne avec ses quelques commentaires. Le compte-rendu de cette excellente journée devrait suivre incessamment sous peu !

Il était 9h37 quand je suis arrivé sur le parking de Ville 2 et j'ai un peu tourné en rond à la recherche des motos de mes habituels acolytes pour ne trouver finalement que celle de François, abandonnée près d'une barrière Nadar ... François était là depuis une demi heure et avait déjà fait le tour du "parc automobile", du parking automobile serait plus adéquat, qui offrait à nos yeux éblouis, écarquillés, exorbités de bien belles voitures, des comme on n'en fait plus maintenant. Actuellement, plus les phares mangent le capot et les ailes (au point que cela en devient ridicule) et plus cela semble plaire.
Ajoutez à cela le seul trait qui fait qu'une marque se distingue essentiellement (et bientôt uniquement ?) par rapport à une autre, et que les designers doivent obligatoirement exacerber et vous obtenez d'énormes sigles (lions, blitz, double chevron et autres) de la taille d'un "pneu galette" placardés sur de non moins lourdes calandres ...
Rien de tout cela avec les "oldtimers" qui paradaient sur le bitume. Oh bien sûr le fait qu'elles couvraient une époque longue de plusieurs dizaines d'années explique en partie la diversité des modèles exposés mais, il reste, que l'uniformité n'était apparemment pas le maître mot en ce temps là.
Bon, on a donc fait le tour des lieux, chacun y allant de ses clichés (rappelez-moi d'ailleurs d'ajouter le lien vers le compte-rendu de François qui, entre samedi et dimanche, car il y est allé samedi également, a tiré 99 portraits de belles caisses) et on s'est ensuite retrouvé une vingtaine de mètres devant la rampe de lancement à partir de laquelle les participants prenaient le départ : chaque équipage faisait l'objet d'une présentation détaillée par un "speaker" ... J'ai appris au fil des explications ce qu'étaient par exemple les "portières garde-robe" ...
Nous y allions également de nos commentaires, surtout Didier, particulièrement en verve en cette belle matinée printanière ...
Quand je lui ai dit de mettre dans un bouquin toutes ces anecdotes, plus croustillantes que les croissants du matin, qu'il a l'art de sortir de son chapeau tel un lapin de celui d'un magicien (?), il m'a dit qu'il aurait promis à sa famille, le conditionnel est de mise pour l'occasion, de faire l'historique de son arbre généalogique, sans remonter toutefois jusqu'au chimpanzé !!

Nous avons quitté les lieux vers 11h30 et pour une fois, lourde responsabilité s'il en est, j'ai pris la direction des opérations ;-) : j'avais pour mission de ramener la troupe sur la N5 direction "la route des barrages".
Je me suis parfaitement acquitté de cette tâche ingrate il faut bien le dire car il a fallu commencer par se traîner, sur le R9 notamment, à des allures comprises entre 50 et 70 et sur la N5 à du 90, allures légales certes mais "mortelles" quand même si vous voyez ce que je veux dire :-)))

La cadence a augmenté à partir de là, tout en restant raisonnable, on n'est pas des sauvages, comme le disait Popeck !
La route des barrages jusqu'à Silenrieux puis la belle portion jusqu'aux portes de Lompret, sont un peu les "deux mamelles" de la pratique moto dans la région de Charleroi, si vous voyez ce que je veux dire : on en a plein les mains ;-))
Ensuite nous avons pris à droite direction Virelles, puis Chimay et puis Momignies où Henri nous a fait découvrir en long et en large (44 x 46 mètres si j'ai bonne mémoire) les 2 parcelles de terrain qu'il aurait, le conditionnel est également de mise car la décision n'est pas encore tombée et l'acte authentique pas encore signé), qu'il aurait, disais-je, l'intention d'acquérir ... avant d'y faire construire sa dernière demeure ... Euh ... enfin ... de son vivant s'entend !

***

Commentaire(s) de l'époque

On ne s'en lasse pas des récits de notre ami Alberto. Ils sont aussi colorés (mais de bon ton, je vous assure) que les carrosseries de ces ancêtres... qui n'ont d'ancêtre que le nom car la majorité était bien plus jeune que moi.

 

Écrit par : Francois | 24/04/2007


21/04/2010 : "Un nuage ... pas ça !!"

Le Mont Fuji
Le Mont Fuji

Motegi Capitulait
Ouais, bon, la syntaxe n'y est pas, mais il fallait ça pour la phonétique afin de se rapprocher le plus possible des "Montaigu et des Capulet", les 2 familles qui ont ruiné les amours de Roméo et Juliette, plus célèbres encore qu'Adam et Eve !!
Motegi, c'est le circuit du Japon où était sensé se dérouler, sur un long tapis rouge, le prochain Moto GP, le 25 avril ...
Et bien, ça sera pour plus tard, le 3 octobre plus exactement, par la faute d'un volcan qui a fait irruption dans notre petite vie bien réglée en mettant un bordel pas possible dans le ciel, le chargeant de particules fines de poussière que même Swiffer il a rien pu faire !!! Les aiguilleurs ont pu ressortir leurs tricots et les riverains de Zaventem ont enfin pu dormir sur leurs deux oreilles, même s'ils ont gardé un oeil ouvert, inquiets de ne rien voir venir, même pas l'ombre de la queue d'un avion.
Voilà qui ne fait les affaires de personne, surtout pas des compagnies aériennes et des nombreux touristes bloqués dans le monde entier, et le volcan lui, il s'en lave les mains !!
Un truc m'échappe un peu malgré tout concernant le report aux calendes du Moto GP nippon : j'ai lu quelque part que tout le matos (270 tonnes) était déjà au Japon et qu'on va le rapatrier au plus vite pour que le grand prix suivant ait bien lieu à Jerez l'Effrontée le 2 mai ... Si le matos y était, on aurait pu envoyer les gars faire leurs trois petits tours et puis s'en revenir, non ?
En fait, en procédant ainsi, la Dorna n'a pas voulu prendre de risque en préférant "envoyer le matos en l'air" plutôt que les personnes faites de chair et de sang : logique finalement !


20/04/2010 : Un dimanche matin sur la terre !

Jusqu'au moment précis où le réveil a sonné ce dimanche matin là, à 7h15, je n'étais pas du tout convaincu de participer à cette balade du Télévie.
J'avais été me pieuter très (presque trop) tard, tenu en éveil par l'absence de ma moitié, qui est mon tout comme je me plais parfois à le répéter, sortie avec des copines et ma soeur à une soirée organisée par le club de gym ...
Donc, si j'ai dormi en tout et pour tout 5 heures et encore, d'un oeil agité, c'est beaucoup !!
Mais cette sonnerie a instantanément réveillé et allumé l'ENVIE de rouler.
Pensez, la DL était déjà dans les "starting-blogs", pas besoin de sortir la GOLF car j'avais pris la précaution de mettre la belle bleue sur l'avant scène ;-)
Le road-book pour me rendre sur la Route Merveilleuse était imprimé ... J'avais recherché un itinéraire sympa et, échaudé par une mauvaise expérience dans les environs de Namur, j'ai préféré graver bleu sur blanc le tracé que je comptais suivre !!
Je n'ai pas le sixième sens, celui de l'orientation, et je crains que c'est peine ... perdue !!

Je casse la graine et je me casse vite fait. Je vais "tanker" jusqu'à ras bord (+/- 5.8 litres et 8.03 € pour les 117.7 km parcourus la veille après un plein à 26.20 €, gasp !) et je prends la direction de Châtelet, Presles, Le Roux, Fosses-la-Ville, Malonne, Floreffe puis je bifurque sur la sympathique N928, et je traverse Buzet. J'arrive au rond-point connu de tous, celui qui permet de suivre la vallée de la Meuse et là déjà, je croise de nombreux motards affublés du bavoir "Télévie", dont le symbole est un énorme coeur : ok, ça peut faire sourire, ça peut faire railler, mais moi je n'étais pas là pour railler mais pour me RALLIER à la cause et rejoindre pour ce faire la Citadelle avec vue imprenable !
A partir de là, j'ai piloté ;-) d'une main, l'autre balançant des grands "V" à tour de bras ...

Sympathique mais fatiguant à la longue !
J'arrive tout en haut sur l'esplanade, je cherche une place pour planter ma béquille et je me retrouve à côté d'une KLE rose et mauve, une reine de beauté à laquelle François n'avait pas pu résister à une époque où il était moins tatillon sur l'esthétique ...
Je range le sac de réservoir dans le top-case et me dirige vers les stands pour m'inscrire à la balade.

Je remplis le formulaire, je m'acquitte de 5 précieux € et je reçois le "bavoir", une carte en couleur détaillant le grand parcours de 140 km. Il était également possible de choisir le petit itinéraire (80 bornes) mais, au Diable les varices et la varicelle !!
Là, j'apprends que si on veut avoir la possibilité de faire quelques tours du d'ores-et-déjà-mythique-nouveau-circuit-de-Mettet, il faut démarrer TOUT DE SUITE, car il est réservé l'après-midi pour des courses de voitures ...
Je me retourne, m'apprête à courir vers la DL, comme le faisaient dans le temps les pilotes qui prenaient le départ des courses en traversant la piste, pour ensuite sauter sur leurs machines et foncer tête dans la bulle vers l'inaccessible victoire ...
Et là, surprise, sur qui je tombe ? Mais sur qui je tombe ?? Je vous le donne en mille et en cent ??? HENRI !!!!
On était des milliers, on n'avait rien convenu, ni lieu précis ni horaire, et on se retrouve là, devant le stand des inscriptions : tout bonnement incroyable, n'est-il pas ???

Henri avait ses projets : ne pas mettre cette ridicule chasuble, faire des photos des tracteurs et des voitures anciennes, puis se rendre au circuit juste pour discuter avec les types de "Tripy". Il a proposé qu'on fasse tout ça ensemble et on a chacun rejoint nos motos pour ranger les brols ...
Et là, on s'est perdu de vue !!
Je l'ai cherché du regard mais sans succès !!
Pour ne pas perdre de temps et risquer de manquer ma première expérience sur circuit ;-))) j'ai enfilé le bavoir (na !) et je suis parti sans trop de remords ...
Une cinquantaine de kilomètres nous séparaient du "Nirvana" et c'est en passant par Lesve et Saint-Gérard que le parcours nous conduisait par des chemins sinueux au Circuit avec un grand "C".
Des commissaires en gilets fluorescents nous font signe de nous engager dans la "pit-lane" et là, on attend ...

Je trouve le temps long et je sors mon appareil photo pour immortaliser la scène. C'est à ce moment là que le type allume le feu vert et fait hurler son sifflet : merde, le temps de ranger mon Canon, les autres motards sont déjà tous partis et je me fais rejoindre par une autre meute, qui trépignait derrière !
Merde, le temps que je comprenne ce qui m'arrive et je me fais déjà déborder de toutes parts, à gauche, à droite, au-dessus, en dessous par un tas de jeunes furieux.
Pfffffffff ...
On se calme, on reste zen, on laisse les loups se jeter sur la proie facile et on tempère : c'est ça le privilège de la maturité ;-)))
Je prends donc mes marques, je me retrouve "pratiquement seul" et là, je peux "occuper" toute la largeur de la très large piste et prendre de meilleures trajectoires ... Après le dernier gauche, au début de la ligne droite, je fais chanter le bicylindre qui grimpe jusqu'à +/- 8.500/9.000 tours, chose que je ne fais quasi jamais sur route ouverte, à quoi bon ??
Je me lance pour un second tour et je commence à rattraper quelques papys en goguette.
Je fais un ou deux intérieurs, de quoi faire grimper un peu plus le taux d'adrénaline et j'arrive dans le merveilleux "pif paf" en plongée, me déhanche un peu, grimpe sur les vibreurs et ... me calme !!!
Après, c'était déjà fini. On a fait 2 ou 3 tours, je ne sais plus ...
En tout cas, je ne regrette absolument pas d'y être allé.

Sur un circuit, on peut se lâcher, on n'a pas à s'inquiéter du camion qui pourrait arriver en face ou de la plaque d'égout dans le virage, ou du nid-de-poule, ou pire encore, du nid-de-poulets !!! Et on n'est pas ridicule si on se dandine sur la selle, si on tente de sortir un peu le genou ...

Tout ça pour 5 € mesdames, messieurs !
Franchement, si j'avais 20 ans de moins, une belle combi cuir intégrale, des sliders et 40 chevaux de plus ;-)), je m'inscrirais à un stage de pilotage.
Quoique ...

Ne risque-t-on pas après ça, de continuer à s'y croire, même sur la route de tous les jours ? Je demande à voir.
Un peu déçu de ne pas avoir pu faire encore un ou deux tours, le temps de faire tomber ... les chronos ;-))) je suis directement reparti pour le reste de la balade.
Mais cela est une autre histoire ...

PS : une petite VIDEO pour détailler le parcours du d'ores et déjà etc etc circuit de Mettet, filmée à bord d'une voiture ... Ouais, beurk, mais les images sont plus claires que celles, toutes en inclinaisons, que pourrait produire une caméra plantée sur un saute-vent, non ??
Cela dit, il y a certainement d'autres vidéos qui satisferont votre curiosité !


19/04/2005 : Comme le laissait entrevoir ...

... le pénultième paragraphe du dernier message, nous nous sommes effectivement retrouvés à Marche ce dimanche 17 avril.

 

[...](Voici entre charentaises, le dernier paragraphe susnommé :
Tout autre chose : normalement, si les choses ne changent pas et ... si le temps change, le petit club a décidé de se retrouver pour une balade au départ de Marche, demain ... nul doute que les 4 autres acteurs j'ai nommé, Didier, François, Henri et Philippe ... ne resteront pas à l'intérieur :-)))

[...]

 

J'emploie les mots "entrevoir" et "retrouvés" à dessein : les conditions météorologiques étaient difficiles, une épaisse brume, qui au matin était ... matinale, avait même retardé l'arrivée d'Henri à la maison, lui d'habitude si ponctuel et qui s'était annoncé pour 8h45' ... n'émergea qu'à 9heures !

Nous sommes partis directement via Philippeville, Givet, Beauraing, Wellin et Rochefort.

Une fois n'est pas coutume, je pris les devants. Sur la N40, arrivé à la hauteur d'une file de voitures qui se traînaient, je me lançai dans un dépassement éclair, une première fois, et deux caisses derrière deux !, et une deuxième fois, quand soudain arriva, tous feux éteints, un MALADE dans une Alfa Roméo (147 je crois) grise : voilà un type qui, en plein brouillard, circule tous feux éteints quand, à côté de ça, on voit un tas de "beaufs" qui allument leurs phares antibouillard sur les boulevards et en plein été parce que ça fait joli ....
Avec les copains, on se fait une confiance presque aveugle, on sait que si l'un dépasse, on peut, en principe en faire autant (en restant vigilant évidemment car il faut se laisser un espace pour se rabattre), et c'est ce qu'Henri avait fait aussi, il me suivait, et bien évidemment il n'avait pas vu ce ... de ... d'automobiliste arriver en face. Heureusement qu'au moins ce fêlé serrait bien sa droite sinon on aurait encore lu dans les journaux à la rubrique faits divers "Deux motards intrépides fauchés sur la N40"... Enfin, ... ce sont les choses de la vie !

A part au Luxembourg, où le temps était presque beau et en tous les cas clair, la brume matinale est devenue méridienne et puis post-méridienne, autant dire qu'elle nous a entouré toute la journée.

Je ne m'étais pas rendu compte que certains "collègues" avaient été autant incommodés par ces conditions : en ce qui me concerne, avec le "pin-lock" (sorte de "double vitrage" adapté à la visière du casque) et probablement une dose supérieure d'inconscience ... je n'ai pas trop souffert, me cramponnant comme à la vie au feu rouge de la TDM de Didier dont la clairvoyance étonne ;-))

Nous avons visité le musée de Spa Francorchamps (6.50 €), mangé à la pizzeria Figaro, "Figââââro, Figaro qui, Figaro la" de Stavelot, nous sommes inquiétés de l'absence de la belle et motarde demoiselle qui nous avait pris en charge lors de notre précédente visite, avant de descendre au Luxembourg : rien à dire, des routes de rêve, pleines de courbes variées et sensuelles ...

Au retour, je suivais Didier et Philippe quand je me suis aperçu que j'étais, à l'insu de mon plein gré, sur la N4 que je m'étais juré de ne pas emprunter. Je suis sorti à "Rochefort, Jemelle", j'ai un peu attendu Henri , ne le voyant pas arriver, j'ai démarré et suis revenu par la même route qu'à l'aller sauf sur la fin ou j'ai bifurqué vers Gochenée, Stave et Biesme, de très très belles petites routes très très viroleuses.
Dans le brouillard redevenu dense, j'ai dépassé quelques ancêtres qui participaient à un rallye, c'est ainsi que je devinai deux 4CV, une 203, une Traction ainsi qu'une moto que je n'ai pas reconnue, sans doute était-ce l'ancienne TDM de Didier car elle fumait abondamment ...

Merci à Didier pour le road-book et la guidance, merci à Henri pour les photos, merci à François pour le compte-rendu (à lire sur son site) et à Philippe pour les bons mots ... Un exemple ? Lors d'une conversation ou j'évoquais le nouveau job de la compagne de ma vie, et d'une collègue enceinte et d'une procédure d'examen d'embauche pour respecter la voie normale ... Philippe se permit ce raccourci :"elle ne pouvait être enceinte que par la voie normale" ....
Voilà une phrase qui restera dans ... les ... annales !!!!

PS : avant mon casque Shoei XR 1000 à pin-lock, j'avais un Caberg J1+ modulable, que j'avais équipé d'une visière "Fog City". En fait il s'agit d'une visière souple qu'on vient coller sur la visière d'origine et qui crée un vide d'air (même effet "double vitrage"). Effet garanti : ça fonctionne du tonnerre et en plus ça n'est pas cher du tout (de l'ordre de 20 €) et il existe des modèles incolores, ambrés (pour le soleil) et même des versions sensibles à la quantité de lux ...et croyez moi, dans nos contrées tout ça n'est pas du luxe !!!


18/04/2010 : Télévie ...

Suivant une bonne (?) vieille (??) habitude (???), voici en première mondiale et par-delà, comme on dit à Hastières, les photos de ma sortie dominicale de ce dimanche ;-))

[NDLR : désolé mais l'album n'est plus disponible !!]
Je reviens plus tard, le temps de prendre connaissance de ce qui s'est passé dans ce monde cruel pendant que je brûlais de l'essence, inutilement et de façon totalement irresponsable ...

Je reprends la plume et il est 0:05, autant dire que je ne fais que passer pour vous souhaiter la bonne nuit !!
Je tenais toutefois à préciser que nous étions des milliers, voire des millions sur les routes aujourd'hui, enfin, hier !

Des motards, des véhicules de collections, des chauffeurs du dimanche, nous étions tous à l'assaut des "spots" touristiques du pays, la faute à une météo radieuse ...

[NDLR : ça nous change du confinement que nous vivons en ce mois d'avril 2020 !!]
Une façon pour moi de "déresponsabiliser" quant à ce brûlage inutile de carburant. Il faut dire aussi que c'était pour la bonne cause puisque le "Télévie", c'est un peu le "Téléthon" belge, en mieux puisque chez nous on défend la vie, noble cause s'il en est, tandis qu'en France on se mobilise pour le thon rouge ;-)))
Ok, ok ... j'aurais mieux fait de suivre ma première idée qui était d'aller au lit sans passer par la case "blog" !

Bientôt le compte-rendu de cette riche et belle journée ...
Restez aware !!!!!!!


17/04/2006 : Kinder surprise ... de taille !!

KAWASAKI ZRX 1200 S
KAWASAKI ZRX 1200 S

Et oui ... tout arrive à Pâques !!!
L'ami Philippe a eu l'excellente idée de me rendre une petite visite ... et pour l'occasion il n'était pas venu avec Miss Pan mais avec l'engin dont vous pouvez admirer la photo et lire le test effectué par Moto Station : il s'agit d'une splendide KAWASAKI ZRX 1200 S que lui prête un copain qui utilise le même garage que lui et qui, roulant peu, autorise notre ami à dégommer sa Kawa !!!
Évidemment, les presque deux mètres de Philippe "débordent de partout" sur cette moto comme le montre la photo ci-dessous, prise avant qu'il reprenne la route ... Il m'a proposé de l'accompagner pour un bout de chemin mais j'avais promis de remplir quelques missions ménagères pendant que ma colombe rendait une fois encore visite à son père hospitalisé (il va de mieux en mieux, merci !)
Mais ... quelque part dans mon surmoi ou mon moi le plus profond ... le côté obscur de la face cachée du Mister Hyde qui guette aux côtés du cochon qui sommeille en tout homme normalement constitué ... mais disais-je, j'avais auparavant déjà envisagé une petite sortie d'une heure ou deux ... et, la visite de Philippe, n'a fait qu'attiser cette envie refoulée jusque là.
Dès que les tâches qui m'incombaient furent menées à bien, je m'équipai, sortis la Déelle du garage, et je partis par les petites routes et via la route des barrages jusqu'à Mariembourg ... et son circuit de karting. J'hésitai à faire quelques tours de kart et finalement je revins, non par Revins, par la N5 jusqu'à Nalinnes pour ensuite rejoindre Biesme et retour par Châtelet : 123,3 km de + au compteur et un bon moment de défoulement à la clé de 10 !

Commentaires de l'époque

Mr Bonne machine le ZRX 1200 S
Elle est belle en bleu
La mienne est noire...
Sympa le Blog

Écrit par : ELDIABLO57 | 06/06/2006

 

super super becane j ai eu la meme ,que j avait achetee neuve et l ai revendu cause finance il y as 4 ans une masse de couple facile a manier agreable et super en plus bien proteger (ayant eu pas mal de becane genre honda cbx6 etc..,pour l instant j ai un zx9r de 97 mais je preferait la conduite du zrx, ,mais bon la je vend le zx9 vu que je ne roule plus par manque de temps !!!! bien a tous joe

Écrit par : joel | 18/11/2007

 

super voila ,voila je commence mes recherches pour un zxr r ou s,,, la zx9 est en vente mais vu le temps on s presse pas ,,,,mais bon voila rien a faire la zxr l essayer sais l adopter ,,,,, a plus joe

Écrit par : joel | 05/01/2008


16/04/2013 : Et alors cette "belle hivernale" printanière ??

Y a des mauvaises langues qui disent que "je la fais toujours longue" quand je raconte un truc. Mais voyez plutôt ce qu'écrit le journaliste de MOTO PULSION à propos de cette balade que j'ai choisie dans la bibliothèque du TRIPY II dont le départ se trouvait à quelques lieues du petit nid d'amour qu'ont investi Christine & François, dans une haute branche de Bousval ...
Pour la petite histoire, la balade proposée remonte à 2005 ou 2006. Cela dit, les problèmes de gestion des logements sociaux évoqués sont de nature intemporelle ...
Voici donc la prose promise, prose due :
Pas de haine dans le Hainaut
Si à l’automne de l’année dernière, le Hainaut et la région de Charleroi ont défrayé la chronique avec la révélation de pratiques douteuses dans la gestion des logements sociaux. Il ne faut pas pour autant verser l’ensemble de cette région dans un panier nauséeux. Les roads-books permettent de se rappeler que le Hainaut recèle de jolis coins à (re)découvrir. Notre point de départ se fera pourtant en terre brabançonne. L’abbaye de Villers-la-Ville est une pure merveille. En cette saison grise, froide et humide, il se dégage des ruines, une atmosphère mystique, presque magique. On se demanderait où se cachent les Elfes.
De Neandertal à Jules Tacheny
La route se fait tout de suite jolie pour rejoindre Marbais d’où l’on rattrapera la nationale 93. Axe routier de moyenne importance, elle nous permet de rejoindre gentiment une toute petite route vers Spy. Soyez vigilant sur votre boîtier Tripy, on dépasse facilement la route vers Spy. On est sur un chemin comme on les aime. Cela tourne, cela monte et cela descend. Splendide ! On traverse Jemeppe-sur-Sambre où nous traversons…la Sambre aux méandres languissants. Nous délaisserons St Gérard pour repartir au Sud-Ouest vers Mettet et son célèbre circuit Jules Tacheny. La route est moins viroleuse mais les paysages sont variés et valent le coup d’œil.
Classiques en solitaire
Direction Walcourt pour atteindre une « classique moto ». Walcourt-Cerfontaine-Virelles ! Un triptyque aux qualités exceptionnelles emprunté chaque été par des milliers de motos. En cette saison, c’est un pur régal. Personne ou presque sur ces routes rendent le coin encore plus sympathique. Les lacs et leurs bords sont déserts. Le Ry Jaune et Falemprise en égoïste, valent largement la peine d’affronter quelques frimas. Les classiques redeviennent fort agréables en hiver ! Alors que la plupart des amateurs motorisés filent droit vers Chimay, nous vous proposons, à 7 kilomètres après Cerfontaine, de partir plein Est pour traverser le joli bois de Walestru et contourner le bois d’Aublain. La route est étroite mais en bon état, les virages nombreux, et les hameaux traversés respirent la paix et la sérénité. Prudence tout de même le revêtement est parfois gras. Le passage d’engins forestiers ou agricoles laisse des traces sur la route.
Encore, j’en veux encore.
Après cette belle boucle forestière, on contourne le bel étang de Virelles pour remonter vers Froidchapelle. On est pratiquement sur des chemins de remembrement (pourtant bien asphaltés, n’ayez pas peur de faire cette balade au guidon d’une sportive) où deux motos auront parfois peine à se croiser, pour rejoindre Fourbechies, Renlies, Sivry-Gare et finir sur la grosse N53. Nous rejoignons Beaumont d’où nous reprendrons la N40 sur quelques kilomètres avant de bifurquer vers Merbes-le-Château et Binche.
L’image du Hainaut
Dès les faubourgs de Binche, l’habitat et le cadre général se conforment à une certaine image du Hainaut. Les maisons ressemblent bien souvent à d’anciens corons réaménagés. Il se dégage de ces lieux une humanité indéniable, un passé social lourd et un présent parfois difficile. En quittant la N55 pour prendre la N563 vers Morlanwez, l’on découvre une friche industrielle ouverte aux vents. Un bâtiment haut de plusieurs étages hantés par les souvenirs d’une activité humaine grouillante laisse visible sa carcasse et ses fenêtres éventrées à la vue des passants. Un peu plus loin sur la N563, un autre bâtiment du même style se transforme en fantôme délaissé par l’industrie.
Arrivée au château
On arrive au terme de cette belle hivernale : le château de Seneffe. A l’entrée du village, prenez à gauche pour aller vous arrêter devant les grilles du splendide château. Si l’hiver n’est pas la saison des prises d’angle « d’enfer », si la poignée de gaz et les commandes de frein se manient avec douceur et délicatesse, cette saison offre bien d’autres plaisirs. Votre moto vous sera reconnaissante de ce « décrassage » et surtout vous reviendrez avec la tête emplie de paysages splendides et avec la fierté d’avoir fait une « Belle Hivernale ». Bonne route et prudence ! Retrouvez tous les détails pratiques de cette balade dans le numéro 181 daté février de MOTO PULSION.
Alors ? Longuette la présentation, hein ??
A la limite, on a plus vite fait de grimper sur sa mob et de faire la ronde en question, non ???
Ceux qui l'ont faite laissent parfois des commentaires. En voici deux, choisis ... au hasard :
Belle hivernale réalisée par ce beau week-end ensoleillé d‘automne. Félicitation au(x)concepteurs(s) de cette magnifique ballade. Que des kilomètres de bonheur.
Par respect pour les auteurs, je n'ai rien enlevé (avec un seul "L") à leurs propos.
Au tour de l'ami Ben maintenant, l'ours de service ;-)
Roadbook parcouru en 1200GS avec Tripy. C‘est le genre de RB qu‘on fait bloqué en sixième, une main sur le guidon, en attendant que ça passe... Très peu pour moi. Pas de virages et paysages assez moyen: je ne le conseille donc pas.
Alors, alors ...
Comme souvent, voire toujours, la vérité est quelque part entre les deux !
Magnifique, on a certes déjà parcouru beaucoup mieux. A déconseiller, faut pas non plus exagérer !!
Comment a-t-il fait pour tenir la 6ème tout du long avec la main gauche in the pocket avec une GS qui n'a pourtant pas la réputation d'être hyper-souple. C'est vrai qu'il y avait parfois des tronçons trop rectilignes, c'est vrai qu'à un moment, à mon grand désespoir, je me suis retrouvé sur l'incontournable route des Barrages et je me suis surpris à penser que j'allais me faire bouffer par toutes les GS-ZX-CB-RRR du coin de sortie en ce splendide dimanche ensoleillé. Mais, mais, parce qu'il y a deux mais : au moment où on ne s'y attend pas ou plus, la flèche tourne et on se retrouve dans des petits patelins, genre Marly-Gomont , savez, de ces petits patelins que même Jean-Pierre Pernot il soupçonne même pas qu'ils existent ;-)))
C'est plutôt sur la fin que ça s'est gâté, au moment où on traverse d'anciennes villes industrielles et des quartiers sans grand intérêt ...
D'ailleurs, à un moment, je me suis arrêté : il était 15h30, je crevais la dalle, je cherchais un frite-kot désespérément et justement, en désespoir de cause, j'ai planté la Tiger devant une station TOTAL. J'ai acheté un bout de baguette sauce pitta, une Bifi et un coca, le tout pour quatre quarante. J'ai mangé debout tout en feuilletant le dernier Moto 80 que j'ai acheté avant de quitter les lieux, même si la gentille demoiselle qui tenait la boutique m'avait dit que je pouvais le remettre en rayon ...
Un peu plus tard, j'étais au bout du road-book, au château de Seneffe.
J'y suis ensuite allé au pif pour rejoindre mes pénates. Encore 290 bornes de plus au compteur. Sans avoir l'air d'y toucher, j'en suis maintenant à 17.285 bornes avant d'attaquer les plats de résistance que sont La Bretagne et la Dordogne en mai, l'Ile de Man en août, et peut-être le ... Beaujolais ... en dessert !!
Va falloir caser l'entretien des 20.000 en mai.


15/04/2013 : L'hivernale au printemps

... quand je vous le disais : il n'y a plus de saison ma pauv'dame !!
Hier, alors qu'enfin le printemps se donne des airs estivaux, j'ai fait une balade moto que le défunt club "Moto Pulsion" avait intitulée "La Belle Hivernale", je vous laisse deviner le pourquoi du comment !
Mais pourquoi diable n'ai-je pas fait "La Semois dans tous ses états" comme je l'avais envisagé, faisant même partager cette envie aux copains ?
Faut que j'vous raconte !!
Déjà, Didier et Henri n'étaient pas disponibles. Ensuite, Jacques m'a totalement laissé sans nouvelle et François m'a confirmé qu'il venait boire le café à la maison. Comme il avait demandé le fichier "trb", c'est l'extension pour les road-books au format Tripy, je soupçonnais qu'il avait au moins l'intention de le parcourir en ma compagnie ...
Dimanche arrive, je me lève à 8h12, je descends, je déjeune, je file en cabine douche, m'habille, le haut en "motard" (sans le casque), le bas avec un jeans, j'allais pas déjà mettre le pantalon Goretex, je me serais retrouvé en nage avant l'heure, je redescends et j'allume la télé : il y avait le grand prix F1 de Chine et je voulais voir le départ, un des seuls moments intéressants lors de ces courses toutes dédiées à la stratégie !
Dix heures arrivent et François en fait autant. Il m'apprend que Jacques ne viendra sûrement pas. J'aurais aimé l'apprendre de sa plume mais sans doute est-ce trop demander, au prix où est l'encre !!
François m'apprend aussi qu'il ne fera pas la balade et qu'il était juste venu me dire bonjour. J'ai failli prendre ma moto et le planter là ... Je plaisante ... ou presque !
On a bu le café, on s'est installés devant la télé et on a regardé la course jusqu'au bout. Alonso gagne, Raikkonen et Hamilton complètent le podium, suivent Vettel et Button. Cinq champions du monde aux cinq premières places, enfin une certaine logique !!
Le grand prix terminé, j'émets l'idée de raccompagner François chez lui pour boire un café à mon tour, l'idée fait son chemin et nous voilà partis tous les deux direction le Brabant Wallon où nous sommes arrivés entre 11h30 et midi exactement !
Christine était en pyjama, comme Josée l'était lorsque François était arrivé à la maison. Elle a filé pour se changer et nous nous sommes retrouvés en cuisine autour d'un ... café et d'un grand quartier de tarte aux myrtilles faite main ! On a passé un très agréable moment tout en parlant de nos petits bobos et des traitements qui vont avec ... Quand on arrive à un "certain âge", pour ne pas dire à un "âge certain", ça devient un sujet de conversation récurrent.
J'ai pris congé d'eux vers midi et demi mais je me sentais frustré, je n'avais nulle envie de rentrer bredouille d'autant qu'à la maison, ma douce avait rassemblé quelques copines pour une démo de bijoux fantaisie à 14 heures. Je ne tenais pas à ce qu'on vienne à discuter de mes bijoux de famille et que je sois amené à les poser pareillement aux autres, sur la table ;-))))))))

J'ai donc utilisé une des options du Tripy ... Il contient 553 balades fléchées : il suffit de sélectionner au départ d'une localité pour qu'il indique celles qui démarrent à proximité. A 3.1 km à vol d'oiseau, il y avait donc "La belle hivernale" avec départ à l'Abbaye de Villers-la-Ville. Prévue pour 184 km, une distance raisonnable à cette heure déjà avancée, j'ai appuyé sur "OK", j'ai salué Christine et François après les avoir remerciés pour leur hospitalisation hospitalité, et j'ai suivi le Tripy jusqu'au point de départ où il s'est automatiquement raccroché au road-book choisi : une bien belle invention que ce GPS spécialement dédicacé à notre ... profession de foi !!
Voici les quelques photos prises au hasard de mes pérégrinations ...


***

Commentaires de l'époque

Rien à redire... Christine et moi avons fait une chouette promenade à pied l'après-midi sous un soleil radieux et frisant des températures presque oubliées après ce long hiver. Je ne regrette donc pas d'être resté à la maison surtout que mon pneu arrière montrait des signes de fatigue et qu'il va falloir que je le fasse changer avant le mini-trip en Bretagne. Cette fois-ci, je limite les risques car je fais remettre un pneu partiellement usé que j'avais fait remplacer avant le voyage en Sardaigne l'an dernier.

Écrit par : Francois | 16/04/2013

P.S. Plutot que prendre des photos au hasard, tu pourrais choisir des POIs !
FC

Écrit par : Francois | 16/04/2013

 

Quand on a le cerveau comme un petit "POI", c'est le genre de truc auquel on ne pense pas !
Et puis les POIs des uns ne sont pas forcément les POIs des autres
Je vais tout de même aller voir le MD'E du Tripy pour savoir comment qu'on fait sur un road-book déjà existant ...
A bientôt

Écrit par : Alberto | 16/04/2013

 

Salut les petits vieux. On a fait la Semois aujourd'hui avec Henri et Bernadette. Henri s'est exprès fourvoyé plusieurs fois dans des impasses afin de tester son demi-tour sans tomber avec un SDS. Café à Givet à l'heure où vous vous habillez et pique nique avec point de vue sur la Semois. Retour avec achat de croissants à Rocroi. Très beau parcours que vous avez raté avec un temps sec et pas trop chaud et personne sur les routes.

Écrit par : ds | 16/04/2013


14/04/2010 : L'image du jour

ROSSI est définitivement le plus fort : vous avez vu avec quoi il termine en tête du grand prix du Qatar ?
Lors de la conférence de presse, il a quand même regretté un flagrant manque de vitesse de pointe de sa machine par rapport aux Ducati et aux Honda ...

Au vu de la photo, on ne peut pas dire non plus qu'il soit à la recherche de la position aérodynamique absolue ;-)))))
Gageons que ce défaut une fois gommé, la YAMAHA survolera les débats et que le Dottore ne devra plus autant forcer son talent (sur)naturel !!
Un grand bravo à lui, à LORENZO, à DOVIZIOSO (que j'applaudis des 2 mains et des deux pieds) et à HAYDEN : ils nous ont fait vibrer jusqu'au drapeau à damiers.
Quant à STONER, comme je l'ai lu quelque part, il a bêtement confondu vitesse et précipitation.

S'il avait "patiemment" attendu son heure, il aurait fini sur le podium, sur la plus haute marche sans doute, plutôt que dans le bac à sable.
Là, la course poursuite est déjà engagée et on peut espérer de grands moments lors des prochaines courses :-))))))))))))))))

***

Note du jour (14/04/2020)

Ils nous manquent cruellement tous ces pilotes de Grands Prix !

La faute à Covid-19, le Roi Virus, un despote éclairé qui a mis le monde entier à genoux ...

On n'a jusqu'à présent eu droit qu'aux courses de Moto2 et Moto3 au Qatar et tous les grands prix sont reportés avec peut-être un premier rendez-vous au Grand Complet le 21 juin au Sachsenring en Allemagne !!!

 

A ce stade, et vu qu'il est question de ne pas "libérer" tout le monde en même temps, il est envisageable que des vieux pilotes comme ROSSI ne soient pas autorisés à prendre le départ.  Je rigoooooooole !!!

 

Je ne sais pas si je l'ai déjà dit, peut-être dans la rubrique ad hoc ("Moto GP, Moto 2 & 3 - voir onglet à gauche) mais j'ai lu quelque part que pour qu'un championnat soit validé, en d'autres termes "qu'il ne compte pas pour du beurre", il faut qu'il compte au moins 13 courses. 


13/04/2006 : Maastricht, épilogue !!

20:37', Mail de Philippe :
Grande journée moto que celle d'aujourd'hui ! Beau temps, limite frais le matin, idéal l'après-midi (pour moi). Très bonne ambiance, belles routes roulantes, excellente pizza "à l'aïl" à midi ... Ou grâce à nous un jeune couple pu manger tranquille (NDLR : nous faisions en effet un peu peur au bébé qui accompagnait le couple en question, avec nos mines ... patibulaires mais presque comme l'aurait dit Coluche) !!

Mais, le plus important fut quand même (pour les absents) l'annonce du jour à savoir "LES MOTOS ONT DEUX ROUES !!!" Si si je ne déconne pas ... c'est notre ami Alberto qui fit cette grande découverte !!!!! Un grand moment ... de rire s'en suivit ...
Le pauvre, on ne lui a pas laissé le temps de terminer sa phrase que "trois affreux démarrant au quart de tour" y allaient chacun de son commentaire :
- Tiens ça alors ?
- Ah bon ? T'es sûr ?
- Heureusement que tu le dis !!!
etc etc ....
Bref, une chose est sûre, les motos ont donc deux roues mais, le pire c'est qu'on ne sait toujours pas pourquoi .... il n'a jamais pu terminer son explication ...
Grandiose !
Merci à tous pour la bonne journée et à bientôt
Philippe

 

21:07', Mail de François :
Alberto,
Merci pour cette bonne idée de balade.
Malgré un début un peu banal dans la ville, cela s'est bien amélioré après Wavre et la route a été fort intéressante après Jodoigne.
Ce n'est pas souvent qu'on se promène dans ce coin-là (Les Fourons, Maastricht, etc.) et cela m'a bien plu.
Merci aussi à Henri et Philippe pour la compagnie. Sans ça, ce n'est pas du tout la même chose.
A la prochaine,
François

 

21:15', appel téléphonique d'Henri qui me raconte, de vive voix, ce qui lui est arrivé et qu'il "accouche sur papier" un peu plus tard, par son mail de 21:58'

Bien rentré après un petit passage à l'hôpital de Dinant suite à une collision avec une bagnole tournant subitement à gauche dans la longue ligne droite peu avant Anthée.
Le Tigre sera déposé chez Bailleux ce mardi pour une autopsie. Le cas échéant nous descendrons à Armissan en bagnole.
A première vue la moto est tombée sur le côté gauche donc le clignotant gauche est cassé, j'ignore si la fourche en a pris un coup et si la roue avant n'est pas voilée (la bagnole a roulé dessus).
Pour ce qui est de ma petite personne, ma jambe gch est restée coincée sous la moto (cheville foulée) suite au choc lors de ma chute à terre je me suis cassé deux dents, une incisive et une molaire. Mes lunettes m'ont blessé légèrement le nez et le choc m'a causé un hématome au crâne.
Les radios des cervicales ne montrent rien et ma tension aux urgences était de 15/8.
Voila un retour par Dinant dont je me souviendrai longtemps. Heureusement Bernadette est venue me chercher à l'hôpital de Dinant et nous sommes rentrés pépères sans problèmes cette fois.
J'ai un certif (avec sortie autorisée donc je peux faire de la moto)jusqu'au 13 et le 14 nous sommes en vacances jusqu'au 23.
Amicalement

 

Le lendemain, réaction de Philippe à 17:17'
Ah ben merde alors !!!! En voilà une histoire ! Comment est-ce arrivé au juste ? Est-ce que tu doublais et le type ne t'a pas vu ? Est-ce arrivé vite ??? Avez-vous fait un constat ?? Est-ce qu'il reconnaît ses torts ??? Est-ce que les "schtroumpfs" étaient là ?? Qui t'a conduit à l'hosto ???
Beaucoup de questions risquent en fait de surgir dans des situations comme celles là, et le gugus risque peut être d'invoquer "une vitesse excessive" ... pas notre style ça pourtant hein ...
Enfin, le plus important est d'être toujours vivant, et d'ailleurs comme aucun d'entre nous n'était présent pour "t'achever" ... tu t'en sors encore bien .... Désolé, j'ai pas pu m'en empêcher.
Finalement, il semblerait qu'à part les dents, le reste a l'air d'aller. Pour la moto, la facture risque d'être salée : roue , fourche, réservoir sans doute ???
Et le moral dans tout ça ... Ce n'est pas encore cette fois ci que tu abandonnes la moto ... j'espère !! D'ailleurs la première question du "vrai motard" c'est ... et comment va ma moto ? N'est-ce pas !
Tiens nous au courant et courage.
Philippe

 

Enfin, deux mails d'Henri, le premier, le 11/04 à 19:00 et le deuxième à 20:27'

 

Chers amis,
Un grand merci pour tous vos encouragements et comme promis voici quelques nouvelles fraîches. C'est avec notre ami François que nous sommes allés déposer la Ford Mondéo à l'entretien des 80.000km puis nous nous sommes rendus à Auchan à Maubeuge pour chercher un câble USB pour le téléphone Samsung de notre ami Alberto (prétendument au prix de +/-15,00)que nous avons trouvé à différents endroits aux prix respectifs de 29, 34 et 45€. Ensuite nous nous sommes rendus chez Bailleux qui lui nous avait fait savoir que le dépanneur avait déposé la moto.

Un premier bilan donne ceci :
Un clignotant gauche, à remplacer
Un rétroviseur gauche, griffé
La poignée d'embrayage, à remplacer
Le contrepoids gauche du guidon, griffé
Le garde-boue, griffé
La tête de fourche, griffée
Le réservoir d'essence, griffé
Le repose pieds gauche, à remplacer
Le repose pieds passager gauche, griffé
Le protège main gauche, à remplacer
Voila pour un premier examen qui si on se contente de faire les remplacements devraient permettre de rouler sans problème.
Reste toutefois à s'assurer que la roue avant n'est pas voilée (la bagnole à terminé sa course dessus) et que les tubes de fourches ne sont pas pliés car dans ce cas les frais seront encore plus importants.
Comme il faudra près de six mois pour connaître les responsabilités de chacun il est fort possible que je roule un certain temps avec une moto griffée de partout.
Quant à moi, je vais mieux, ma cheville va bcp mieux, mon poignet aussi, le mal au côté gauche aussi et le cou aussi reste un hématome crânien qui me fait encore souffrir .
Jeudi à 10h30 je suis chez le dentiste et vendredi nous prenons la route des vacances mais en voiture.
Pour le w-e du premier mai mon gentil concessionnaire me propose si la Tiger n'est pas prête, de lui roder la Triumph Scrambler durant nos trois jours de balade au Luxembourg. Amicalement et bonne fête des cloches à tous...

 

Alberto,
Après avoir été à Auchan puis chez Bailleux nous sommes rentrés par les barrages et nous nous sommes arrêtés à Silenrieux pour y déjeuner. Comme François comme moi avions le dalle on s'est payés la cloche (pas de Pâques).
Le menu : Un apéro, la darne de saumon au chicon
(voir photo ci-dessus) et croquettes et pour terminer un banana split pour François et une dame blanche pour moi. (NDLR : bonjour le régime les gars !!! Bah, nous maigrirons ensemble et toutes les bonnes résolutions ne font pas le poids face à ces divines choses de la vie ...)
La journée s'est terminée à la maison avec un café.La Mondéo n'est pas prête, ce sera pour demain l'amorto arrière gauche étant fichu. Elle sera prête demain soir.
Voila, tu sais tout.

Vous savez tout aussi !!! J'espère que mes amis ne m'en voudront pas d'avoir reproduit leurs propos qui venaient ... fort à propos pour exprimer ... ce qu'est le blues ... du motard ;-)))

Une dernière petite chose, aujourd'hui j'étais en clientèle du côté de Fontaine-Valmont et, entre deux clients, je suis allé rendre une petite visite à mon ami Henri, qui, pour l'occasion avait fait cuire un mille feuilles et concocté un bon dessert à base de pommes passées au four et nappée de vieux (1785 !) mare de champagne : je l'ai trouvé très en forme, comme à l'ordinaire, et toujours aussi généreux dans l'accueil !! Merci Henri et souhaitons que les suites de l'accident te seront en tous points favorables !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

***

NOTE DU JOUR (13/04/2020)

Il est à noter que ce texte du 13/04/2006 était précédé par 2 notes publiées les 9/04 et 12/04/2006 qui relataient la sortie à Maastricht !

Trop longues pour les copier/coller ici : si vous voulez les lire, il vous "suffit" d'aller sur L'ANCIEN BLOG, de choisir la page n°147 (il faut descendre jusqu'en bas du mois d'avril 2018 et cliquer sur "Number") qui vous mènera à toutes les notes d'avril 2006, puis de "down scroller" jusqu'aux dates du 9 et 12.  Bonne chance !! 

***

Autre chose : on sait très bien qu'on n'aime pas parler de nos chutes, une façon de conjurer le sort sans doute.

Perso, je suis tombé au moins UNE FOIS avec chacune des motos que j'ai eues.  Voilà qui me fait penser à une petite annonce concernant une moto d'occasion à vendre où le gars disait "Jamais tombée" !  Je m'étais dit que si je mettais un jour à mon tour une annonce j'indiquerais (par honnêteté) : "Jamais tombée ... qu'une fois ou deux" ;-)

Pour terminer avec le sujet, j'ajouterai que lorsqu'un tiers était concerné, il était responsable et que j'ai eu gain de cause à chaque fois, na !

Bon, lorsque je me suis vautré tout seul ... j'étais le seul responsable !!


12/04/2005 : Pour parachever ...

On était au tout début du "Skynetblogs" et je revenais sur les années antérieures à sa création, ici 2001 !

***

... il restait à évoquer ce qui semble être la dernière sortie dominicale (en date du 21/10) que nous avons effectuée, tous ensemble, en 2001, sortie que François a très justement appelée "Les retrouvailles" dans la mesure où cela faisait deux mois qu'on ne s'étaient plus retrouvaillés.

Une virée qui nous a menés jusqu'au Luxembourg avec un road-book que j'avais vaguement esquissé avec le programme Excel : en essayant d'emprunter un maximum de routes vertes (couleur utilisée par Mi-chemin pour signaler des tronçons intéressants) et en voulant revenir par les Fagnes (pour faire plaisir à Philippe), je me suis perdu dans le décompte kilométrique ...

Il apparaissait clairement aux yeux des pros qui m'entourent qu'il aurait normalement fallu partir le samedi pour ... en venir à bout.

Didier, qui connait particulièrement bien la région dît : "Coupons court" (curieux qu'il ait utilisé ce terme "coupons" alors que nous étions au Luxembourg, ne trouvez-vous pas ?) et, prenant la direction des opérations il ajouta : "Suivez mon panache bleu !! ... non qu'il se prît pour Henri IV, mais sans doute fallait-il déjà voir là une fine allusion à une surconsommation d'huile de la part du bicylindre de son noir destrier qu'il avait surnommé TDM (Tonnerre de Moto ?).

Encore une ... chouette balade, il ne pouvait en être autrement au pays du Grand Duc ...

Cela m'étonnerait que ça soit la dernière virée de l'année car enfin, aucun d'entre nous ne pratique le "remisage" style tondeuse à gazon. Nous nous arrangeons pour dégourdir nos jantes, même au plus profond de l'automne et de l'hiver pour maintenir nos accus au top ... Enfin, soit, c'est la dernière balade dont François fait le compte rendu et, faute de mémoire, tombée dans une oubliette, j'en resterai là aussi.

Encore une année ... riche en enseignements alors que ... l'Enseignement est si pauvre !

***

Commentaires de l'époque ...

Coupons court Coupons court : c'était avant la DL-U . Curieux ce modèle Suzuki 650 DL Unique et prémonitoire. Qu'en pense Reynders, les propriétaires de cet engin devraient-ils subir un contrôle particulier ?

Écrit par : didier | 12/04/2005

 

Et pour pas payer d'impôts, il faut vivre à Monaco ...

A.F.E.R. à suivre ...

Écrit par : Albert | 14/04/2005


11/04/2011 : TRIUMPH s'envole !

Pas plus tard qu'hier, je disais que l'odeur d'essence m'avait donné des ailes ... et voilà que la marque TRIUMPH s'envole. Ce n'est pas moi qui le dis, je l'ai lu dans un article paru sur le site "vroom.be", concernant les immatriculations de 2 roues pour le mois de mars (2011) dans notre petit pays.
A propos de Belgique et du marché des 2 roues, lors du dépôt de ma DL chez Performance Bike, je me suis laissé dire que le nombre de SUZUKI vendues pour un an dans nos frontières représentait une demi journée de travail à Hamamatsu !!!
J'ai du mal à y croire même si cela semble plausible ...
Faut dire qu'on est au pays du surréalisme ici ;-)))) et qu'on a dès lors du mal à ... simplement réaliser !!

Ceci n'est pas un blog ...

***

Commentaires de l'époque ...

La 1/2 journée d'Hamamatsu me parait tout à fait plausible. La Belgique représente en chiffre d'affaires à IBM grosso modo 3% de l'Europe et 1% du monde, ce qui voudrait dire 2 jours d'Hamamatsu. Mais comme la consommation de 2 roues est nettement plus importante dans les pays émergents (surtout Asie), il parait cohérent que nous ne représentions qu'une demi-journée des usines japonaises, alors que nous représentons environ 2% de la production de BMW et donc 4 jours des usines de Berlin, qui ne fait que des grosses cylindrées. La pénétration de BMW en Belgique est d'ailleurs nettement supérieure à ce qu'elle devrait logiquement être (on n'en vend que 2 fois plus dans l'hexagone)
rem : pour aider le Japon après la catastrophe tu aurais du acheter japonais...

Écrit par : ds | 12/04/2011

 

Cela n'aurait représenté qu'une goutte d'eau dans l'océan ... "pas si fique que çà" pour encore venir gonfler le tsunami !!! Les japonais n'avaient pas vraiment besoin de ça !

Écrit par : Alberto | 12/04/2011

 

Tu as des composants électroniques japonais dans ta Triumph. Heureusement pour toi, ils ont été fabriqués avant le tsunami. Car aujourd'hui une série de clients BMW (p.ex.) attendent leur moto car l'usine qui produit certains composants est toujours arrêtée.

Écrit par : ds | 12/04/2011


10/04/2009 : c'est parti !!

C'était à la veille d'un départ à la Côte d'Opale avec ma Douce et mes amis ...

Henri, Didier, Jacques, François, Josée, Alberto et Bernadette
Henri, Didier, Jacques, François, Josée, Alberto et Bernadette

***

Enfin ... presque !
Les valises sont bouclées, les billets dans le porte-feuille, y aura bientôt plus qu'à décoller !!
Bizarre, le top-case est pratiquement vide : moi qui croyais qu'il allait déborder de partout, il n'en est rien. A la limite, je pense m'être chargé plus que ma Josée et, quelque part, ça m'inquiète.
On a certainement oublié des trucs, ce n'est pas possible autrement ...
Chouchou !?!? T'as pris le tire-bouchon ?
Et les brosses à dents ?? Et les médocs de base pour les maux de têtes, lourdeurs d'estomac, diarrhées et autres joyeusetés ??? Tes crèmes de jour, de nuit, de contour de l'oeil (gauche et droit), les coton-tiges, les demake-up ????
Et le four à micro-ondes pour les ... encas chauds ?????
Parfait, rien à dire ...
Je n'en reviens pas.

Bon, ben, "yapuka" comme on dit, dormir là-dessus et ne pas se lever trop tard demain pour faire les choses à l'aise et arriver à 10 heures pétantes chez Henri et Bernadette ...

Joyeuses Pâques à toutes et tous, profitez bien de ce week-end prolongé et surtout ... ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier !!!

J'espère pouvoir suivre le Moto Gp du Qatar dimanche : le départ est fixé à 22H00 pétaradantes. Les premiers temps sont tombés aux essais libres et on a dans l'ordre, STONER, ROSSI, EDWARDS, LORENZO, DE ANGELIS et CAPIROSSI. Tout cela va évidemment évoluer dans les heures qui viennent ...

Je ne le dis plus, je me casse : faut être en forme et d'attaque (t'attaquais toi ?) pour demain !!

***

Ici venait un paragraphe concernant le décès de mon père survenu le 29 avril 2008 sur lequel je préfère ne pas revenir ...

Juste pour dire que le milieu "hospitalier" ne l'est pas toujours.

Aujourd'hui on l'applaudit et c'est normal mais, perso, je n'ai pas que des louanges à formuler à son égard ...  Mais que soit !

***

[...]

Heureusement, la vie continue et elle réserve parfois de bonnes surprises également ...
Hier, par hasard, on s'est retrouvé, ma Tendre et moi, devant le miroir du hall, moi devant, elle derrière.

Elle m'a entouré de ses bras et elle a dit : "Samedi, on sera comme ça, je te tiendrai par la taille sur la moto ...".
Du coup, on a chopé "la banane" tous les deux, un grand sourire a fendu nos visages réfléchis par le miroir et moi de me pencher à gauche, puis à droite, puis à gauche encore, puis à droite en faisant "Broum Broum" et elle d'en faire autant ...


PS à posteriori : pourquoi "Broum Broum" et pas "Vroom Vroum"?  Bonne question !

Il me semble que "Vroum Vroum" ça sonne mieux pour une Voiture tandis que "Broum Broum"  ça fait plus... Biker!

Côte d'Opale du 11 au 14 avril 2009
Côte d'Opale du 11 au 14 avril 2009

09/04/2011 : première tonte !

Je ne sais pas chez vous mais, à la maison, c'est la première fois de l'année que je tonds : le temps s'y prêtait et le temps j'avais ;-)
La HONDA a démarré au demi-tour. Je sais qu'on dit "au quart de tour" mais étant donné que j'ai juste dû insister une fois de plus, ça fait bien un demi !
J'ai commencé vers 16h45 et j'ai tout terminé (ramassage, brossage et remisage compris) vers 18h45.
Et bien, vous savez quoi ?

Cette odeur d'essence m'a donné des ailes : mon sang n'a fait qu'un demi-tour ;-) et sans même me rafraîchir, je sais c'est dégueulasse, j'ai enfilé la panoplie du parfait petit motard du samedi et j'ai emmené la TIGER pour un petit tour via Biesme, Maredsous, puis la Molignée et retour par Bioul, Arbre et Mettet. Une centaine de kilomètres durant lesquels je me suis pris un pied les gars, que j'vous raconte même pas !! Cette TIGER, même en rodage, a de la ressource, c'est sûr !! Qu'est-ce que ça sera quand on pourra prendre 10.000 tr/min soit !! deux fois !! plus que pour l'instant ;-))))))))))
Déjà à ce stade, je trouve qu'elle est bien plus vive que la DL, non seulement dans les montées en régime mais aussi à l'inscription dans les courbes, elle y va plus naturellement, tout semble plus facile même si la DL n'avait déjà pas grand chose à se reprocher de ce côté là ...
Je suis franchement emballé !
Aujourd'hui j'ai mis les bouchons et j'ai ainsi résolu le problème du bruit provoqué par l'air dévié sur le casque.
Vous n'aimez pas les bouchons ?

Vous détestez les bouchons ??

Vous pensez qu'il est indispensable d'entendre tous les bruits du trafic pour rester "aware" de tous ses dangers ???

Vous avez tout faux, sur toute la ligne !!!

Les bouchons atténuent les claquements du vent dans le casque mais laissent passer TOUT LE RESTE au point qu'on roule plus en sécurité, na !!!
Reste que cette machine est un peu plus haute que ma "DL" et qu'il va me falloir une vigilance de tous les instants sitôt que j'effectuerai des manoeuvres ...
Seigneur, pourquoi ne m'as-tu pas donné juste quelques centimètres de plus ?

Mon père, pourquoi m'as-tu abandonné ??

Et pourtant j'ai deux oncles (des frères à mon papa, Gino et Emidio) qui frôlent voire dépassent même tous les deux le mètre quatre-vingt !
Le monde est mal fait !!
Enfin, c'est moi qui suis mal fait ;-)))

Un produit "semi-fini" ...

***

Commentaires de l'époque

Comme me disait mon concessionnaire Yamaha à propos des motos Honda : " Honda,oui, ils font d'excellentes tondeuses". A quoi le concess Honda répond : "Yamaha, oui, ce sont les meilleurs pianos". Et dire qu'il y a (eu) des machines à coudre Triumph...

Écrit par : ds | 10/04/2011

 

Il y a aussi des sous-vetements Triumph!

Écrit par : Al | 10/04/2011


08/04/2008 : Off-road book

Ceci est un extrait de la note du 6/04/2008 qui a fait l'objet des commentaires que j'ai ajoutés tout en bas

[...]

Un autre truc qui m'énerve, ce sont ces put... de prévisions météo !
Il y a trois jours je postais un message où je copiais/collais les prévisions pour aujourd'hui : c'est tout juste si on ne nous annonçait pas que le ciel, tout entier avec tous ses saints, allait nous tomber sur la tête !
Vous avez vu quelque chose vous ? Il a fait S-U-P-E-R-B-E aujourd'hui : une journée ensoleillée à laquelle on n'a droit qu'en semaine, vous voyez ce que je veux dire ?

Les températures étaient certes fraîches, oscillant entre 5 et 6°C, mais le soleil était au rendez-vous !

Quand je pense qu'on ne s'est même pas posé de question, remettant à plus tard une virée qu'on aurait pu mettre à l'agenda aujourd'hui même, là, tout de suite !!

A chier vraiment !!!
Heureusement qu'on s'est rabattu, ma gazelle et moi, et une fois de plus, sur une marche ADEPS au départ de Bouffioulx, une belle marche de 11.1 km le long de la Biesme et par delà, une marche bucolique à souhait !

Merci à l'ADEPS et merde à l'IRM !!

Ce qui suit est bel et bien la note du 8/04 !!

 

En plus de ça, le "off-road book" était impeccable : on aurait pu croire qu'il était l'oeuvre de François, passé maître es road-books ! (Cher Obélix, les tiens sont tout autant des chefs-d'oeuvre !! - Faut ménager les susceptibilités...)
De quoi je parle ?
De la marche ADEPS de dimanche, tiens !
Une fois n'est pas coutume, nous avons reçu un itinéraire à l'accueil : il précisait les distances, les directions, les "spots" touristiques, un bref historique de ces derniers, les pit stops pour ressemeler les godasses défaillantes, le fléchage habituel restant, lui, de mise tout au long du parcours.
François ! Tu sais ce qu'il te reste à faire : tu réalises le parcours avant tout le monde et tu poses toutes les flèches directionnelles, bien en vue, aux endroits stratégiques, avec en prime, en grands et
gras caractères les kilomètres parcourus et restant à parcourir !
Si ce n'est pas là une bonne idée, va falloir m'expliquer !!
Le premier voyage s'approchant à pas feutrés, je vais enfin en dévoiler la nature, la durée et la destination.
Nature : voyage à moto
Durée : 4 jours
Destination : l'Auvergne.
Il y aura deux départs, un faux ;-) et un vrai.
Explication : Jacques flanqué de sa Dulcinée et soutenu par sa GS 1200 et Didier, juché sur sa TDM aux tons classieux démarreront, petit patapon, le 30 avril et feront escale à Noyers-sur-Serein à l'hôtel de la Vieille Tour (Prenez garde !!).
Ils ont préféré saucissonner le parcours avec un arrêt saucisson/édredon, parcours qui, selon toute vraisemblance, devrait atteindre +/- 750 km.
La "bande de jeunes" que nous sommes, j'ai nommé Henri et Bernadette à bord du Tigre, François et moi sur nos belles DL rutilantes, avons décidé de faire la descente en un jour, "tout schuss", à fond les manettes, les nez dans les bulles, jusque Saint-Christophe-sur-Dolaison, aux portes du Puy-en-Velay, en veux-tu, en Velay.
Altitude : 630 m - Coordonnées GPS :45°02’39 N 3°53’09 E - Noms des habitants : les Ponot(e)s - Carte Michelin n°76 - Carte IGN n°50 - Etat des routes : 0 811 651 897

Nous partirons de Couvin le 1er mai à une heure qui n'est pas encore fixée mais qui devrait osciller entre 6h30 et 7h30 ...

Mazette, fichtre, sacrebleu, je me lève plus tard pour aller bosser :-)
Nous sommes sensés nous retrouver tous ensemble, tous ensemble, le jeudi soir, vers 20H00, autour d'une bonne tââââââble et plus tard dans une bonne chambre, mais pas tous ensemble, tous ensemble cette fois, on sait se tenir, faut pas croire !

Je vais en rester là pour l'instant et rejoindre la mienne, il est encore bien tard et ... comme chaque fois, le matin arrive beaucoup trop vite et ... trop tôt !

***

Commentaires d'époque

météo Alberto,
Tu dois habiter une région privilégiée bénéficiant d'un micro climat car nous nous avons eu du soleil, oui, mais aussi une belle averse de neige. Hier en revenant vers 10h30 de la concession Triumph je me suis fait rincé. Alors vive le printemps !

Écrit par : Obelix | 06/04/2008

 

microclimat de Charleroi A Bxl, on a eu plusieurs giboulées et de la neige, le tout entrecoupé de soleil.

Écrit par : didier s | 06/04/2008

 

Le temps, le temps, le temps et rien d'autre ... Sans doute nous reste-t-il quelques privilèges, à nous Carolos. On ne peut tout de même pas tout nous mettre sur le dos ;-)
J'aurais donc pu sortir la DL mais pour faire un tour du quartier et ses environs ...
Hier, samedi, bien sûr qu'on a eu des averses mais aujourd'hui NADA, on aurait dit le Sud !!

Écrit par : Albertino ROSSI | 06/04/2008

 

Même chose à Bousval Un temps superbe !
Mais je n'en ai pas profité étant donné que (1) je me suis cassé le dos en semaine et je n'aurai pas pu monter sur ma moto, et encore moins rouler dessus ne fut-ce que quelques mètres, et (2) c'était la visite chez jolie-maman à Bruxelles où il a d'ailleurs aussi fait très beau (de 16h00 à 19h00).

Écrit par : Francois | 07/04/2008

 

François n'a pas bon dos ! Pffff... tu te casses le dos et PERSONNE (sauf moi) ne s'inquiète du comment et de ses conséquences à court, moyen et long(baires) termes !
Alors qu'en est-il, vieux motard invertébré ?
Tu vas mieux ??

Écrit par : Al Dos Matchone ;-) | 08/04/2008


07/04/2010 : "Le chemin des dames"

C'était le but de notre virée motarde du jour car, et c'est une première cette année, j'ai ENFIN eu le plaisir de partager la route avec mes amis François et Henri ...
Nous nous étions ratés lors de la "Wallançonne" que j'avais effectuée avec Didier et Jacques, ainsi que Willy pour l'occasion.
Je vous raconterai tout ça demain probablement et je ferai le lien vers les quelques photos que j'ai prises sur le parcours.
En attendant, pour m'imprégner de l'Histoire avec un grand "H" de la "Grande Guerre" avec deux grands "G", dont un sanglant épisode s'est déroulé au lieu-dit "Le Chemin des Dames", et suite à sa brève narration par Didier, qui connait tout sur tout et le reste, je suis allé consulter la nouvelle Bible d'Internet, j'ai nommé WIKIPEDIA, concernant ce fait de guerre et, croyez-moi, j'en suis sorti choqué : lisez ceci !!
Évidemment il faut éviter les amalgames et savoir exactement de quoi on parle mais, finalement, quand on voit comment se sont comportés et se comportent sans doute toujours certains hauts commandements militaires, les criminels de guerre, au sens littéral du terme, se retrouvent dans tous les camps !!

***

Je sais, je distille l'information ...
Une manière de faire qui n'est plus au goût du jour quand, au contraire, on est bombardé de toutes parts au point qu'on ne sait plus faire la part des choses et où le pire devient banal ...
Autre débat assurément !


Pour en revenir à ma distillerie, voici donc, en première mondiale tout de même, les photos de cette belle virée d'un peu moins de 400 bornes, entre amis !

Après le choc des photos, le poids des mots.
Et question poids, je vais essayer de faire dans le "light" pour une fois, je dis bien essayer car s'il est vrai qu'on pourrait souvent résumer une sortie en moto comme suit : Broum broum, clic-clac, miam miam, glou glou, broum broum, bonsoir chérie, je ne t'ai pas trop manqué ?", il n'en reste pas moins vrai que, souvent, pour tout qui n'est pas totalement analphabète, elle est bien plus riche en adjectifs qualitatifs & quantitatifs !!
J'ai dit !!


Or donc, le Chemin des Dames étant grosso moto situé sur l'axe Charleroi - Reims (j'ai bien précisé grosso moto hein !), c'est logiquement à Beaumont, que le lieu du départ avait été fixé, chez Henri plus précisément où je suis arrivé avec quelques minutes de retard sur les autres, sans doute parce que j'ai respecté les limitations de vitesse tout au long du parcours qui m'en séparait !!
Il faisait bien froid ce matin là ...

On dirait du "Dassin", il ne manque plus que les "chabadas" et la trompette bluesy ...
Sans blague, il faisait vachement froid même, le décor était givré et la température flirtait, la salope, avec ce gros nullard de zéro degré !!!
Un bon café plus tard, merci pour le bon café plus tard, nous avons pris la route, Henri en tête de convoi.
J'avais imprimé le road-book établi par François à l'aide de son Tripy (I) et l'avais glissé sous le plastique transparent (ben oui, sinon comment qu'on verrait au travers, pfff) de mon sac de réservoir ...
J'avais vaguement décidé d'essayer de le lire en roulant pour me familiariser avec ce genre de support. Ce n'est évidemment pas la première fois que je tente de suivre un road-book tout en suivant mes acolytes mais, c'est souvent fait d'un oeil distrait, l'autre étant occupé à calculer les trajectoires au compas ;-)))
C'est ainsi qu'après 63.8 km empruntés sur les N40, N53, N597, N596, D963, N43, re-D963, pendant lesquels Henri continuait d'imprimer un bon rythme, à l'entrée de "La Bouteille", ça ne s'invente pas, il fila tout droit, subjugué par le charme d'une splendide ... église, alors que le r-b indiquait qu'il fallait virer à bâbord toute sur la D75.
Cette "erreur" ne m'échappa pas, oh cher papa comme je pense encore beaucoup à toi, et je klaxonnai 3x pour l'avertir de cette méprise.
François, qui me suivait à ce moment là, prit à gauche et je plongeai dans sa roue que je ne quittai plus jusqu'à Hurtebise et le musée de la Caverne du Dragon.
Toutefois, à un moment donné, arrivés à un quatre chemins, je me portai à sa hauteur et lui fit vertement ;-) remarquer qu'il aurait dû s'arrêter pour que les suiveurs puissent changer la page du road-book ... sinon à quoi ça sert de l'avoir, hein ?? Évidemment, lui, il avait planté son Tripy sur son guidon et, à partir de là, le r-b papier ne lui servait plus.
Pas encore vraiment au point cette technique-tactique, en vérité je vous le dis !!

Par contre, aussi loin que je sois concerné, je suis à point et prêt à dormir, ce que je vais faire de ce pas titubant ...
A suivre ...
Je vous laisse le road-book pour que vous continuiez sans moi ???

***

De fait, finissons-en avec ce compte-rendu, SVP !!
Nous étions donc restés sur le site, au Musée d'Hurtebise. Didier avait évoqué ce boucher de Nivelle (Nivelle c'est SON NOM - à ne pas confondre avec le dépeceur de Mons), chef d'armée qui se souciait très peu du sort de "ses" soldats en les envoyant au casse-pipe sans état d'âme, en dépit du bon sens et misant uniquement sur le résultat ... catastrophique en la circonstance.
Plutôt que de visiter le musée de la cave au grenier, ce qui nous aurait pris à peu près 1h30 et étant donné l'heure qui avançait inexorablement, nous risquions d'entendre nos estomacs crier " FAMINE !!!" et, avant qu'ils nous cassent les oreilles, nous avons demandé au préposé derrière le comptoir d'accueil, s'il y avait un bon restaurant, ouvert et pas cher, à un jet d'obus de 14 ...
Il nous a indiqué "Le Grill Picard" à Corbény, en ajoutant qu'il fallait signaler qu'on venait de sa part, ce qui nous donnerait droit à un apéritif gratuit !
On ne s'est pas fait prier, on l'a remercié, on a grimpé nos destriers et on s'est lancés à corps perdus vers Corbény, la bave aux babines ;-)))
7 ou 8 kilomètres plus tard, nous avons planté les machines sur leurs béquilles latérales, dans le gravier mou du parking du restaurant.
Nous entrons et nous nous installons dans la salle du fond, aménagée en véranda et meublée de rotin.
Une demoiselle nous apporte les cartes. Nous les étudions, trois d'entre nous optent pour le menu à 15 alors qu'Henri fait son marché dans les entrées et les plats. Nous soulignons que nous venons "de la part du Musée" et qu'on nous a promis 3 menus gratuits en plus de l'apéritif offert ... Mais, ça n'a pas marché. On a malgré tout eu droit à un kiss Kir de bienvenue !
Alors, vous savez à quoi j'ai eu droit pour 15 € ? Voici le détail par le menu :
- une salade au Maroilles chaud;
- un rumsteack (d'une belle tendreté ma foi) au poivre vert avec ses petits légumes;
- un assortiment de 4 fromages avec un petit pavé de beurre qui ressemblait à s'y méprendre avec un cinquième morceau de fromage (n'est-ce pas François);
- un fromage blanc avec des fruits rouges;
- et du pain à volonté !!
Ajoutez 5 € pour le Coco-Colo et le café, ça vous fait juste 20 €.
Dans la plupart des restaurants "chics et chers" près de chez nous, c'est juste le prix d'une maigre entrée perdue au milieu d'un beau plat décoré !
Comment est-ce possible ?
Je comprends pourquoi tous les restaurateurs de Charleroi roulent en Jaguar sous les yeux remplis d'envie et devant les ventres vides de pauvres malfrats innocents ...
Croyez-moi, j'ai eu plus de mal à quitter la table qu'à m'y installer, coincés que nous étions Didier et moi, contre la cloison ...
Au prix d'un gros effort, j'ai réussi à lancer la jambe droite par-dessus la selle pour m'asseoir sur la confortable DL.
Ah, non, trop de gravier, faut descendre et tirer la grosse bleue (quelque chose comme 215 kilos tous pleins faits) en arrière pour repartir du bon pied.
Pour l'occasion, j'ai aidé Henri à déplacer son Tigre, et il m'a remercié pour ce geste confraternel.
Je m'en voudrais d'oublier de dire qu'au détour du Musée, on est passé 2 x à Outre, et François d'insister dans un e-mail, sur l'infinité de jeux de mots qu'on pouvait en tirer ... Euh, je ne vois pas du tout où il veut en venir et je passe outre !!
Nous sommes donc repartis direction Couvin (normalement) via Aubigny-en-Laonnois, Saint-Erme-Outre-et-Rame(-et-tais-toi !), Sissonne (n'ouvre pas !!!), Lappion, Dizy-le-Gros, (qui, pour la petite histoire, sort avec la grosse Daisy), Rozoy-sur-Serre, Brunehamel, Rumigny, et Mon Idée.
J'arrête là car c'est probablement à cet endroit que Didier a eu la sienne. Hein ? Ben oui voyons, en "rumignyant", il a eu l'idée de nous détourner vers Macquenoise.
Excellente idée d'ailleurs, comme (pratiquement) toutes celles qui illuminent (souvent) son cerveau imberbe ;-)
Hélas, on n'a pas eu le droit de déambuler dans les décors du film de Dany BOON, "Rien à déclarer", qui sera dans toutes les bonnes pharmacies dans quelques mois.
Un "responsable" nous a empêché de franchir les barrières sous prétexte qu'il avait des ordres qui venaient d'en haut ... En discutant, nous avons appris que les décors allaient normalement être démontés à partir du lendemain, raison de plus pour qu'on nous laisse nous y promener, n'est-ce pas ? Et bien non !!
Quelques photos plus tard, nous prenons la direction de Val Joly et de Eppe-Sauvage où mes amis décident d'une dernière halte. Je regarde l'heure (17h15 déjà), je me rappelle avoir dit à ma "Doucinée" que je ferais l'effort de ne pas rentrer à la nuit tombée et, un peu à contrecoeur il me faut bien l'avouer, je plante là mes compagnons de route, pour la terminer tout seul dans mon froc à cause de la "clock" comme dirait RENAUD !!
Une heure plus tard environ, après Solre-le-Château, la Vallée de la Thure, Beaumont et la N53 vers Thuin, j'étais de retour parmi les miens, tiens !!
Une superbe randonnée que nous devrions normalement refaire le 20 juin avec le "R.A.T." ...

Ouf, une bonne chose de faite, n'est-il pas ?

PS : en visionnant les 4 photos que François nous avait envoyées suite à cette sortie, je me suis rappelé que, pour une d'entre elles où on nous voit tous les 4, il s'était esquinté à utiliser le retardateur mais il ne chopait que ... quelques morceaux de nos illustres bustes, même en mettant par dessous l'appareil un carton à bière qui risquait même de faire ressort et l'envoyer en l'air au moment du déclic ! J'ai donc demandé à une des serveuses si elle acceptait de nous prendre tous les 4 !


06/04/2006 : "Qatar Act !"

Et oui, 2 notes du 6/04, en 2006 et en 2009, le tout pour le même prix !!!

 

Pour celles et ceux qui ont toujours un voile devant les yeux, pour celles et ceux qui n'ont d'yeux que pour une seule lecture qui leur sert d'unique référence, à savoir MON BLOG ;-), à celles-ci et à ceux-là je rappelle que, contrairement à l'habitude, le prochain MOTO GP a lieu CE SAMEDI !!!

A celle (!) et ceux qui me font l'amitié d'accepter ma compagnie lors de balades et de voyages, je rappelle que ... le Dimanche qui arrive, plus précisément le 9 avril, TOMBE UN DIMANCHE !!!! Et on n'a pas trouvé de meilleur jour que le dimanche pour faire une balade DOMINICALE !!!!!

Alors ?? Des amateurs ? Des propositions ? Quoi ? La météo ? Bof, hésitante ! De quoi faire hésiter ... et comme le dit le proverbe "La pluie n'a jamais fait le beau temps" mais bon ... il n'est vrai que s'il pleut ... et ... si les gouttes hésitent à se jeter à l'eau ... on aura peut-être quelques périodes sèches ... qui nous permettront de rincer nos tenues ... et la poignée d'amour, celle des gaaaazzzzzzzzz bien entendu : alors, comme on dit, à bon entendeur ...
J'ai haussé le "font" pour qu'il n'y ai pas de malentendu !

Keskidi ??
Sais pas ... Il dit qu'il est fort tendu ...
Pas étonnant, i roule pu assez, l'a besoin de détente
Ouais, ça doit être ça, il est dur à la détente

******

06/04/2009 : "Detritus et deSgustibus"

Ouais, juste un truc encore concernant la mésaventure de ma Josée.
Quand je suis retourné sur place, j'ai quand même jeté un oeil circulaire sur le parking, j'ai inspecté les buissons, les recoins, le terrain vague qui le jouxte, des fois que les ordures qui avaient fait le coup, n'en voulant éventuellement qu'au contenu de son manteau, s'en seraient débarrassés juste après ...
Je ne l'ai évidemment pas retrouvé mais je me suis rendu compte combien les abords étaient dégueulasses, des canettes partout, des vieux cd's, des plastiques, des emballages en tout genre, des montagnes de mégots de cigarettes ...
Dégueulasse je vous dis !
On essaie de nous culpabiliser nous les "vieux", sur ce que nous laissons aux générations futures, et sans doute n'avons nous pas tout fait comme il aurait fallu le faire, mais quand je vois "ça" ... je me dis qu'avec les générations qui nous suivent ... c'est foutu d'avance !!

Je serais la Planète Terre, j'abolirais la loi de la gravitation, comme ça tout le monde s'enverrait en l'air et, pendant ce temps là, je me casserais dans une autre galaxie !!!

***

Commentaires d'époque

Charleroi n'est pas Knokke Eh oui, les frigo-boxes sont admis à Charleroi et c'est pour cela que vous n'avez pas de plage. Et en dehors de Loverval, ce serait la zone. Demande une place de concierge chez Albert à la Blanche borne, là tu seras protégé.

Écrit par : didier s | 06/04/2009

 

Knokke, Knokke, Knocking on heaven's door ... Et en plus ... j'aurais un autre salaire que celui que j'ai n'est-ce pas, ah ah ah !!!! Qui a dit que nous étions tous Frères ? On serait autrement mieux lotis si on faisait partie de la famille ...

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 06/04/2009


05/04/2009 : fait divers...printanier !

Un peu plus dégoûté encore par le genre humain ...
Certes, rien de grave, mais en accord avec ce que je disais il n'y a que quelques jours : les choses qui nous touchent de près nous marquent bien plus que ce qui se passe à l'autre bout du monde ...
Explication : hier, ma Josée fait quelques retouches à un "trench" qu'elle avait acheté le samedi précédent à l'Inno. Elle reprend les manches en resserrant les boutonnières pour qu'elles ne lui tombent pas trop sur les mains ...
Toute fière, elle se pavane devant le fiston et moi, virevoltant devant nous comme l'alouette autour du miroir ... C'est vrai qu'il lui sied parfaitement, qu'il lui va bien au teint et que ... je suis fier d'avoir une aussi jolie femme, même si un chouia trop coquette ...
Elle part faire les courses au Champion de Couillet, un aller-retour car il ne manque presque rien au frigo pour qu'il nous comble toute la semaine ;-)
Elle revient une petite heure plus tard, catastrophée...
Elle raconte : "Je deviens folle ou quoi ?"
"Je ne sais pas ce qui c'est passé mais sur le parking, alors que je mettais les courses dans le coffre, on m'a aspergée de ketchup dans le dos ... Je n'ai pas vu d'où ça venait ... J'ai enlevé mon trench pour nettoyer le plus gros des taches, je l'ai mis sur la banquette arrière et me suis dépêchée de revenir pour achever de le nettoyer et ... il n'est plus là !!!"
En fait, lorsqu'elle a quitté le parking et avant de prendre le rond-point du Viaduc, elle a marqué l'arrêt. C'est au moment de repartir qu'elle a entendu un bruit sourd qu'elle a interprété comme un basculement des courses dans le coffre. En fait, et à postériori, ce devait être l'un ou l'autre complice, qui a rapidement ouvert la portière arrière de la voiture pour s'emparer du manteau tant convoité ...
Un travail orchestré, prémédité, sans doute bien rôdé par une bande de manants qui commencent par déstabiliser leur victime en l'arrosant et puis qui composent sans doute suivant sa réaction ...
Car, à partir de là, on pourrait imaginer qu'ils s'en prennent aux courses, au sac à main ou, à la limite, à la voiture et à la personne, pour peu que celle-ci réagisse en plantant tout là pour réintégrer le magasin et demander de l'aide ou ne fusse que pour nettoyer ses vêtements ...
On est retourné sur les lieux et on a questionné des gens. Au Champion, ils vont visionner les enregistrements des caméras de surveillance en quête d'informations : un numéro de plaque, un visage, des mouvements suspects ...
On n'a pas porté plainte, pensez, à quoi ça sert ?! ça fait de la paperasse et ça emmerde tout le monde !
Quand j'habitais Jumet j'ai été cambriolé, la police avait mis 2h30' à se pointer à la maison : une paire d'experts en képi, sympas au demeurant mais qui nous avaient bien fait comprendre qu'il ne fallait rien espérer. De fait, un mois plus tard j'étais convoqué au commissariat pour m'entendre demander : Alors ? Vous avez des nouvelles Monsieur ?
Moi : Euh ... ben non ! ça serait plutôt à moi de vous poser la question, non ?"
Affaire classée !
Voilà, encore une goutte d'eau dans le vase, ce vase qui n'en attend parfois plus qu'une pour déborder !!
Je vous le disais, rien de grave, ça aurait pu être bien pire et les exemples ne manquent évidemment pas mais ... ça fait chier quoi ! C'est tout !!
En tout cas, vous voilà prévenus : si on vous balance du ketchup ou toute autre sauce d'ailleurs, ne croyez pas à une simple plaisanterie de mauvais goût !!!

A part ça, on a passé un très agréable dimanche : une marche ADEPS de 10 km avec femme, fille et soeur, ainsi que Michel, mon collègue et néanmoins ami, sa fille et peut-être son futur gendre, un bon poulet aux amandes, frites, MAYONNAISE (fuck le ketchup !!), salade composée, un peu de jardinage et voilà un week-end qui se termine dans la quiétude ...
Pas encore eu le temps de prendre connaissance des résultats de F1 et de SBK mais j'y vais de ce pas, juste après !!
François nous a envoyé les road-books pour le voyage en Côte d'Opale : nickel comme d'habitude.

Un tout grand MERCI pour cette préparation.

***

Commentaires d'époque ...

Josée, Alberto,
A l'avenir lorsque tu enverras ta Josée faire des courses au Champion ou autres Carrefour fait la se changer et mettre des guenilles. Tu l'écris toi-même, elle est trop coquette ! Ainsi elle ne risquera rien. Blague à part c'est dégueulasse de s'en prendre ainsi à une femme sans défense.

Écrit par : Obélix | 06/04/2009

 

Un prêté pour un rendu Comme Josée n'a surement pas de "guenilles" , Gabrielle propose de lui en prêter. Nous avons toute sorte de vieux manteaux à disposition.

Écrit par : didier s | 06/04/2009

 

Prêts sous le manteau ... Merci pour l'idée du prêt : voilà des "PETITS RIENS" qui scellent des amitiés durables ... de lièvre !

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 06/04/2009

 

Un client à moi la semaine passée , fait un accrochage sur le parking du Cora, sort propose à ce jeune de remplir un constat à l'amiable ( mon client reconnaissait qu'il était en tord ) ...
Conclusion : le jeune roulait sans assurance et donc appelle des amis et tabasse mon client à 25 sur le parking. Personne ne lève le petit doigt . La police arrive 45 minutes plus tard ! Les jeunes menacent de venir tabasser toute la famille de mon client et donc il ne porte pas plainte !
Mon client était avec sa fille qui s'était enfermée dans la voiture !
Tu nous as fait peur tonton !!! On tremblait presque en lisant ton post !!! Heureusement plus de peur que de mal , on vit dans un monde de brutes et vaut mieux bien s'assurer :p
Bon, on va tous se cotiser entre motards et on va repayer la veste  à Josée

A très bientôt chez P. pour la fête des mères

Écrit par : chirs | 07/04/2009

 

Question au pro que tu es : le fait d'avoir une omnium pour la caisse ... ça permettrait pas de récupérer la valeur du manteau ? Je me doute bien que non mais ... au cas, par exemple, où on lui aurait volé la caisse ET le manteau qui serait resté dedans, est-ce que la compagnie aurait remboursé le manteau ?

Écrit par : Albertino Vé-Stromboli | 08/04/2009

 

Normalement oui : il faut que je me renseigne mais normalement oui , si on avait volé la voiture on aurait dû rembourser les bagages donc on pourrait sous entendre que le manteau était un bagage.  Je me renseigne et te dis quoi demain :p

Écrit par : chris | 08/04/2009

***

Commentaire du jour : en cette période (04/2020), il y a des idéalistes pour croire que cette énième crise (celle-ci étant due au Covid-19) va changer la face du monde. 

Laissez-moi vous dire que je n'y crois pas une seconde : la délation est plus présente que jamais, la police est plus nulle que jamais (deux exemples : elle course les gens honnêtes dans les parcs publics et dresse des barrages face aux motards solitaires en mal de roulage ...), les ministres se demandent quelles taxes ils vont bien pouvoir lever pour boucher le trou de 24 milliards (à ce jour) qu'à créé l'arrêt des activités alors que la fraude fiscale est 100 fois supérieure et qu'on sait pertinemment est le pognon et QUI le détourne ...

Franchement ?  Il est GRAND temps que les choses changent VRAIMENT !! 


04/04/2005 : Vacances à la mer ...

Une semaine de digue ... (la belle digue dig', la belle digue don) ... à pied, à vélo ... ça permet de décompresser ... au point qu'au retour ... on a le cerveau tellement vide ... qu'on n'est plus apte ... à accoucher d'une phrase ... sans la barder de ... points de suspension.

A propos de "point de suspension" il faut savoir qu'un vélo n'a ... point de suspension (pas le mien en tous cas) et que le confort de la selle est tout relatif ... ce qui a pour effet de rendre très rapidement douloureuse la partie la plus charnue du corps humain : ça ne m'a pas empêché de faire pas mal de kilomètres, plus d'une dizaine ;-), accompagné ou non de ma Dulcinée et d'écumer les routes qui bordent la côte et celles de l'arrière pays.

Je ne vais pas vous cacher que j'ai désespérément cherché à dénicher le Club de cyclo-touristes dont la photo des membres se trouve jointe au texte du 20.11.2004 et intitulé "268,831 km/h"...

Cela dit, ça n'a rien à voir avec les virées à moto mais indéniablement, tant que le pourcentage de déclivité tend vers le zéro absolu (faudrait pas qu'en plus de se casser le fi(gn)on, on se fasse péter le p'tit coeur) voilà une pratique bien agréable, écologique, bucolique, silencieuse, salutaire et pleine de charme, la topographie du nord du pays s'y prêtant idéalement évidemment.

Y faire de la moto me semble par contre beaucoup moins intéressant : trop urbanisé, trop de radars, routes trop monotones, la carte Michelin du Nord ne s'y trompe d'ailleurs pas, elle qui ne renseigne pratiquement aucune "route verte" en Flandre alors qu'au contraire, celle de la Haute Belgique, haute en couleur, en est truffée !!! (voir cartes n° 213 et 214)

Quelques petites phrases notées au vol en prévision de mon retour ... en zone civilisée et libre :
- alors qu'une épaisse brume nous masquait la mer : "Le brouillard devrait se dissiper ... d'ici peu. On se lèvera quand il en aura fait autant". C'est ainsi qu'il nous est arrivé de nous lever à près de midi

- toujours à cause de la brume ... et lors d'une crise de foi consécutive aux manipulations de l'info relative au décès du Saint Père ... excédé par les contradictions entre les déclarations des uns et des autres ... "Je vais me convertir au brise-lames"

- lors d'une conversation familiale : "J'ai mal à mes ancêtres : aïeux !!!!" Celle-là ne fera pas de vieux os ;-)

- et encore : "Voir la mer et rester ... médusé"

En définitive, séjour bien agréable, ponctué par la visite de François (voir son compte-rendu), de passage à Koksijde-bad avant de prendre la direction de Calais pour estimer le temps nécessaire pour rejoindre l'hôtel qui aura le privilège de nous héberger avant notre traversée de la Manche, direction Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch, petit village gallois.

Plus qu'une trentaine de fois dormir ...

N.B. : Pour savoir comment prononcer le nom de ce petit village, rendez-vous ICI


03/04/2008 : Hiver, te voilà enfin !!

Ce n'est pas encore pour ce week-end ...
On était en droit d'espérer une petite sortie motarde mais elle va encore nous monter au nez.
Jugez plutôt avec les prévisions pour le dimanche qui vient :
Le temps deviendra totalement hivernal avec de nombreuses et parfois intenses averses. En plaine, il s'agira d'averses de pluie, de grésil voire de neige fondante tandis que sur les hauteurs, la neige ferme fera son grand retour avec accumulation conséquente possible. Un coup de tonnerre pourra même de temps en temps ponctuer toute cette agitation.
Tu parles d'une agitation !! Va encore falloir rester bien au chaud dans nos chaumières, à ronger notre frein ... Encore une expression bidon : "ronger son frein" ... Encore faudrait-il avoir besoin de s'en servir, bon sang !! Et pas besoin de frein quand on vous impose l'immobilisme et de l'immobilisme ne naît pas le mouvement, vin d'jou, sauf peut-être le mouvement d'humeur !!
Aaaarggghhhh ! Je vais sans doute être obligé de bricoler à la maison. J'ai acheté tout un jeu de luminaires au néon pour remplacer l'éclairage déficient dans le garage ...
Je pensais remettre ce travail à ... l'hiver prochain ;-))) mais ... hum ... il est imminent l'hiver prochain !!! Aaahhh ... que "n'ai-je" attendu pour acheter tout ce bazar !!! "L'eus-je" su que je ne l'aurais pas acquis ...
Ouais, bon, j'arrête là car je dérape ...
A+

 

***

Commentaires d'époque ...

Et rappelez-vous d'il y a exactement un an Ce petit week-end en Normandie pour les vacances de Pâques 2007: du 20° à l'ombre pendant 15 jours !
Réchauffement de la planète, mon oeil.

Écrit par : Francois | 03/04/2008

 

Petit rappel En effet ...
Je viens de relire mon compte-rendu qui m'a rappelé d'excellents souvenirs
Espérons que début mai, le temps sera plus clément !!

Écrit par : Albertino ROSSI | 04/04/2008

***

A noter que François y était allé d'un compte-rendu de cette première sortie printanière ...

***

Grand saut dans le temps et retour au présent avec un constat relativement amer : on nous annonce un splendide week-end ces 4 et 5 avril 2020, avec des 20° un peu partout sur le territoire et un grand ciel bleu MAIS nous sommes confinés comme de vulgaires poulets pendant la grippe aviaire et cela pendant que les "poulets" sont, eux, de sortie et nous promettent des amendes salées si l'on ose mettre le bec dehors et de nous rappeler que si le ciel est bleu, leurs gyrophares aussi...


02/04/2007 : la moto, goûtes-y !

Le Saint Père Didier m'ayant absout et m'invitant à un pèlerinage à Mandello del Lario pour expier ma faute, me voilà doublement remotivé pour terminer mon compte-rendu, pas à pas, de la marche de Gozée ...

Je voulais juste expliquer aux non initiés le décompte de "+21 et - 4". C'est relativement ;-) simple en fait : + 21 c'est le nombre de marcheurs que j'ai dépassé et - 4 c'est le nombre de marcheurs qui m'ont dépassé.
Parmi les "+", un sympathique groupe de 6 "Roteux waibiens" (entité de Thuin - "roteux" étant le wallon pour "marcheurs") dont la moyenne d'âge devait flirter avec les 65 ans.
Cela me fait penser, que quelque part, je suis déjà en train de préparer mon recyclage "post motard" car je ne sais pas jusqu'à quel âge on peut raisonnablement s'éclater en deux roues motorisés sans jouer, plus encore, avec sa vie et dans une moindre mesure avec celle des autres ... Car, n'en déplaise à certains qui pourraient penser que la pratique de la moto n'a rien de physique, qu'ils sachent qu'ils se trompent : rien que de l'enjamber, pour peu qu'on n'ait pas la taille requise représente en soi un exploit ;-), les pressions subies suite aux accélérations foudroyantes et freinages d'anthologie, la résistance qu'on doit opposer à Eole qu'il souffle de face ou de côté, car il peut se révéler d'une sournoise traîtrise ...
En outre, vu qu'il faut tout prévoir et tout anticiper, cette pratique participe également à maintenir l'esprit, entendez par là le cerveau, en éveil voire en ébullition et ces mêmes qui pensent que les motards ont un petit pois à la place du cerveau, feraient bien de retourner à leur potager !!
A propos de réflexes, Henri a fait un test lors de sa visite à je ne sais plus quelle manifestation ... Derrière un simulateur et à l'injonction du policier de faction à une intersection (on dirait un sketch de Coluche, non ?) il devait "plonger" sur la manette de frein, sentence : 43/100ème de secondes, soit à 120 km/h près de 15 mètres parcourus avant de freiner réellement ...
On n'a pas ce genre de souci quand on se contente de mettre un pied devant l'autre ... Oui, et donc, j'ai doublé 21 marcheurs et si je n'avais pas levé la jambe au pied d'un poteau à quelques encablures de l'arrivée (nan je n'ai pas pissé, j'ai juste shooté dedans pour un peu évacuer les boues que j'avais accumulées dans les sillons de mes semelles) j'aurais fait un + 23 ! Quant au "-4", ç'aurait dû être "-2" car il a suffi que je m'accroupisse quelques secondes pour refaire mes lacets pour que deux marcheurs, en traîtres et par derrière, viennent me coiffer sur le poteau, oui, le même sur lequel je m'étais soulagé ;-)))
Voilà pour la rando : j'ai maintenant 95 bornes à mon jeune compteur et je ne ... compte pas en rester là !!
Pour ce qui est du compteur de la DL, suite à la dernière virée et un "journalier" de 410,3 km, elle totalise maintenant 35.310 bornes. Je n'aurai pas le temps de faire le gros entretien des 36.000 avant le trip normand, ce qui me turlupine un peu, mais si peu ...

Allez, pour finir et contrairement à ce que j'avais annoncé, je copie/colle, avec son autorisation tacite, le compte-rendu d'Henri :

Comme prévu vers 12h30 j'ai vu arriver pour l'apéro, Jacques, sa fille Sophie, son mari Sébastien et Didier pour me faire voir la "bellissima machina" (NDLR : pffffffffffff) j'ai nommé la Guzzi V11 Le Mans. Après deux ou trois photos on décide Bernadette et moi d'accompagner (en fait de guider) nos amis jusqu'à Lompret à l'Eau Blanche où ils comptent se sustenter d'une truite au beurre ou aux amandes. Nous leur y offrons l'apéritif et puis nous les quittons lorsqu'ils attaquent leurs truites. Nous rejoignons Mons en passant par Momignies (pour y voir un terrain à bâtir), Macon, Boussu-en-Fagne, Eppe-Sauvage, Hestrud, Bersilies puis Mons et Ville-sur-Haine où nous visitons une jolie et coquette maison (un peu trop petite au goût de Bernadette) Sodimat (firme flamande construisant en ossature bois). A côté une autre est en construction ce qui nous donne le loisir de voir l'ossature. En rentrant vers nos pénates nous croiserons un motard sur Guzzi Le Mans et un autre sur BMW 1200GS qui nous ont gentiment fait coucou de la main et à qui nous avons répondu instinctivement avant de nous rendre compte qu'il s'agissait de nos amis qui avaient d'ailleurs dû lâcher Didier un peu sur leur itinéraire. Voilà comment nous avons passé un excellent après-midi en attendant le w-e de Pâques qui nous conduira en Normandie.

Il a ensuite ponctué son C-R par de splendides photos entre autres de la ... neuvième merveille du monde .

 

(PS du jour (2/04/2020): il y avait un lien vers les photos mais celui-ci ne fonctionne évidemment plus, la faute à wistiti, picasa et bien sûr Google qui a fait table rase des précités ...)